Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Contrat électricité étudiant : comment faire le bon choix pour sa nouvelle vie ? 

Le bac en poche, une nouvelle vie s’offre à vous : vous voilà enfin étudiant. Vous en avez rêvé pendant des mois et il est temps de découvrir la réalité d’une vie indépendante. Souvent, un premier déménagement s’impose… avec son cortège de découvertes : quelles solutions alternatives au CROUS ?  Comment se meubler à moindre coût ? Quel contrat d’électricité adapté à votre budget ? Comment répartir les factures en colocation étudiante ?

De nombreuses questions se posent pour définir vos besoins réels, les adapter à vos moyens, trouver un fournisseur d’énergie correspondant à vos valeurs et à vos finances. Un premier pas vers le monde des adultes et des choix. 

Un contrat d'électricité pour son premier studio d'étudiant 

Aménager dans son premier (petit!) appartement d’étudiant est une des grandes étapes de la vie. Si certains se débrouillent seuls pour chercher, conclure et équiper leur studio, d’autres ont la chance de pouvoir compter sur l’aide de leurs parents. Au moment de choisir les différents contrats pour ce nouveau bien, réfléchissez aux besoins réels : un studio étudiant n’est pas un grand appartement familial, ni une maison. 

Vérifier les points clés du studio lors de la visite

Dans certaines métropoles, trouver un studio pour étudiant relève du parcours du combattant. N’avez-vous jamais observé ces files d’attente en bas des immeubles ? Même si la pression est importante, profitez de la visite pour vérifier certains points importants :
  • le type de chauffage proposé : convecteur électrique ancien ? Chauffage central au gaz ? Chauffage individuel au gaz ?
  • le mode de production d’eau chaude
  • la qualité de l’isolation : fenêtres en simple ou double vitrage ? Porte d’entrée isolée ?

Attention au mode de production du chauffage et de l’eau chaude : un chauffage individuel au gaz peut sembler intéressant mais impose un contrat d’abonnement gaz en complément du contrat électricité…

Choisir le meilleur abonnement électricité pour étudiant

Qui dit petits logements, dit petits consommateurs d’électricité. Le montant de l’abonnement d’électricité prend alors une part prédominante par rapport à la consommation de kWh (kilowattheures) d’électricité. 

Le tarif réglementé d’EDF n’est pas nécessairement le moins cher. En effet, les fournisseurs d’énergie alternatifs proposent des offres flexibles adaptées à un budget étudiant

Rappelons qu’il existe deux types d’offres pour un contrat électricité :

  • l’offre à prix indexé sur les tarifs réglementés qui évolue à la hausse comme à la baisse en fonction de ces derniers, avec en prime un certain pourcentage de réduction 
  • l’offre à prix fixe qui ne varie pas pendant toute la durée du contrat

N’oubliez pas d’anticiper votre arrivée ! Des frais de mise en service lors de l’ouverture du compteur d’électricité sont prélevés sur votre première facture. Enedis prévoit 5 jours pour une mise en service standard à 13,94 €. Avec les nouveaux compteurs Linky, ce tarif s’applique pour une ouverture dans les 24 heures. Avouez qu’il serait dommage de passer sa première nuit dans le noir ou de payer plus cher ! 

Opter pour la puissance idéale 

Un compteur électrique comporte 9 puissances différentes, de 3 kVA à 36 kVA (kilovoltampère). Le prix de l’abonnement diffère selon la puissance choisie. Aussi, le plus souvent dans un studio, une puissance de 3 kVA s’avère suffisante pour alimenter un petit réfrigérateur, des plaques électriques, un ordinateur, voire un convecteur électrique. 

C’est un point à vérifier lors de la souscription du contrat d’électricité. Ce n’est pas parce que le précédent locataire avait une puissance de 6 kVA qu’elle est indispensable ! En revanche, si votre compteur disjoncte souvent lorsque plusieurs appareils électriques sont branchés ensemble, cela peut être le signe d’une puissance trop faible… Vous vous en rendrez compte rapidement. 

Pour une puissance de 3 kVA, le tarif de l’abonnement électricité est identique en option de base ou en option heure creuse / heure pleine. Inutile donc de vous faire des noeuds au cerveau avec cette option ! 

Prévoir le budget étudiant indispensable 

Chaque année, les organisations étudiantes alertent sur le coût de la vie (1). En 2023, une hausse historique est dévoilée ! Le coût de la vie étudiante augmente de 6,47 %, ce qui représente une augmentation du reste à charge annuel de 595 euros, soit 50 euros par mois. L’électricité a augmenté de 10,1 % sur un an : il est temps de s’y intéresser pour payer le prix adéquat.

Le loyer reste le principal poste de dépenses avec 60 % du budget total. Bien évidemment, des disparités apparaissent en fonction du lieu d’études. Sans surprises, Paris est la ville étudiante la plus chère et la taille des logements y est réduite…

Pour le contrat d’électricité étudiant, exploitez les comparatifs de prix à taille de logement équivalente : par exemple, comparez le prix de l’électricité pour un studio de 20 m2 dans telle ville. Certains fournisseurs d’énergie ont des offres d’électricité adaptées aux maisons quand d’autres cherchent à attirer les jeunes consommateurs.

Passez à l'électricité verte et française

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Quel fournisseur d'électricité pour étudiant ? 

Vous allez faire face au dérèglement climatique. Votre génération en percevra sans doute malheureusement toutes les conséquences. Choisir un fournisseur d’électricité en phase avec vos valeurs apparaît comme une évidence. 

Concernés mais souvent désarmés, vous apprenez à faire des choix cohérents dans votre vie quotidienne. Aussi, en tant qu’étudiant, vous serez sensible à un fournisseur d’électricité 100 % verte, produite localement

Une offre d’électricité 100 % en ligne correspond également à votre mode de vie, pour piloter toute votre vie administrative depuis un mobile. De nombreux contrats d’énergie fonctionnent complètement en ligne, de la souscription au paiement des factures. 

Enfin, opter pour un fournisseur d’électricité transparent et proche de ses clients répond aux attentes des populations étudiantes. La qualité du service client, c’est la tranquillité assurée pour votre premier contrat d’électricité : votre vie d’étudiant est passionnante et dense, vous avez mille et une choses plus intéressantes à faire que de régler un problème de facture d’électricité ! 

Quel abonnement électricité en colocation étudiante ?

Impossible de trouver un studio étudiant bien situé ? Pas envie de quitter papa et maman pour se retrouver seul dans un logement de 13 m2 ? La colocation d’étudiants offre de nombreux avantages, à commencer par la mutualisation des factures d’électricité, de gaz ou de connexion internet. Ce mode de vie collectif séduit plus d’un étudiant sur 10 et permet de réaliser jusqu’à 20 % d’économie (2).

Les différentes formules de colocation étudiante

Vous pouvez signer un bail directement avec un propriétaire pour louer une chambre dans un grand appartement ou une maison en colocation. Vous n’êtes pas lié aux autres colocataires et demeurez libre de quitter votre chambre au sein du logement avec un préavis, indépendamment des autres occupants.  

Vous pouvez également prendre un appartement à plusieurs étudiants. Le bailleur exige alors souvent une solidarité entre tous les locataires pour le paiement du loyer. Si un colocataire veut partir et est remplacé, vous devez signer un avenant au bail ou un nouveau bail pour dégager le partant de toute responsabilité. 

Enfin il existe aussi des résidences étudiantes nouvelle génération adapte du coliving : vous partagez certains éléments de vie commune (salle de sport, laverie, etc.) mais bénéficiez d’une plus grande indépendance qu’une simple chambre partagée dans un grand appartement. 

Logement vide ou logement meublé, chauffage compris dans les charges ou payé par les colocataires, il existe ensuite mille et une formules… A vous de trouver la formule idéale ou de vous adapter à celle proposée. 

Quel contrat d'électricité en colocation étudiante ? 

Toutes les questions ci-dessus relatives à l’abonnement, à la puissance du compteur électrique, au fournisseur d’électricité se posent également lors de l’arrivée en colocation étudiante. Tous les colocataires doivent se mettre d’accord sur le choix du fournisseur d’électricité, du prix de l’abonnement et des tarifs réglementés ou non, etc.

Simplement la puissance du compteur électrique sera sans doute plutôt de 6 kVA ou 9 KVA pour un appartement en colocation, plus grand qu’un studio. 

Idéalement, comme tous les contrats, le contrat d’électricité  doit être souscrit au nom de chaque colocataire. Cela permet d’impliquer chaque étudiant dans le paiement des factures. Et accessoirement, cela offre un justificatif de domicile à son nom ! Si un seul titulaire apparaît sur le contrat d’électricité étudiant, lui seul sera poursuivi en cas de factures impayées. 

Un suivi doit être réalisé en cas de départ et d’arrivée d’un nouveau colocataire pour mettre à jour les contrats, les prélèvements, la répartition des charges communes, etc. 

Les bonnes astuces pour une colocation étudiante sereine 

Pour que la colocation entre étudiants se passe bien, certaines règles sont à définir dès le premier jour, en particulier la manière de vivre et de consommer l’énergie. Si votre colocataire prend des douches de 20 minutes ou ouvre les fenêtres en laissant les radiateurs allumés, vous allez vite être énervé ! Comme dans une vie de couple, il faut s’apprivoiser et partager de nouvelles habitudes quotidiennes.

Pourquoi ne pas mettre en place une charte de colocation pour éviter les soucis ? Cela permet de régler les conflits latents qui peuvent dégénérer. Un exemple : un étudiant part étudier un semestre au Canada ou réalise un stage pendant un mois ? Un colocataire tombe amoureux et sa moitié s’installe fréquemment dans sa chambre. Comment répartir la consommation sur les factures d’électricité ? 

Des applications facilitent le partage des dépenses communes comme Tricount, Splitwise ou Pumpkin. Chaque colocataire inscrit les dépenses réalisées au nom de la communauté. L’app signale lorsqu’un colocataire doit rembourser de l’argent aux autres. Ainsi, un étudiant prend à son charge le paiement de la facture d’électricité, un autre la facture d’accès internet, le dernier paie l’assurance habitation ou les courses, etc. 

Il est aussi possible d’ouvrir un compte bancaire gratuit en ligne qui sert à toutes les dépenses communes. Chaque colocataire alimente alors ce compte chaque mois. 

Passez à l'électricité verte et au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Les habitats partagés, la solution multigénérationnelle idéale ? 

Il existe encore une autre forme d’habitat partagé très différent de la colocation entre étudiants : la colocation intergénérationnelle. Pourquoi ne pas vous installer chez une personne âgée ? C’est une formule gagnant gagnant adaptée à toute personne en quête de solidarité et de partage : 

  • la personne âgée de plus de 60 ans trouve une compagnie et reçoit un complément de revenus, bienvenu en période d’inflation
  • l’étudiant de moins de 30 ans trouve une chambre indépendante à moindre coût dans un univers réconfortant et convivial

Ce mode de cohabitation intergénérationnelle fonctionne si les règles sont clairement définies. L’étudiant peut rendre quelques services mais n’a pas vocation à se transformer en aide à domicile gratuite. Il partage des moments conviviaux avec son propriétaire, en échange d’un loyer modéré, mais se consacre avant tout à la réussite de ses études. 

Ce loyer peut être exonéré d’impôt dès lors qu’il reste raisonnable. En 2023, le revenu exonéré est fixé à 199 € / m² / an en Ile-de-France et 147 € / m² / an dans les autres régions. Le propriétaire peut également facturer une partie des charges communes, comme la consommation d’électricité. 

Il reste seul titulaire du contrat d’électricité, du choix du fournisseur d’électricité et des tarifs. Il peut refacturer une partie de la consommation et de l’abonnement. Tout doit être clairement établi dans le contrat de colocation intergénérationnelle. Comme toute vie à plusieurs, le succès passe par l’établissement de règles de vie transparentes.

Questions fréquemment posées

Est-ce que les étudiants ont droit au chèque énergie ?

Les étudiants peuvent bénéficier du chèque énergie 2023 d’un montant compris entre 48 € et 277 €. L’attribution du chèque énergie se réalise par unité de consommation (UC) ou personne présente dans le foyer fiscal et selon le revenu fiscal de référence (RFR). En 2023, le RFR doit être inférieur à 11 000 € pour la première UC. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *