Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Épaisseur d’isolation à mettre en œuvre : les seuils de la RT 2020

La Règlementation Thermique 2020 (RT 2020), initiée après le Grenelle de l’Environnement, est une norme qui s’applique à toutes les constructions neuves.

 

Son objectif est d’imposer aux promoteurs la mise en œuvre de bâtiments à énergie positive (BEPOS), là où la RT 2012 visait la construction de bâtiments à basse consommation (BBC). Concrètement, une habitation respectant la norme RT 2020 ne doit pas dépasser une consommation de chauffage de 12 kWh par m² par an.

L’isolation thermique des bâtiments fait logiquement partie des éléments clés de la norme RT 2020. Une bonne épaisseur d’isolation améliore l’inertie des bâtiments et les rend étanches à l’air, ce qui permet de diminuer la consommation énergétique liée au chauffage.

À ce titre, la RT 2020 définit certaines règles en matière d’isolation, en imposant un coefficient de résistance thermique (R) à atteindre pour chaque élément à isoler (combles, toiture, murs, planchers).  Cette résistance thermique peut être obtenue à partir d’une certaine épaisseur d’isolation correspondant à la conductivité thermique propre à chaque isolant.

Les indicateurs de performance thermique

La performance thermique d’un matériau isolant se définit par sa capacité à emmagasiner la chaleur et à la réguler en fonction des fluctuations de la température extérieure. Cette caractéristique est évaluée à travers trois coefficients de référence mesurés en laboratoire, qui permettent d’évaluer la résistance, la conductivité et la transmission thermique de l’isolant.

La conductivité thermique

Mesurée par le coefficient lambda (λ), la conductivité thermique traduit la capacité d’un matériau à transmettre la chaleur et donc son pouvoir isolant.  Concrètement, ce coefficient traduit le flux de chaleur traversant un matériau d’un mètre d’épaisseur, sur une surface d’un mètre carré et avec une différence d’un degré entre les deux côtés.

Le lambda s’exprime en Watt par mètre Kelvin (W/m.K), le Kelvin désignant la variation d’un degré Celsius. Plus il est faible, plus le matériau est isolant.

La résistance thermique : le coefficient r de l'isolation

Notée R, la résistance thermique traduit la capacité d’un matériau à résister aux variations de chaleur. La résistance thermique s’exprime en mètre carré Kelvin par Watt (m² K/W). Elle dépend de l’épaisseur de l’isolant et de sa conductivité thermique. Plus le R est élevé, plus le matériau est isolant.

Par exemple, un isolant ayant un λ de 0,03 et une épaisseur de 10 cm aura un R de 3,33 m² K/W (0,1 m / 0,03).

Par ailleurs, pour déterminer l’épaisseur d’un isolant ayant un lambda déterminé à partir d’une norme R, il suffit d’appliquer la formule suivante : 

Épaisseur de l’isolant (en cm) = Lambda x Résistance x 100

Norme RT 2020 : les principes à connaître

Les zones climatiques de la RT 2020

La RT 2020 prend en compte la diversité climatique de la France pour fixer les normes en matière de construction (1). Il existe ainsi 8 zones comprenant entre elles des distinctions suivant l’altitude (plus ou moins de 800 m) :

  • Zone H1a : Aisne, Calvados, Eure-et-Loir, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Paris et Région parisienne, Seine-Maritime ;
  • Zone H1b : Ardennes, Aube, Loiret, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nièvre, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Saône, Vosges, Yonne, Territoire de Belfort ;
  • Zone H1c : Ain, Allier, Hautes-Alpes, Cantal, Corrèze, Côte-d’Or, Creuse, Doubs, Isère, Jura, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Rhône, Saône-et-Loire, Savoie, Haute-Savoie, Haute-Vienne ;
  • Zone H2a : Côtes-d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Manche, Morbihan ;
  • Zone H2b : Charente, Charente-Maritime, Cher, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne ;
  • Zone H2c : Ariège, Aveyron, Dordogne, Haute-Garonne, Gers, Gironde, Landes, Lot, Lot-et-Garonne, Hautes-Pyrénées, Tarn, Tarn-et-Garonne ;
  • Zone H2d : Ardèche, Alpes-de-Haute-Provence, Drôme, Lozère, Vaucluse ;
  • Zone H3 : Alpes-Maritimes, Aude, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault, Pyrénées-Orientales, Var, Haute-Corse, Corse-du-Sud.

 

Les zones climatiques de la RT 2020

Réglementation RT 2020 et évolution des seuils

Inscrite dans un temps long, la RT 2020 est appelée à évoluer avec une règlementation qui sera progressivement plus exigeante. Les chiffres indiqués dans cet article correspondent à l’entrée en vigueur de la RT 2020 (au 1er janvier 2022), mais trois jalons viendront rehausser les attentes du législateur en 2025, 2028 et 2031.

Épaisseur d'isolation pour la toiture et les combles

D’après l’Ademe, la toiture et les combles représentent la principale source (25 à 30 %) de déperdition thermique des habitations (2). La norme RT 2020 fixe logiquement des seuils élevés pour isoler ces parties des bâtiments.

Résistance minimale à mettre en oeuvre pour la toiture et les combles selon la RT 2020

Zones climatiques

H1a, H1b, H1c

H2a, H2b, H2c, H2d, H3 (altitude > 800 m)

H3 (altitude < 800 m)

Résistance minimale pour bénéficier des aides financières

Combles aménagés (isolation dans le rampant sous toiture)

4,4

4,3

4

6

Combles perdus (isolation sur le plancher des combles)

4,8

4,8

4,8

7

Épaisseur d'isolation minimale à mettre en œuvre pour la toiture et les combles selon la RT 2020

Nous avons choisi d’indiquer l’épaisseur d’isolants couramment utilisés pour la toiture et les combles, en nous basant sur le lambda exprimé dans les fiches techniques des matériaux. Les chiffres correspondent dans l’ordre à la mousse de polyuréthane (λ = 0,0215), la laine de roche (λ = 0,032) et la laine de bois (λ = 0,038).

Zones climatiques

H1a, H1b, H1c

H2a, H2b, H2c, H2d, H3 (altitude > 800 m)

H3 (altitude < 800 m)

Épaisseur minimale pour bénéficier des aides financières

Combles aménagés (isolation dans le rampant sous toiture)

Mousse de polyuréthane : 9,5 cm

Laine de roche : 14 cm

Laine de bois : 16,7 cm

9,2 cm

13,8 cm

16,3 cm

8,6 cm

12,8 cm

15,2 cm

12,9 cm

19,2 cm

22,8 cm

Combles perdus (isolation sur le plancher des combles)

10,3 cm

15,4 cm

18,2 cm

10,3 cm

15,4 cm

18,2 cm

10,3 cm

15,4 cm

18,2 cm

15 cm

22,4 cm

26,6 cm

Quelle épaisseur d'isolant sur les murs ?

Les murs constituent la deuxième source de déperdition thermique des habitations. Les seuils à atteindre diffèrent selon les zones, mais restent inférieurs à ceux de l’isolation des combles ou de la toiture.

Résistance minimale à mettre en oeuvre pour l'isolation des murs selon la RT 2020

Zones climatiques

H1a, H1b, H1c

H2a, H2b, H2c, H2d, H3 (altitude > 800 m)

H3 (altitude < 800 m)

Résistance minimale pour bénéficier des aides financières

Murs en contact avec l’extérieur

2,9

2,9

2,2

3,7

Murs en contact avec une pièce non chauffée

2

2

2

Pas d’aide pour ce type de travaux

Épaisseur d'isolation minimale à mettre en œuvre pour isolation thermique par l'intérieur selon la RT 2020 

Nous avons choisi ici d’indiquer l’épaisseur de matériaux couramment utilisés pour l’isolation des murs par l’intérieur : mousse de polyuréthane (λ = 0,0215), laine de verre (λ = 0,032) et ouate de cellulose (λ = 0,039).

Zones climatiques

H1a, H1b, H1c

H2a, H2b, H2c, H2d, H3 (altitude > 800 m)

H3 (altitude < 800 m)

Épaisseur minimale pour bénéficier des aides financières

Murs en contact avec l’extérieur

Mousse de polyuréthane : 6,2 cm

Laine de verre : 9,2 cm

Ouate de cellulose : 11,3 cm

6,2 cm

9,2 cm

11,3 cm

4,7 cm

7 cm

8,6 cm

8 cm

11,8 cm

14,4 cm

Murs en contact avec une pièce non chauffée

4,3 cm

6,4 cm

7,8 cm

4,3 cm

6,4 cm

7,8 cm

4,3 cm

6,4 cm

7,8 cm

Pas d’aide pour ce type de travaux

Épaisseur d'isolation minimale à mettre en œuvre pour isolation thermique par l'extérieur selon la RT 2020

Nous indiquons ici l’épaisseur des matériaux couramment utilisés pour l’isolation par l’extérieur : le polystyrène extrudé (λ = 0,029), la laine de roche (0,035) et le liège expansé (λ = 0,04).

Zones climatiques

H1a, H1b, H1c

H2a, H2b, H2c, H2d, H3 (altitude > 800 m)

H3 (altitude < 800 m)

Épaisseur minimale pour bénéficier des aides financières

Murs en contact avec l’extérieur

Polystyrène extrudé : 8,4 cm

Laine de roche : 10,1 cm

Liège expansé : 11,6 cm

8,4 cm

10,1 cm

11,6 cm

6,4 cm

7,7 cm

8,8 cm

10,7 cm

13 cm

14,8 cm

RT 2020 : l'épaisseur d'isolation au sol

Les planchers bas représentent une déperdition thermique moindre par rapport à la toiture et aux murs donnant sur l’extérieur. La résistance thermique règlementaire est logiquement inférieure.

Résistance minimale à mettre en oeuvre pour l'isolation des planchers bas selon la RT 2020

Zones climatiques

H1a, H1b, H1c

H2a, H2b, H2c, H2d, H3 (altitude > 800 m)

H3 (altitude < 800 m)

Résistance minimale pour bénéficier des aides financières

Planchers bas donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé

2,7

2,7

2,1

3

Épaisseur d'isolation minimale à mettre en œuvre pour isolation thermique des planchers bas

Nous indiquons ici l’épaisseur de matériaux fréquemment utilisés pour l’isolation des planchers bas : mousse de polyuréthane (λ = 0,0215), polystyrène extrudé (λ = 0,029) et liège expansé (λ = 0,04).

Zones climatiques

H1a, H1b, H1c

H2a, H2b, H2c, H2d, H3 (altitude > 800 m)

H3 (altitude < 800 m)

Épaisseur minimale pour bénéficier des aides financières

Planchers bas donnant sur l’extérieur ou sur un local non chauffé

Mousse de polyuréthane : 5,8 cm

Polystyrène extrudé : 7,8 cm

Liège expansé : 10,8 cm

5,8 cm

7,8 cm

10,8 cm

4,5 m

6,1 cm

8,4 cm

6,5 cm

8,7 cm

12 cm

Questions fréquemment posées

Quelle résistance thermique pour les murs RT 2020 ?

Dans le cadre de l’isolation thermique des murs, la RT 2020 a fixé des résistances thermiques différentes selon les zones climatiques. Le seuil minimal est de 2,2 pour les départements du sud de la France et de 2,9 pour le reste de l’Hexagone.

Quel R pour isolation plafond RT 2020 ?

Afin de satisfaire à la Règlementation Thermique 2020, le R minimal pour l’isolation du plafond dépend de la nature des travaux réalisés : pour l’isolation des combles perdus, le R minimal est compris entre 4 et 4,4 ; pour l’isolation des combles aménagés, le R minimal est de 4,8.

Quelle isolation pour re2020 ?

La règlementation environnementale 2020 (RE 2020) définit plusieurs principes en matière d’isolation. L’élément le plus important de la Re2020 concerne la résistance thermique : les travaux d’isolation doivent ainsi respecter une résistance thermique minimale qui dépend de la zone climatique et de l’élément de l’habitation isolée (combles, murs ou planchers).

Quel R pour une bonne isolation ?

Le R à obtenir pour une bonne isolation dépend de nombreux facteurs et nécessite une étude thermique pour être déterminé précisément. À défaut, il est possible de se baser sur les seuils de résistance thermique nécessaires pour bénéficier des aides financières de l’État : 7 pour les combles aménagés, 6 pour les combles perdus, 3,7 pour les murs extérieurs et 3 pour les planchers bas.

Est-ce que la RT 2012 pour l'isolation existe encore ou est-ce qu'il est obligatoire d'utiliser la RT 2020 ?

Depuis le début de l’année 2022, c’est la RT2020 – qu’on retrouve aussi sous la forme RE2020 – qui est la référence en matière de réglementation de l’épaisseur d’isolation. Les règles de la RT 2020 sont réfléchies pour favoriser la transition énergétique des bâtiments. 

Passez à l'électricité verte et française

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Sources :

(1)https://librairie.ademe.fr/cadic/7507/fiche-respecter-re2020-construire-maison.pdf 

(2)https://librairie.ademe.fr/cadic/6488/guide-pratique-isoler-sa-maison.pdf

4 Commentaires

  • Merci pour la documentation complète pour les isolants.
    Les entreprises utilisent également le coolroofing depuis quelques mois avec des entreprises comme cool roof ou https://montoitfrais.fr qui blanchissent les toitures pour travailler l’albedo, c’est à dire le rayonnement de la lumière. Le blanc renvoie la chaleur, le noir la capture… Isolation + toit blanc c’est le combo gagnant pour les périodes qui s’ouvrent devant nous.

    • Merci Jeff pour ce commentaire et vos bons conseils !

      Benoît pour Mieux Consommer

  • Bonjour

    Merci pour toutes ces précisions.

    Pourquoi la laine de roche n’est pas recommandée pour isoler les murs par l’intérieur ?

    • Bonjour Paulo,

      Par souci de concision, nous n’avons pas parlé de la laine de roche pour l’isolation des murs par l’intérieur. Pour autant, ce procédé offre de bonnes performances, même si la production de laine de roche est très polluante. Nous vous en parlons dans cet article : https://mieux-consommer.ilek.fr/isolation/laine-roche-ou-laine-verre/

      Benoît pour Mieux Consommer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *