Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Chaudière à gaz : avantages, inconvénients et technologies disponibles

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Les chaudières à gaz sont une solution prisée pour leur efficacité et leur simplicité d’utilisation dans le cadre du raccordement à un système de chauffage central. Elles offrent un confort thermique élevé et sont disponibles en différentes technologies : chaudières à gaz classiques, basse température et à condensation. Chacune de ces options présente des avantages et des inconvénients qui méritent d’être étudiés pour faire le meilleur choix en fonction de vos besoins et de votre budget.

Le principal problème des chaudières à gaz est qu’elles rejettent du CO2 dans l’atmosphère, mais les nouveaux modèles permettent de réduire ces rejets grâce à des technologies plus abouties. 

Cet article vous guidera à travers les différents types de chaudières à gaz, en mettant l’accent sur leurs spécificités, leur fonctionnement et leur rendement énergétique. Nous aborderons également les équipements complémentaires, les différentes configurations d’installation possibles et les critères à prendre en compte pour choisir la chaudière la mieux adaptée à votre logement.

Les chaudières à gaz classiques

Les chaudières à gaz classiques utilisent le gaz naturel ou le gaz propane pour chauffer l’eau qui alimente ensuite les radiateurs ou le plancher chauffant. Ce type de chaudière peut également produire de l’eau chaude sanitaire. Les chaudières à gaz murales sont courantes dans les appartements et ont une durée de vie comprise entre 15 et 20 ans.

Les chaudières classiques fonctionnent avec un brûleur qui chauffe l’eau circulant dans un échangeur de chaleur. La chaleur produite est ensuite transmise au système de chauffage central et, le cas échéant, au ballon d’eau chaude. Les fumées résultant de la combustion sont évacuées par une cheminée ou un conduit d’évacuation.

Avantages des chaudières à gaz classiques

  • Coût d’installation plus abordable que les chaudières basse température ou à condensation
  • Adaptées aux logements équipés du gaz de ville
  • Simplicité d’utilisation et d’entretien
  • Durée de vie suffisante pour un usage domestique standard
  • Large choix de modèles et de marques sur le marché
  • Possibilité d’installation dans des espaces restreints, comme les appartements

Inconvénients des chaudières à gaz classiques

  • Rendement moins élevé que les chaudières à condensation et basse température, ce qui peut entraîner une consommation d’énergie plus importante
  • Rejets de CO2 et de vapeur d’eau
  • Inéligibilité aux aides financières pour la rénovation énergétique
  • Nécessitent un conduit de cheminée pour évacuer les fumées
  • Moins adaptées aux grandes surfaces ou aux besoins élevés en eau chaude sanitaire

Chaudières à gaz basse température

Les chaudières à gaz basse température fonctionnent de manière similaire aux chaudières classiques, mais à une température de chauffe moins élevée (entre 40 et 60°C). Cette technologie est plus économe en énergie et permet d’obtenir un meilleur rendement.

Les chaudières basse température sont adaptées aux logements bien isolés et peuvent être utilisées avec des radiateurs basse température ou un plancher chauffant. Elles sont généralement compatibles avec les systèmes de chauffage existants, ce qui facilite leur intégration dans un logement déjà équipé.

Avantages des chaudières à gaz basse température

  • Meilleur rendement que les chaudières à gaz classiques
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux chaudières classiques
  • Fonctionnement silencieux, améliorant le confort acoustique
  • Compatibilité avec les installations de chauffage existantes, facilitant leur intégration dans un logement déjà équipé
  • Large gamme de puissances et de tailles disponibles, adaptées aux besoins spécifiques de chaque logement
  • Moins sensibles aux variations de la température extérieure, elles offrent une régulation plus précise du chauffage

Inconvénients des chaudières à gaz basse température

  • Coût d’installation plus élevé que les chaudières classiques
  • Nécessite une bonne isolation du logement pour garantir une efficacité optimale
  • Moins performante que les chaudières à condensation, notamment en termes de rendement énergétique
  • Non éligibles aux aides financières pour la rénovation énergétique, contrairement aux chaudières à condensation
  • Peuvent nécessiter l’adaptation ou le remplacement des radiateurs existants pour fonctionner de manière optimale

Chaudières à gaz à condensation

Les chaudières à gaz à condensation récupèrent la chaleur contenue dans les fumées produites lors de la combustion du gaz. Cette chaleur est utilisée pour préchauffer l’eau de retour du circuit de chauffage, améliorant ainsi le rendement énergétique. 

Les chaudières à condensation sont généralement plus coûteuses à l’achat que les autres types de chaudières à gaz, mais leur rendement supérieur permet de réaliser des économies d’énergie importantes à long terme.

Avantages des chaudières à gaz à condensation

  • Rendement supérieur aux autres types de chaudières, permettant de réaliser des économies d’énergie conséquentes
  • Éligibilité aux aides financières pour la rénovation énergétique, facilitant leur acquisition et leur installation
  • Réduction des émissions polluantes, contribuant à une meilleure qualité de l’air et à la protection de l’environnement
  • Fonctionnement silencieux, garantissant un confort acoustique optimal
  • Compatibilité avec les systèmes de chauffage existants, y compris les radiateurs et les planchers chauffants
  • Adaptabilité à différentes configurations de logements

Inconvénients des chaudières à gaz à condensation

  • Coût d’achat et d’installation plus élevé que les chaudières classiques et basse température
  • Nécessité d’un dispositif d’évacuation des condensats, ajoutant une étape supplémentaire à l’installation
  • Entretien légèrement plus complexe en raison du système de condensation
  • Rendement optimal uniquement si le logement est bien isolé et équipé de radiateurs ou d’un plancher chauffant adapté

Critères de choix d'une chaudière à gaz

Type de gaz disponible

Les chaudières à gaz fonctionnent grâce au combustible distribué dans le réseau de gaz de ville : il peut s’agir de gaz naturel ou de bio-méthane. À défaut de raccordement à ce réseau, vous pouvez également vous faire livrer du gaz propane.

Le choix dépend donc de la disponibilité du gaz dans votre région et de vos préférences en matière d’approvisionnement. Si votre logement n’est pas raccordé au gaz de ville, vous devez prévoir un espace dédié à la cuve de gaz, et vérifier régulièrement le niveau de gaz pour anticiper les commandes et les livraisons.

Puissance nécessaire

La puissance de la chaudière doit être adaptée à la taille et aux besoins de votre logement. Une chaudière surdimensionnée consommera inutilement de l’énergie, tandis qu’une chaudière sous-dimensionnée ne pourra pas chauffer correctement l’ensemble du logement.

Calcul de la puissance nécessaire

Pour déterminer la puissance nécessaire, plusieurs facteurs doivent être pris en compte :

  • La surface du logement : plus la surface est grande, plus la puissance de la chaudière doit être importante.
  • L’isolation du logement : un logement bien isolé nécessite moins de puissance pour maintenir une température confortable.
  • Le climat de la région : les régions plus froides demandent une puissance de chauffage plus élevée.
  • Le type de chauffage utilisé (radiateurs ou plancher chauffant) : le plancher chauffant nécessite généralement une chaudière de moindre puissance.

m2 x W = puissance nécessaire

Une méthode simple pour estimer la puissance nécessaire consiste à multiplier la surface du logement (en m²) par un coefficient de déperdition thermique en watts par mètre carré dépendant de l’isolation et du climat. Par exemple, pour un logement bien isolé dans une région tempérée, on peut utiliser un coefficient de 60 à 80 W/m² : la puissance nécessaire serait comprise entre 6 000 et 8 000 W (6 à 8 kW).

Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour déterminer avec précision la puissance adaptée à votre logement, en tenant compte de tous les facteurs mentionnés ci-dessus.

Installation et entretien

Avant de faire votre choix, considérez les exigences d’installation et d’entretien de chaque modèle de chaudière. Certaines chaudières peuvent nécessiter des travaux d’adaptation de votre installation existante, tandis que d’autres pourront être installées plus facilement. L’entretien régulier est essentiel pour assurer le bon fonctionnement et la longévité de votre chaudière.

Aides financières

Renseignez-vous sur les aides financières disponibles pour l’achat et l’installation d’une chaudière à gaz. Les chaudières à condensation sont généralement éligibles à des dispositifs tels que MaPrimeRénov’ ou les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Comparaison des modèles et des marques

Comparez les différents modèles et marques disponibles sur le marché en tenant compte des avis des utilisateurs, des garanties offertes et de la réputation des fabricants. Ces éléments vous aident à choisir une chaudière de qualité permettant de chauffer durablement votre habitation.

Les accessoires et équipements complémentaires

Système de régulation et thermostat

Pour optimiser le fonctionnement de votre chaudière à gaz, l’installation d’un système de régulation et d’un thermostat est essentielle.

Ils permettent de contrôler et d’ajuster la température de chauffage en fonction de vos besoins et des conditions extérieures. De nombreux modèles de thermostats existent, allant des thermostats mécaniques simples aux thermostats connectés intelligents. Il est conseillé d’opter pour un modèle programmable : légèrement plus cher à l’achat, il vous permet de mieux contrôler vos dispositifs de chauffage et de faire des économies à long terme.

Vous pouvez également équiper vos radiateurs d’un robinet thermostatique afin d’avoir des consignes de chauffe différentes selon les pièces de l’habitation.

Ballon d'eau chaude

Si votre chaudière à gaz assure également la production d’eau chaude sanitaire, vous pouvez la coupler avec un ballon d’eau chaude. Il vous permet de stocker l’eau chauffée par la chaudière et de la distribuer en fonction des besoins. Il existe plusieurs types de ballons d’eau chaude, tels que les ballons à accumulation et les ballons thermodynamiques.

Système de filtration

Un système de filtration peut être ajouté à l’installation d’une chaudière à gaz pour prolonger sa durée de vie et améliorer son rendement. Le filtre protège la chaudière contre les impuretés présentes dans l’eau du circuit de chauffage, qui peuvent causer des dysfonctionnements et réduire les performances de la chaudière.

Vase d'expansion

Le vase d’expansion est un élément essentiel du circuit de chauffage. Il permet d’absorber les variations de volume d’eau dues aux variations de température et de pression dans le système. En fonction de la taille de votre installation et du type de chaudière, un vase d’expansion de volume approprié doit être installé.

Chaudière à gaz murale ou au sol

Selon l’espace dont vous disposez et vos préférences, vous pouvez choisir entre une chaudière à gaz murale ou au sol. Les chaudières murales sont plus compactes et peuvent être installées dans des espaces réduits, comme une cuisine ou une salle de bains. Les chaudières au sol sont généralement plus puissantes et mieux adaptées aux grandes maisons.

Chaudière à gaz murale

Avantages : 

  • Gain de place grâce à leur faible encombrement
  • Facilité d’installation, en particulier pour le remplacement d’une chaudière existante
  • Disponibilité en versions classiques, basse température et à condensation
  • Convient aux petits et moyens logements

 

Inconvénients :

  • Puissance généralement inférieure aux chaudières au sol
  • Possibilité de bruit lors du fonctionnement

Chaudière à gaz au sol

Avantages :

  • Puissance élevée adaptée aux grandes maisons
  • Plus grande capacité pour la production d’eau chaude sanitaire
  • Disponibilité en versions classiques, basse température et à condensation
  • Durée de vie généralement plus longue que les chaudières murales

Inconvénients :

  • Encombrement plus important, nécessitant un espace dédié pour l’installation
  • Coût d’installation potentiellement plus élevé, en particulier si des travaux d’adaptation sont nécessaires

Questions fréquemment posées

Quelle chaudière choisir en 2023 ?

Si vous souhaitez installer une chaudière à gaz ou remplacer un modèle ancien, il est conseillé d’opter pour une chaudière à condensation. Plus cher à l’achat, ce modèle est éligible aux aides liées à la rénovation énergétique et permet de faire des économies à long terme.

Quelle est la chaudière à gaz la plus économique ?

La chaudière à gaz la plus économique est la chaudière à condensation. La chaleur contenue dans les fumées produites par la combustion est utilisée pour préchauffer l’eau du circuit de chauffage. L’efficacité énergétique est optimisée : le confort thermique est identique avec une consommation inférieure.

Est-il encore possible d'installer une chaudière à gaz ?

Depuis 2022, la RT 2020 réduit drastiquement les possibilités d’installation d’une chaudière à gaz dans les logements individuels neufs. Il reste possible d’installer une chaudière à gaz dans le cadre d’une rénovation.

Quel est l'avenir des chaudières à gaz ?

Le fonctionnement des chaudières à gaz crée des rejets de CO2 dans l’atmosphère, raison pour laquelle l’installation de cet équipement dans les logements neufs est très encadrée par la RT 2020. Néanmoins, le gaz reste indispensable dans le mix énergétique, surtout en hiver où il permet de répondre aux pics de consommation de façon efficace. Dans ce cadre, les chaudières à gaz semblent encore avoir de beaux jours devant elles, à condition que leurs technologies soit optimisées pour réduire les rejets de gaz à effet de serre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *