Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Gaz naturel et gaz de ville : s’agit-il de la même énergie ?

Les usagers confondent très souvent le gaz de ville et le gaz naturel. Bien que leur usage soit similaire, ces énergies sont pourtant très différentes, tant dans leur provenance que dans leur composition ou leur niveau de sécurité.

Vous ne connaissez pas encore la différence entre le gaz de ville et le gaz naturel ? Cet article vous aidera à comprendre les principales caractéristiques de ces deux énergies.

Quels sont les usages du gaz de ville et du gaz naturel ?

Le gaz de ville et le gaz naturel permettent de répondre aux besoins énergétiques domestiques courants. Ces deux sources d’énergie peuvent ainsi être utilisées pour :

  • Le chauffage individuel ou collectif.
  • L’eau chaude sanitaire.
  • La cuisson.

Historiquement, le gaz de ville venait alimenter les circuits urbains, tout particulièrement le système d’éclairage à la flamme. C’est grâce à lui que les réverbères publics pouvaient fonctionner.

Le gaz de ville a aujourd’hui quasiment disparu du paysage énergétique français. Le gaz naturel continue quant à lui d’être un enjeu géopolitique majeur.

Quelles différences entre le gaz de ville et le gaz naturel ?

Malgré des usages communs, il existe de nombreuses différences entre le gaz de ville et le gaz naturel. Voici les principales d’entre elles.

D'où vient le gaz de ville ? Et le gaz naturel ?

Le gaz de ville est une pure “invention” de l’homme, puisqu’il s’agit d’un produit transformé. Il provient en effet de la distillation ou de la pyrolyse de la houille en usine. Cette énergie peut également être obtenue par craquage thermique de produits pétroliers. Dans la première partie du XXe siècle, la France possédait de nombreuses usines spécialisées dans la fabrication de gaz de ville. 

Le gaz naturel fait quant à lui partie des énergies fossiles. Il ne fait donc l’objet d’aucune transformation. Il s’est formé sur des millions d’années par décomposition de matières végétales. Cette énergie est extraite par forage de roches poreuses situées dans les sous-sols marins ou terrestres. L’extraction, le transport et l’utilisation du gaz naturel n’est pas sans conséquence pour l’environnement. Au rythme de consommation actuelle, cette ressource arrivera à épuisement d’ici 60 ans environ.

Le type de gaz - la composition

Le gaz de ville était essentiellement composé de monoxyde de carbone et de dihydrogène. Cette composition chimique est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le gaz de ville a aujourd’hui disparu. L’inhalation de monoxyde de carbone est reconnue depuis des décennies comme étant particulièrement néfaste à la santé. Cette dangerosité est d’ailleurs renforcée par le caractère inodore du gaz de ville, qui renforce les risques d’asphyxie et d’explosion.

De son côté, le gaz naturel est principalement composé de méthane, une énergie moins dangereuse que le monoxyde de carbone. De faibles proportions d’éthane, de butane et de propane sont également présentes. Plus propre que le gaz de ville, le gaz naturel n’en demeure pas moins polluant. Sa combustion produit ainsi du dioxyde de carbone, du dioxyde de soufre ou des particules fines. La concentration de ses toxiques est néanmoins restreinte.

Le pouvoir calorifique

Enfin, le gaz de ville et le gaz naturel se distinguent également par leur pouvoir calorifique.

  • Le pouvoir calorifique du gaz de vile était faible
  • Le pouvoir calorifique du gaz de ville est plus élevé

Questions fréquemment posées

Quelle est la différence entre gaz de ville et gaz butane ?

Le gaz de ville est issu de la distillation de houilles en usine. Le gaz butane fait partie de la famille des gaz de pétrole liquéfié (GPL). Il s’agit d’un hydrocarbure composé de carbone et d’hydrogène dérivant du pétrole.

Est-ce que le gaz naturel est le gaz de ville ?

Le gaz naturel a rapidement remplacé le gaz de ville dans la seconde moitié du XXe siècle. Extraite des sous-sols marins ou terrestre, cette énergie est moins dangereuse, moins polluante et plus performante.

Le gaz de ville est principalement composé de monoxyde de carbone et de dihydrogène. Sa combustion est néfaste pour la santé et l’environnement.

Quel est le gaz dans le gaz de ville ?

Le gaz de ville est principalement composé de monoxyde de carbone et de dihydrogène. Sa combustion est néfaste pour la santé et l’environnement.

Quel est le gaz de maison ?

Aujourd’hui, plusieurs gaz sont utilisés dans le cadre des besoins domestiques. Le gaz naturel est sans aucun doute la solution la plus répandue. Les gaz de pétrole liquéfié sont également très courants. Ils prennent le plus souvent la forme de bouteilles de propane ou de butane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *