Passez à l’énergie verte maintenant

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Écogestes 12 min de lecture

Les 50 éco-gestes faciles à appliquer au quotidien

Face à l’urgence environnementale à laquelle nous sommes confrontés, nous avons tous un rôle à jouer. Dans la vie de tous les jours, des gestes simples peut avoir de grands impacts : à la maison, au bureau, dans nos trajets quotidiens … Les éco-gestes sont un moyen concret d’alléger notre poids sur le monde. En allégeant notre besoin de ressources, on allège également les factures énergétiques : les vases communicants sont bénéfiques pour tous. 

Alors, prêt à bousculer un peu votre quotidien ? Nous vous avons concocté une liste de 50 éco-gestes, que vous pourrez télécharger. Le challenge : cocher toutes les cases et calculer l’impact de tous ces petits gestes sur vos factures d’énergie. 

La définition de l’éco-geste

Selon le Ministère de l’Économie, un éco-geste est un geste du quotidien, que chaque citoyen est en mesure d’accomplir, dans le but de limiter son impact sur l’environnementRéaliser un éco-geste, c’est adopter un comportement éco-citoyen, en prenant compte des conséquences environnementales et sociales de chacune de nos actions. Les éco-gestes s’appliquent au quotidien dans la maison, au travail et dans nos différents trajets.

Limiter les consommations d’énergie et d’eau dans la maison

Attention au chauffage !

En règle générale, un logement n’est chauffé que quelques mois par an. Pourtant, environ 66% des factures énergétiques annuelles concernent le chauffage. Il s’agit d’un poste prioritaire pour consommer moins, agir en faveur de la planète et limiter ses dépenses. 

Il est important de ne pas surchauffer la maison ou l’appartement. Selon l’ADEME, l’agence de transition écologique, la baisse d’un seul degré dans l’ensemble de l’habitation permet d’alléger la facture de 7% !

11 écogestes à appliquer pour le chauffage ✅

⬜️ Penser à baisser le chauffage lorsque personne ne se trouve dans la maison. Le chauffe-eau, en cas d’absence supérieure à 48 heures, peut également être éteint.

⬜️ Installer un thermostat permet de maîtriser la température dans le logement pour ne pas trop chauffer et maintenir un chauffage à peu près équivalent dans les différentes pièces de la maison.

⬜️ Ne pas placer de meubles ou de rideaux devant les appareils chauffants.
La chaleur doit pouvoir circuler librement dans le logement.

⬜️ Installer des réflecteurs de chaleur derrière les radiateurs à vapeur ou à eau chaude. Il s’agit de panneaux qui réfléchissent la chaleur et la retournent dans la pièce concernée.

⬜️ Aérer les pièces de la maison une quinzaine de minutes par jour. Cela permet de lutter contre l’humidité. Or, une pièce humide est plus difficile à chauffer.

⬜️ Fermer rideaux et volets en hiver lorsque cela est possible. Cela évite les déperditions de chaleur.
⬜️ Penser au contraire en été à ouvrir rideaux et volets tôt le matin et en fin de journée. Ceci doit être fait avec parcimonie, pour les refermer quand les températures s’élèvent.
⬜️ Ne pas faire fonctionner les radiateurs lorsque les fenêtres sont ouvertes.
⬜️ Faire entretenir son système de chauffage par un professionnel améliore son rendement. C’est obligatoire pour les chaudières et les pompes à chaleur, au rythme d’une fois par an. Au fil des mois, penser à les dépoussiérer soi-même.

⬜️ En hiver, mieux vaut porter des vêtements épais que de monter le chauffage.
⬜️ Bloquer le froid en provenance de l’extérieur par des “boudins de porte” – ou investir dans une solution d’isolation de porte d’entrée

Pour s’inscrire dans une démarche écologique totale et limiter votre impact sur la nature, faites le choix d’un fournisseur d’énergie renouvelable. Estimez vos mensualités !

A savoir : l’offre ilek est sans engagement !

Les écogestes dans la cuisine

La consommation d’énergie dans la cuisine est importante. On y trouve certains appareils énergivores, dont l’usage est quasiment quotidien. L’ADEME nous indique d’ailleurs la consommation moyenne annuelle des appareils :

  • Le réfrigérateur combiné : 346 kWh
  • Le congélateur : 308 kWh
  • Le lave-vaisselle : 192 kWh
  • Le réfrigérateur 1 porte : 174 kWh
  • Le four : 146 kWh

4 gestes pour entretenir son réfrigérateur ✅

⬜️ Dégivrer l’appareil à intervalles réguliers. Une couche de givre supérieure à 5mm d’épaisseur entraîne une surconsommation de 30%.

⬜️ Ne pas placer dans le réfrigérateur des aliments encore chauds : pour maintenir une température correcte, l’appareil est alors contraint de consommer davantage d’électricité.

 

⬜️ Nettoyer tous les deux ans la grille placée à l’arrière de l’appareil. C’est par là qu’est expulsée la chaleur produite par le réfrigérateur.
⬜️ Remplacer les joints fatigués, responsables de l’apparition de givre. Pour savoir si cela est le cas, placez une feuille de papier et fermez la porte du réfrigérateur. Si vous pouvez la retirer sans effort, c’est que les joints doivent être changés.

Le saviez-vous ?

Pas besoin d’acheter des produits spécifiques pour nettoyer son lave-vaisselle et enlever les mauvaises odeurs. Du vinaigre ménager, dans un bol, du bicarbonate saupoudré, un peu de jus de citron, un cycle éco (sans vaisselle !) et le tour est joué. 

Revoir sa manière de faire la vaisselle

Faire la vaisselle à la main consomme beaucoup d’eau : 42 litres en moyenne, selon cet article du Monde. Si vous n’avez pas d’autre choix, il faut éviter de laisser couler l’eau en permanence, en remplissant au préalable deux bacs : l’un pour le lavage et l’autre pour le rinçage. Pour plus d’efficacité, commencez par la vaisselle la moins sale. 

Un bon lave-vaisselle permet de réaliser des économies en eau et en électricité. Il est la plupart du temps inutile de rincer la vaisselle avant de la placer dans l’appareil. En achetant un nouveau lave-vaisselle, il faut faire attention à sa classe énergétique (A est la plus performante). Un appareil de classe A consomme pour 100 cycles 54 kWh, contre 74 kWh pour un classe C. 

Les écogestes adaptés ✅ :

⬜️ Faire fonctionner l’appareil en mode éco si la vaisselle n’est pas particulièrement sale.

⬜️ Faire tourner le lave-vaisselle uniquement quand il est en pleine charge.
⬜️ Entretenir son lave-vaisselle en fonction de la notice du fabricant : nettoyer le filtre, ajouter du liquide de rinçage et du sel – pour adoucir une eau trop calcaire qui nuirait au bon fonctionnement de l’appareil

8 gestes pour éco-gérer sa cuisson ✅

⬜️ Utiliser le micro-ondes quand cela est possible. Cet appareil est moins gourmand en énergie pour réchauffer un plat qu’un four traditionnel. Il dépense en moyenne 90 kWh / an, soit quatre fois moins.

⬜️ Pour décongeler un aliment, il est possible de le laisser au réfrigérateur plutôt que d’utiliser le micro-ondes.

⬜️ Un four dont la classe énergétique est A+++ consomme 40% de moins qu’un autre classé C. S’il est plus cher à l’achat, cela équivaut à de réelles économies sur le long terme.

⬜️ Ne pas ouvrir la porte du four quand un plat cuit. Cela entraîne une déperdition de chaleur importante.

⬜️ Lancer le nettoyage par pyrolyse dans la continuité de la cuisson, afin de profiter de la chaleur encore présente.

⬜️ Adopter le batch cooking, qui consiste à faire cuire plusieurs plats en même temps dans le four. 

⬜️ Placer un couvercle sur les casseroles. La cuisson est beaucoup plus rapide et demande moins d’énergie.

⬜️ Cuire ses aliments dans les bonnes proportions d’eau : en respectant les instructions du sachet, on économise en énergie et on évite de gaspiller de l’eau. 

Les écogestes dans le salon ✅

⬜️ Profiter au maximum de la lumière du jour. Cela est particulièrement le cas si les murs sont clairs, car ils réfléchissent la lumière. Ceci est de plus bénéfique pour l’humeur et la qualité du sommeil.

⬜️ Proscrire le mode veille des différents appareils (téléviseurs, ordinateurs, chaîne hi-fi, box internet). Sur une année, cela représente 300 à 500 kWh inutilement consommés. Pour couper facilement l’ensemble des veilles, on peut relier certains de ces appareils à une multiprise munie d’un interrupteur (en respectant les consignes de sécurité indiquées dans les diverses notices).

⬜️ Privilégier les éléments moins énergivores : une tablette consomme moins qu’un PC, et un livre est préférable à une liseuse numérique. 

⬜️ Ne pas faire charger son téléphone ou sa tablette toute la nuit : outre la consommation d’énergie, les batteries trop chargées s’usent prématurément. 

Faire des économies dans la salle de bain

Dans la salle de bain, c’est l’eau chaude qui demande le plus d’énergie. Il est possible de placer sur les flexibles de douche ou robinets des mousseurs qui limitent la consommation d’eau chaude, sans que cela ne ressente pour l’utilisateur. Selon les modèles, la distribution de l’eau baisse de 10 à 70%.

Un autre fait connu de tous : prendre un bain consomme beaucoup plus d’eau qu’une douche. Une douche d’environ 5 minutes consomme 70 litres d’eau. Un bain demande quant à lui 150 à 200 litres.

Pour les toilettes, l’utilisation de chasses d’eau à double débit limite le gaspillage. Ces deux débits permettent de choisir entre 3 et 6 litres, alors qu’une chasse d’eau traditionnelle demande 7 litres à chaque utilisation. Ceci n’est pas anecdotique, car 20% de la consommation quotidienne d’eau concerne les toilettes.

4 gestes pour économiser l'eau ✅

⬜️ Penser à couper l’eau au moment du savonnage – et inciter les personnes amatrices de longues douches à réduire leur temps d’utilisation. 

⬜️ Ne pas laisser couler l’eau lors du brossage des dents ou du rasage. 18 litres d’eau peuvent être gaspillés chaque jour. 

⬜️ Régler la température de son chauffe-eau entre 50 et 55°C.

⬜️ Ne pas jeter n’importe quoi dans les WC :  tampons, cotons-tiges, lingettes, solvants. Outre le risque de boucher les canalisations, ces détritus nuisent au fonctionnement des stations d’épuration et finissent en milieu naturel. 

Focus sur le linge en 5 écogestes ✅

⬜️ Utiliser le lave-linge quand il est plein. Un seul programme est moins énergivore que deux lavages en demi-charge.

⬜️ Laver à basse température quand c’est possible. Un cycle à 30° demande trois fois moins d’énergie qu’un cycle à 90°.

⬜️ Privilégier les mentions A et B au moment de l’achat ou renouvellement de l’appareil. 

⬜️ Laisser les vêtements sécher à l’air libre : un sèche-linge est beaucoup plus énergivore qu’un lave-linge. 
⬜️ Essorer les vêtements humides avant de les placer dans un sèche-linge : ça réduira le temps de séchage. 

4 écogestes dans la chambre

⬜️ Ne pas surchauffer la chambre :la température idéale dans la chambre doit être de 17°. Cela crée les conditions idéales pour des nuits apaisées, alors que trop chauffer altère la qualité du sommeil.

⬜️ En hiver, ne pas utiliser de chauffage d’appoint, qui est en général très énergivore. Mieux vaut rajouter une bonne couverture ou une bouillotte.
⬜️ En été, penser à aérer la chambre tôt le matin, puis à fermer les volets durant la journée pour que la chaleur ne pénètre pas. 
⬜️ Préférer le ventilateur, qui consommer trois fois moins d’électricité qu’un climatiseur mobile. Si le ventilateur éloigne les moustiques et amène un semblant de fraicheur, il ne rafraichit pas la pièce. 

5 gestes à promouvoir au bureau ✅

⚪️ Éteindre ordinateurs, écrans et lumières quand on part. Même au bureau, le mode veille consomme de l’électricité. Ceci est également valable durant les longues réunions ou les pauses-déjeuner.

⚪️ Imprimer uniquement les documents nécessaires. Cela peut se faire en recto-verso pour diviser par deux l’utilisation de papier. Chaque année selon l’Ademe, chaque salarié utilise entre 75 et 85 kilos de papier !

⚪️ Penser à nettoyer sa messagerie internet et se désabonner des newsletters dont on ne lit jamais le contenu. On estime qu’un seul mail non supprimé durant un an est responsable de l’émission de 10 grammes de CO2.

⚪️ Créer une bonne atmosphère de travail en gardant une température d’environ 18°C. Pas besoin de surchauffer l’hiver ou de sur-climatiser l’été. 
⚪️ Privilégier les escaliers, si cela est possible. La dépense énergétique est, pour une fois, du côté de l’humain, et non de la machine !

Focus sur la mobilité verte : les éco-gestes pour se déplacer ✅

Un comportement éco-citoyen passe également par le choix de modes de déplacement. La marche est une pratique naturelle, aussi positive pour la santé que pour l’environnement. Lorsque les infrastructures le permettent, avec la présence de pistes cyclables, le vélo est un moyen de transport non polluant.

⬜️ Éviter d’avoir systématiquement recours à l’automobile. Quand cela n’est pas possible, le covoiturage, par exemple pour se rendre au travail, est une bonne alternative. Certains véhicules polluent peu, et il est possible de limiter les émissions de CO2 en adoptant une éco-conduite.

⬜️ Privilégier les transports en commun : le train est le transport, par passager, le plus écologique. Un bus rempli retire de la circulation une cinquantaine de véhicules. 
⬜️ Prendre le train pour partir en vacances. Pour les moyennes distances – sur le territoire européen -, éviter de prendre l’avion. Un passager sur un vol moyen courrier émet autant de CO2 que s’il se rendait à sa destination en camion. 
⬜️ Se demander si le trajet est indispensable. Depuis la crise sanitaire, de nombreux trajets peuvent être évités grâce aux visioconférences … Et si vous avez compté jusqu’ici, on est à 51 conseils.