Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Est-ce possible d’habiter une maison autonome en électricité ? 

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Une maison autonome en électricité est une habitation qui produit sa propre électricité sans dépendre du réseau électrique. Ces maisons utilisent généralement des sources d’énergie renouvelables, produites sur place, couplées à une conception qui fait la part belle à une consommation mesurée de l’électricité produite. 

L’autonomie électrique de votre maison n’est pas donc seulement un pas vers l’indépendance financière, mais aussi un geste significatif pour l’environnement. En produisant votre propre énergie à partir de sources renouvelables, vous pouvez réduire considérablement votre empreinte carbone. 

Les différentes méthodes pour assurer l'autonomie électrique de votre maison

Pour rendre votre maison autonome en électricité, plusieurs options s’offrent à vous. Les plus populaires sont les panneaux solaires, les éoliennes domestiques et les micro-centrales hydroélectriques.

Les panneaux solaires

Les panneaux solaires sont l’une des options les plus courantes pour une maison autonome en électricité. Ils transforment l’énergie du soleil en électricité, qui peut ensuite être utilisée pour alimenter votre maison. L’installation de panneaux solaires peut nécessiter un investissement initial considérable, mais les économies réalisées sur les factures d’électricité peuvent rapidement compenser ce coût.

Les éoliennes domestiques

Si vous disposez d’un grand terrain et d’un bon régime de vent, les éoliennes domestiques peuvent être une excellente option. Elles transforment l’énergie du vent en électricité. Comme pour les panneaux solaires, il y a un coût initial, mais une fois installées, elles peuvent fournir une source constante d’électricité.

Les micro-centrales hydroélectriques

Pour ceux qui vivent près d’un cours d’eau, une micro-centrale hydroélectrique pourrait être une possibilité. Ces installations utilisent le flux de l’eau pour générer de l’électricité. Cependant, elles nécessitent des conditions spécifiques et ne sont donc pas adaptées à tous les lieux (4).

Le chemin vers une maison autonome en énergie

Rendre votre maison autonome en énergie n’est pas une mince affaire. Cela requiert une évaluation approfondie de votre consommation d’électricité actuelle, l’identification des ressources naturelles disponibles et un investissement initial dans l’installation des équipements nécessaires.

Avant de décider de passer à une maison autonome en électricité, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte. Vous devez d’abord :

  • Évaluer votre consommation d’électricité actuelle
  • Considérer votre emplacement géographique et les ressources naturelles disponibles
  • Prendre en compte le coût initial et les possibles subventions ou aides disponibles (5)
Passez à l'électricité verte et au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Maison autosuffisante : prix et retour sur investissement

Les coûts d’installation pour une maison autonome en électricité peuvent varier en fonction de la taille de votre maison, de votre consommation énergétique et des ressources naturelles disponibles. 

  1. Le coût moyen d’une installation solaire se situe entre 9 000 et 23 000 euros (hors aides financières), avec un retour sur investissement d’environ 12 ans (6).
  2. Les éoliennes domestiques viennent aussi avec un coût plutôt important. Comptez 10000 euros pour une éolienne d’1 kW et 50000 euros pour 10 kW (7).
  3. Pour les micro-centrales hydroélectriques, prévoyez une fourchette entre  30 000 et 90 000 € pour une puissance de 10 kW (8).

Quelles sont les aides disponibles pour financer une maison autonome ?

Les subventions gouvernementales et les crédits d’impôts peuvent aider à atténuer une partie de cet investissement initial. Sur le long terme, la réduction de vos factures d’électricité vous permettra de rentabiliser cet investissement (9).

Voici un aperçu des différentes subventions et crédits d’impôt disponibles pour financer les rénovations énergétiques :

  • MaPrimeRénov’ : Il s’agit d’une prime financée par l’État pour aider les ménages à financer leurs travaux de rénovation énergétique. Le montant de l’aide peut varier de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros en fonction des travaux réalisés et des revenus du ménage. Par exemple, pour l’installation d’une pompe à chaleur, le montant peut aller de 2 000 à 10 000 euros.

  • L’Éco-prêt à taux zéro : Le montant du prêt peut atteindre jusqu’à 30 000 euros, remboursables sans intérêts sur une période pouvant aller jusqu’à 15 ans.

  • La TVA réduite à 5,5% : C’est une réduction du taux de TVA à 5,5% (au lieu de 20%) pour certains travaux d’amélioration de la performance énergétique dans les logements de plus de 2 ans. Par exemple, pour des travaux coûtant 20 000 euros, l’économie serait d’environ 2 900 euros par rapport à une TVA à 20%.

  • La Prime Coup de pouce chauffage : Le montant de la prime varie en fonction des revenus du ménage et peut aller jusqu’à 4 000 euros pour le remplacement d’une chaudière au fioul par une pompe à chaleur.

  • Le chèque énergie : Le montant varie en fonction des revenus du ménage, il peut aller de 48 à 277 euros en 2023 (11).

  • Les aides de l’ANAH : Les aides de L’Agence nationale de l’habitat peuvent aller jusqu’à 20 000 euros pour des travaux de rénovation énergétique, ou jusqu’à 50 000 euros pour des travaux plus lourds.

  • L’exonération de la taxe foncière : Certaines collectivités locales peuvent exonérer partiellement ou totalement de la taxe foncière les propriétaires qui réalisent des travaux d’économie d’énergie dans leur logement. Pour en profiter, le montant des travaux doit être supérieur à 10000 euros TTC. (12)

  • Le crédit d’impôt pour l’installation de bornes de recharge de véhicules électriques : Il est égal à 75% des dépenses d’équipement, plafonné à 300 euros par système de recharge.

  • La prime ADVENIR : Elle couvre jusqu’à 50% des coûts d’installation d’une borne de recharge pour les particuliers, avec un plafond de 600 euros par point de recharge (13).

Rendre votre maison autonome en électricité peut sembler une tâche ardue, mais avec un peu de recherche et de planification, c’est tout à fait réalisable. En plus, en rendant votre maison autonome en électricité, non seulement vous économisez de l’argent, mais vous contribuez aussi à la protection de l’environnement en réduisant votre empreinte carbone.

Alors, qu’attendez-vous ? Mettez un peu de soleil, de vent, ou d’eau dans votre vie, et dites adieu aux factures d’électricité ! Le monde de l’autonomie énergétique vous attend !

Questions fréquemment posées

Est-ce qu'on a le droit d'être autonome en électricité ?

Oui, on a tout à fait le droit de rendre sa maison autonome en électricité. Cependant, il est important de vérifier les règles locales et les normes de sécurité relatives à l’installation d’équipements tels que les panneaux solaires ou les éoliennes domestiques.

Quel coût pour être autonome en électricité ?

Le coût pour rendre une maison autonome en électricité peut varier en fonction de plusieurs facteurs, dont la taille de la maison, la consommation énergétique et le type d’installation choisie. En moyenne, le coût peut se situer entre 10 000 et 30 000 euros, mais peut être atténué par diverses aides et subventions.

Quel est le prix d'un kit solaire autoconsommation 3000w ?

Le prix d’un kit solaire autoconsommation de 3000W varie en fonction de la qualité des panneaux, de l’inclusion ou non d’un onduleur, et d’autres facteurs. En moyenne, vous pouvez vous attendre à payer entre 4000 et 6000 euros pour un kit de cette taille.

Quelle puissance pour une maison autonome en électricité ?

La puissance nécessaire pour une maison autonome en électricité dépend de la consommation énergétique de la maison. En moyenne, une maison consomme entre 3000 et 5000 kWh par an. Pour une maison autonome, il est important de produire suffisamment d’électricité pour couvrir cette consommation.

Combien de panneau solaire pour une maison autonome ?

Le nombre de panneaux solaires nécessaires dépend de la consommation énergétique de la maison et de la quantité d’énergie que chaque panneau peut produire. En moyenne, un panneau solaire peut produire environ 250 à 300 kWh par an. Par conséquent, pour une maison consommant 4000 kWh par an, il faudrait entre 13 et 16 panneaux solaires.

Sources

(1) https://www.habitatconcept.fr

(2) https://www.nouvelr-energie.com

(3) https://www.choisir.com

(4) https://lenergeek.com

(5) https://www.maison-et-domotique.com

(7) (8)  https://www.m-habitat.fr

(9) https://www.choisir.com

(10) https://www.qualit-enr.org

(11) https://www.ecologie.gouv.fr

(12) https://www.impots.gouv.fr

(13) https://advenir.mobi/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *