Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Quel est le mode de chauffage le plus économique (et écologique) aujourd’hui ?

Selon l’ADEME, la facture de chauffage est une part significative des dépenses énergétiques d’un ménage, représentant environ 60% du total. Cependant, dans les cas où l’isolation de la maison est insuffisante, cette proportion peut grimper jusqu’à 75%. Pour économiser de l’énergie, il est essentiel de choisir un système de chauffage adapté et performant. L’efficacité énergétique et le coût du combustible sont des facteurs déterminants dans le choix du système de chauffage.

Quels sont les modes de chauffages les plus économiques ? Electrique, gaz, bois, fioul, solaire ou condensation : quel est le prix de l’énergie, le coût d’installation, le coût d’entretien ? Quel rendement peut-on attendre ? Quelles sont les aides disponibles ? Découvrez notre guide complet :

Quel est le mode de chauffage le plus économique ?

Selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), le chauffage au bois est le mode de chauffage le plus économique et écologique :

  • Un coût faible du combustible
  • Un rendement élevé grâce aux équipements modernes
  • Une source d’énergie renouvelable

Les modes de chauffage les plus économiques : notre tableau comparatif

Notre méthodologie

Pour élaborer un comparatif des modes de chauffage les plus économiques, notre méthodologie s’appuie sur une analyse exhaustive de diverses sources d’information. Nous avons consulté des articles spécialisés, des guides consommateurs, et des études techniques pour évaluer chaque système selon plusieurs critères, tels que le coût initial, le coût d’exploitation, l’efficacité énergétique, la facilité d’installation et d’entretien. Nous avons également pris en compte les données et recommandations issues d’organismes de référence, comme l’Agence de la transition écologique (ADEME) et les publications gouvernementales.

Le chauffage au bois : le mode de chauffage le plus économique

En France, le bois représente la principale énergie renouvelable en matière de chauffage résidentiel. Il existe plusieurs types d’appareils permettant de se chauffer au bois :

  • Le poêle à bûches, idéal pour les espaces restreints et peut être utilisé en appoint d’un système de chauffage central.
  • Le poêle à granulés, ou pellets, offre une plus grande autonomie que son homologue à bûches et peut aussi servir de chauffage d’appoint.
  • La chaudière à biomasse produit de la chaleur par la combustion du bois qui est injectée dans les réseaux de chauffage et d’eau chaude.

Le saviez-vous ? Le rendement d’une cheminée ouverte est en moyenne de 15% quand on y met une bûche.

Ainsi, 85% de l’énergie qu’elle fournit est perdue.

AVANTAGESINCONVÉNIENTS
Le bois est le combustible le moins cher sur le marché.Le prix d’achat et d’installation des poêles à bois peut être élevé.
Chauffage à faible impact carbone, surtout avec du bois issu de forêts gérées durablement.Un espace de stockage est nécessaire pour le bois.
Les équipements modernes de chauffage au bois ont un rendement important.Un entretien régulier est requis pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité.
Les systèmes de chauffage à granulés peuvent être alimentés automatiquement.Les conduits de fumée doivent être ramonés régulièrement pour prévenir les incendies.

Conseil d’expert : Créé en l’an 2000 par l’ADEME, le label Flamme Verte distingue les appareils de chauffage au bois indépendants et les chaudières qui satisfont à des critères stricts de qualité, de performance énergétique et de respect de l’environnement. En choisissant un appareil labellisé Flamme Verte, vous optez pour un chauffage plus efficient et plus propre, contribuant ainsi à une meilleure qualité de l’air et à la protection de l’environnement.

La pompe à chaleur : l’alternative pour un chauffage plus écologique

La pompe à chaleur est un autre système de chauffage exploitant les énergies renouvelables. Il existe principalement trois catégories de pompes à chaleur :

  • La pompe à chaleur air-air capte la chaleur présente dans l’air extérieur et la redistribue à l’intérieur de l’habitat par le biais de ventilo-convection.
  • La pompe à chaleur air-eau extrait la chaleur de l’air extérieur mais cette fois-ci, elle l’utilise pour augmenter la température de l’eau d’un circuit de chauffage central.
  • La pompe à chaleur géothermique puise l’énergie directement du sol ou des nappes phréatiques pour chauffer l’eau du circuit de chauffage.

AVANTAGESINCONVÉNIENTS
Les pompes à chaleur offrent un excellent rendement, souvent 3 à 4 fois plus d’énergie thermique qu’elles n’en consomment en électricité.L’installation initiale peut être coûteuse en raison de l’équipement et du travail nécessaire.
Capables de chauffer et de refroidir une maison.Peut nécessiter des modifications importantes du système de chauffage domestique existant.
Réduisent les émissions de CO2 par rapport aux systèmes de chauffage traditionnels.Peut représenter une source de bruit lorsqu’elle est mal installée
Les pompes à chaleur ont généralement une longue durée de vie, jusqu’à 20 ans ou plus.Dépend de l’électricité pour fonctionner.

Le Système Solaire Combiné (SSC) : une solution à ne pas négliger

AVANTAGESINCONVÉNIENTS
Fournit de l’eau chaude sanitaire et le chauffage en utilisant l’énergie gratuite du soleil.Coût initial d’installation élevé, notamment pour l’achat des panneaux solaires et du système de stockage.
Diminue la dépendance aux combustibles fossiles et réduit les émissions de CO2.Nécessité d’une surface importante pour l’installation des panneaux solaires.
Durables, ils peuvent fonctionner efficacement pendant plus de 20 ans avec un entretien approprié.Efficacité dépendante des conditions météorologiques ; moins performant pendant les jours peu ensoleillés ou en hiver.
Éligible à des aides gouvernementales et des crédits d’impôt, rendant l’investissement initial plus abordable.Exige un entretien régulier pour maintenir l’efficacité du système.

Le système solaire combiné capte l’énergie du soleil pour produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. Le SSC est capable de couvrir de 40 à 60 % des besoins en chauffage, selon l’emplacement géographique.

Cette solution est particulièrement adaptée aux régions froides et bien ensoleillées, offrant une gestion autonome et efficace pour les maisons bien isolées ou même comme système principal pour une résidence secondaire.

L'énergie solaire à portée de main

Pour compléter l'apport d'énergie solaire de votre SSC, faites confiance en ilek, fournisseur d'électricité renouvelable 100% française

Je calcule mes mensualités chez ilek

Le chauffage au gaz : une option toujours aussi prisée

Le chauffage au gaz est une option prisée pour le confort thermique des habitations grâce à ses nombreux avantages. Il utilise le gaz naturel, une source d’énergie qui permet un contrôle précis et aisé de la température, offrant ainsi une chaleur instantanée et constante. Les chaudières à gaz à condensation sont actuellement parmi les systèmes les plus performants du marché. Elles récupèrent la chaleur contenue dans les vapeurs d’eau issues de la combustion du gaz, ce qui permet d’améliorer leur rendement énergétique.

De plus, les systèmes de chauffage hybrides qui associent le gaz à des énergies renouvelables comme les pompes à chaleur ou les panneaux solaires thermiques combinent les avantages du gaz avec ceux des énergies propres. Ces systèmes hybrides offrent une solution de chauffage encore plus écologique et économique, en optimisant l’utilisation de l’énergie renouvelable lorsque c’est possible et en recourant au gaz naturel comme appoint ou en cas de besoin accru.

En termes de rentabilité, le chauffage au gaz est souvent compétitif, surtout si l’habitation est déjà raccordée au réseau de gaz naturel. Les coûts d’installation d’une chaudière au gaz et d’entretien restent relativement modérés, et l’offre étendue sur le marché permet de choisir parmi de nombreux modèles adaptés à chaque situation et budget.

AVANTAGESINCONVÉNIENTS
Les chaudières à gaz modernes, en particulier les chaudières à condensation, ont un rendement énergétique élevé.Nécessite un entretien régulier et des inspections périodiques pour garantir la sécurité et l’efficacité.
Le chauffage au gaz offre une chaleur rapide et homogène.Le coût d’installation peut être élevé, surtout si le logement n’est pas encore raccordé au réseau de gaz.
Certaines chaudières au gaz peuvent également fournir de l’eau chaude sanitaire.Nécessite un réseau de distribution de gaz, qui n’est pas disponible partout.
Possibilité de se tourner vers un fournisseur de gaz vert.Comme tout système fonctionnant sur la combustion, il y a un risque d’émanations de monoxyde de carbone et de fuite de gaz.

Le chauffage électrique : une installation peu onéreuse et un entretien peu contraignant

Le chauffage électrique est particulièrement adapté aux petits espaces. Les équipements modernes comme les panneaux rayonnants et les convecteurs de dernière génération offrent des fonctions avancées de régulation et de programmation, générant des économies significatives et un confort supérieur par rapport aux anciens modèles. Cependant, l’efficacité du chauffage électrique repose largement sur la qualité des émetteurs de chaleur choisis.

Malgré son coût d’utilisation plus élevé, il reste une option viable pour les logements bien isolés, et peut être complété par des solutions de chauffage d’appoint plus économiques comme le bois.

Bon à savoir : De nombreux fournisseurs d’énergie proposent des offres dites “vertes”, cependant, toutes ne se valent pas. Le label VertVolt, initié par l’ADEME, sert de repère fiable pour identifier les offres d’électricité réellement issues de sources d’énergies renouvelables. Il assure aux consommateurs que leur consommation électrique soutient effectivement la production d’énergie verte, comme c’est le cas d’ilek.

Questions fréquemment posées

Depuis juillet 2022, il n’est plus permis d’installer de nouvelles chaudières au fioul. Cette mesure a été prise en raison du coût élevé de cette énergie et de son impact environnemental important, notamment en termes d’émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques tels que les oxydes d’azote, nuisibles à la santé.

Pour encourager le remplacement des anciennes chaudières au fioul, d’importantes subventions sont disponibles, permettant potentiellement de réduire de moitié les dépenses énergétiques.

Le chauffage le plus économique pour un appartement dépend de divers facteurs, incluant l’isolation, la superficie et les habitudes de consommation. Les chauffages au gaz sont souvent recommandés pour leur coût d’exploitation généralement inférieur à celui de l’électricité et pour leur capacité à chauffer rapidement et de manière homogène. Cependant, les chaudières à gaz nécessitent une installation et un entretien réguliers.

D’autre part, le chauffage électrique, en particulier les radiateurs à inertie ou à chaleur douce, est avantageux pour son installation peu coûteuse, sa facilité d’entretien et sa capacité à être programmé pour une utilisation optimale.

À noter : En installant un thermostat connecté à votre chauffage électrique, vous pouvez faire jusqu’à 15% d’économies d’énergie d’après l’ADEME.

Le choix de l’énergie de chauffage pour une maison doit être fait en tenant compte de l’efficacité énergétique, du coût d’exploitation et de l’impact environnemental. Parmi les options les plus populaires, on trouve le chauffage au bois et les pompes à chaleur, chacune avec ses avantages.

Aussi, le gaz naturel reste une option courante, avec des chaudières à condensation très performantes et une bonne régulation thermique.

Le meilleur système de chauffage pour un logement collectif est souvent le chauffage central, qui peut être alimenté par une chaudière collective au gaz ou au bois, ou par une pompe à chaleur centralisée.

Ces systèmes permettent une distribution uniforme de la chaleur, une meilleure efficacité énergétique et une réduction des coûts opérationnels. Ils sont avantageux pour leur capacité à chauffer de multiples unités à partir d’une source centrale, facilitant ainsi la gestion et l’entretien de la chaudière..

Les coûts de l’énergie sont influencés par une multitude de facteurs, notamment les politiques commerciales, les conflits géopolitiques, les taxes environnementales, et les subventions gouvernementales.

Face à la crise, il devient de plus en plus pertinent de se tourner vers les énergies vertes produites localement. La volatilité des marchés énergétiques traditionnels rend les sources renouvelables non seulement plus attractives sur le plan environnemental, mais également économiquement viables. L’énergie verte locale se présente donc comme une option stratégique et avantageuse pour l’avenir.

Le gaz et l’électricité restent les deux sources de chauffage les plus utilisées en France. Selon l’INSEE, 37% des foyers français sont chauffés à l’électricité et 41% au gaz.

En 2024, il est plus économique de se chauffer au gaz qu’à l’électricité. Le chauffage au gaz bénéficie souvent d’un meilleur rendement énergétique pour un coût inférieur à celui de l’électricité, surtout avec les chaudières à condensation modernes qui maximisent l’efficacité thermique. De plus, le gaz permet une montée en température rapide et une chaleur confortable et homogène.

Cependant, les avancées technologiques dans les chauffages électriques, notamment avec les radiateurs à inertie, améliorent l’efficacité énergétique et pourraient, avec le temps, devenir compétitives en matière de coût, particulièrement dans les territoires où le gaz n’est pas facilement accessible.

À lire aussi : Chaudière électrique et chaudière à gaz : comparatif complet

Le chauffage qui consomme le moins est celui qui allie efficacité énergétique et utilisation d’énergies renouvelables. Les pompes à chaleur (aérothermiques ou géothermiques) sont en tête de liste, offrant un rendement énergétique élevé en transférant la chaleur plutôt qu’en la générant.

Les systèmes solaires thermiques et les chaudières à condensation au gaz ou au bois optimisées sont également des options économes. L’efficacité est maximisée dans les bâtiments bien isolés, où la perte de chaleur est minimisée.

Non, les chauffages d’appoint tels que les radiateurs d’appoint et les poêles à pétrole ne sont pas économiques. Ces dispositifs, bien qu’ils puissent offrir une chaleur immédiate dans des espaces réduits, sont souvent peu performants en termes de consommation énergétique.

De plus, les poêles à pétrole peuvent émettre des substances toxiques, dont le monoxyde de carbone, et augmenter le risque d’humidité dans la maison, favorisant l’apparition de moisissures. Il est donc recommandé de les éviter et de privilégier des solutions de chauffage principal plus efficaces et sécuritaires.

Le chauffage le moins cher pour une maison ancienne dépend souvent de l’isolation et de la configuration des systèmes existants. Les chaudières à condensation au gaz peuvent être une option rentable si le raccordement au réseau de gaz est disponible. Les poêles à bois ou les chaudières à biomasse sont également économiques.

Cependant, il est crucial d’effectuer des rénovations énergétiques afin d’améliorer l’isolation pour réduire les besoins en chauffage et maximiser l’efficacité énergétique, quelle que soit la source de chaleur choisie.

Se chauffer à l'électrique renouvelable, c'est possible

Contactez ilek, fournisseur d'électricité 100% verte, noté 4,7/5 sur Trustpilot

Je passe chez ilek