Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Éolienne offshore : tout comprendre sur l’éolien en mer

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Êtes-vous prêt à naviguer dans les eaux troubles de l’éolien offshore ? Certains prédisent un avenir radieux à l’énergie éolienne maritime. D’autres s’effraient des perturbations sur la faune et la flore sous-marine. Les projets d’éoliennes en mer se développent en France et devraient être bientôt opérationnels. Il est donc temps de s’intéresser au potentiel de l’éolien offshore

Produire notre électricité en pleine mer, mythe ou réalité ? Certains freins à l’éolien terrestre n’existent plus en plein océan. Mais son développement se heurte à des coût de fabrication, de transport de l’électricité produite et d’études plus importants. 

Les enjeux de l'énergie éolienne offshore

La France bénéficie du premier gisement d’éolien en mer de l’Union européenne. L’Europe est le premier marché de l’éolien en mer au monde. Autant dire que les regards sont tous tournés vers le large. 

Répondre aux objectifs ambitieux

En France, la loi Énergie Climat du 8 novembre 2019 et la PPE (programmation pluriannuelle de l’énergie) 2019-2028 fixent des objectifs ambitieux : atteindre 40 % d’électricité renouvelable d’ici 2030. Avec toujours en ligne de fond, l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 en France. 

Pour y parvenir, l’objectif est d’atteindre une capacité installée d’éolien en mer de 2,4 GW (giga watt) en 2023 et environ 5 GW en 2028. (1)

Les projets d'éoliennes offshore en France

Le premier projet d’éolienne offshore à être mis en service se situe à Saint-Nazaire. Lancé en 2022, son parc de 80 éoliennes d’une puissance de 6MW chacune produit l’électricité destinée à 720 000 personnes. 

Le dernier projet signé est celui de Dunkerque, attribué en 2019. Entre les deux, au total, 17 projets sont en cours de construction et de mise en service en France. (2) La France possède des atouts naturels avec un littoral très étendu et bien venté, même si elle semble en retard par rapport à d’autres pays d’Europe, dans la mise en oeuvre. 

Entre les débats publics, les appels d’offres, la construction et la mise en service, le développement d’un projet d’éolien en mer se compte en années. Par exemple, l’appel d’offres du parc d’éoliennes en mer posées entre l’île d’Yeu et l’ïle de Noirmoutier date de 2013. La mise en service devrait être effective en 2026…  

Qu'est-ce qu'une éolienne offshore ?

Comme l’éolienne terrestre, l’éolienne en mer repose sur un mât, un rotor muni de pâles et une nacelle qui renferme un générateur. L’énergie produite par l’aérogénérateur est acheminée sur la terre ferme grâce à des câbles sous-marins. Les matériaux doivent résister aux embruns salés. 

Il existe deux types d’éoliennes offshore : 

  • éolienne implantée sur les fonds marins par des fondations
  • éolienne flottante dont la construction peut se réaliser sur terre puis s’implanter dans des zones plus près des côtes. 

Les avantages de l'éolienne en mer

Des vents plus forts

Profiter d’un vent maritime puissant mérite les investissements colossaux des projets d’éolienne offshore. Le vent est surtout plus régulier en mer que sur terre. Associé à des turbines plus puissantes, l’éolienne maritime produit jusqu’à 60 % d’énergie en plus qu’une éolienne terrestre. 

Des innovations majeures

Les premiers essais consistaient à poser des éoliennes terrestres en mer. Rapidement, des technologies de pointe ont amélioré la solidité et le rendement des parcs éoliens en mer. La puissance d’une éolienne offshore atteint aujourd’hui 6 MW et dès 2024, les plus grandes éoliennes afficheront 15 MW (2). 

Une source de création d'emplois dans l'éolien offshore

Le Pacte signé le 14 mars 2022 entre l’État français et la filière éolien offshore concrétise certains engagements, notamment : 

  • multiplier par 4 le nombre d’emplois directs et indirects de la filière (soit 20 000 emplois d’ici 2035)
  • investir plus de 40 milliards d’euros dans la réalisation des projets éoliens offshore dans les 15 prochaines années (3)

Les limites de l'éolien maritime

Le coût d'installation et de maintenance des éoliennes 

Les projets offshore coûtent cher et sont des projets à long terme. Ainsi, les différentes étapes de choix du site, d’études préalables, de lancement des appels d’offres représentent des sommes colossales. Vient ensuite la construction puis le transport de l’électricité générée et la maintenance des parcs d’éoliennes offshore. Les coûts d’exploitation, d’entretien et de maintenance représentent 3 % par an du coût d’investissement total, d’après l’ADEME (4)

Le coût de l'électricité produite en mer

Le projet de Dunkerque, dernier projet français validé, voit le prix de l’électricité en baisse à 44 € / MWh (contre 60 €/MWh actuellement pour l’énergie solaire et l’éolien terrestre). Initialement, les premiers projets offshore affichaient des coûts d’environ 150 € / MWh.

C’est une des clés du développement de l’éolien offshore. Les constructeurs anticipent une baisse des coûts à horizon 2030 autour de 25 à 30 €/MWh. Cela offre une rentabilité aux projets offshore hors subvention. (5)

L'atteinte à la faune et à la flore

Les opposants à l’éolienne offshore insiste sur les risques pour la faune et la flore maritime, que ce soit lors de la construction, du démantèlement ou du fonctionnement (par les vibrations). Les oiseaux migrateurs peuvent être perturbés par ces fermes au large des côtes. 

En contrepartie, on constate la création de récifs artificiels sur les premiers parcs offshore créés en Europe.  Cela favorise le développement des moules et des huîtres. La biodiversité locale peut ainsi s’étoffer (4). 

Questions fréquemment posées

Quel est le prix d'une éolienne offshore ?

En réalité, il faut s’intéresser au coût du projet total intégrant la fourniture et l’installation des éoliennes en mer, les fondations, la station électrique, les câbles sous-marins et le raccordement à terre. Ajoutons à cela le coût des études préalables ainsi que le futur démantèlement. Ainsi, le premier projet français en service, à Saint-Nazaire annonce un coût total de 2 milliards d’euros. 

Quels sont les inconvénients des éoliennes en mer ?

La complexité d’une construction posée implique des coûts importants pour des projets rentables sur le très long terme. La filière éolien offshore s’organise, la technologie évolue et cela diminue les coûts. Les nuisances sur la faune et la flore subaquatique sont un risque fréquemment évoqué à l’encontre des projets offshore. Toutefois, les éoliennes en place en Europe depuis plusieurs années ne montrent pas d’impact négatif

Sources

 

(1) https://www.ecologie.gouv.fr/eolien-en-mer-0

(2) https://www.eoliennesenmer.fr/

(3) https://www.eoliennesenmer.fr/sites/eoliennesenmer/files/fichiers/2022/03/2022.03.14_pacte-eolien-mer.pdf

(4) https://ademe.typepad.fr/files/guide_ademe_energie_eolienne.pdf

(5) https://librairie.ademe.fr/energies-renouvelables-reseaux-et-stockage/4638-eolien-offshore-analyse-des-potentiels-industriels-et-economiques-en-france.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *