Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Installation d’un poêle à granules : découvrez notre guide complet

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Installer un poêle à granulés est un moyen efficace et rentable de chauffer votre maison tout en réduisant votre consommation d’énergie. Le poêle à granulés est idéal pour garantir le confort thermique de votre logement de manière économique et écologique. Si l’installation d’un poêle à granulés est peu contraignante, elle nécessite tout de même d’être bien informé avant de se lancer. Découvrez notre guide complet sur l’installation d’un poêle à granulés.

Comment installer un poêle à granule ?

Parce qu’il chauffe directement l’air de la pièce dans laquelle il se trouve, le poêle à granulés ne nécessite pas de raccordement à un système de chauffage central. Néanmoins, contrairement au poêle à bûches de bois, le poêle à granule requiert de l’électricité pour son allumage et pour alimenter son motoréducteur qui alimente le débit des pellets.

Le processus d’installation d’un poêle à granulés dépend du type de poêle que vous souhaitez installer et de la configuration de l’aération.

Installation d’un poêle à granulés avec conduit existant 

Si le logement bénéficie déjà d’un conduit préexistant, il est nécessaire de vérifier qu’il soit adapté à l’installation d’un poêle à granulés. Pour cela, il faut déterminer si le conduit est suffisamment grand pour l’installation du poêle à granulés et vérifier qu’il soit équipé d’un évent de sécurité. Pour garantir la sécurité de l’appareil, l’étanchéité et le bon fonctionnement du conduit, un détecteur de fumée et un détecteur de monoxyde de carbone doivent être installés à proximité du poêle.

 

Bon à savoir : pour l’utilisation d’un ancien conduit de cheminée, il est nécessaire de faire appel à un professionnel en fumisterie pour vérifier son étanchéité. S’il est défectueux, une rénovation du conduit de fumée devra être effectuée. Il pourra par exemple s’agir d’insérer un tubage inox pour restaurer l’entière étanchéité à l’air (1).

Est-ce qu'il faut un conduit de cheminée pour un poêle à granulé ?

Pour évacuer les fumées produites au moment de la combustion des granulés de bois, il est nécessaire de réaliser des travaux afin de créer un conduit sortant. La norme NF DTU 24.1 détaille la distance de sécurité à respecter entre le conduit de votre poêle et le mur : elle doit être 3 fois supérieure au diamètre du conduit, avec un minimum de 37,5 mm (2). Aussi, les normes en vigueur stipulent que le conduit sortant doit surplomber d’au moins 40 centimètres le faîtage, c’est-à-dire le point culminant de votre toiture (3)

Installation d’un poêle à granulés ventouse

En cas d’absence de conduit de cheminée et si le modèle de poêle est certifié étanche par le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment), il est possible d’opter pour un système de ventouse. Il peut s’agir d’une sortie en ventouse verticale (ou installation en zone 2), qui consiste à poser un conduit d’évacuation des fumées qui débouche sur le toit sans dépasser, ou d’une sortie en ventouse horizontale (ou installation en zone 3) qui vise à faire déboucher le conduit sur la façade de la maison et non sur le toit (4).

 

Bon à savoir : l’installation en zone 3 pour l’évacuation des fumées est interdite dans les maisons neuves (5). Aussi, des distances de sécurité doivent être respectées si la sortie est proche des ouvertures de l’habitation ou le mur extérieur voisin possède une ouverture ou une bouche d’aération.

Où installer un poêle à granule ?

Si un conduit de fumées existe déjà, l’emplacement sera choisi par défaut. Néanmoins, si votre logement ne dispose pas d’un conduit préalablement prévu, il sera nécessaire de déterminer quel emplacement sera le mieux adapté pour l’installation de votre poêle à bois.

 

Pour s’assurer de la sécurité et de la performance de votre poêle à pellets, il est important de choisir consciencieusement son emplacement. Un poêle à granules doit être installé dans une pièce bien ventilée.

Le revêtement du sol a son importance

Notez également que certains sols ne sont pas compatibles avec les poêles à granulés. C’est notamment le cas des planchers en bois brut ou stratifiés, du parquet flottant, du linoléum et de la moquette. Si votre sol dispose de l’un de ces revêtements, il sera nécessaire d’installer une plaque de protection sous votre appareil (6). La plaque est indispensable pour écarter tout risque d’incendie et protéger le sol des cendres. Pour calculer sa longueur et sa largueur, compter 20cm de chaque côté et 50cm sur la façade du poêle.

 

Pour calculer l’espace total nécessaire, n’oubliez pas de prendre en compte les dimensions du poêle. Il doit également être installé à une distance de sécurité suffisante des fenêtres et des portes ouvertes. Prévoyez un rangement pour les granules à proximité afin d’éviter d’avoir à réaliser des allers-retours intempestifs.

 

Pour une diffusion optimale de la chaleur dans l’ensemble de votre logement, il est recommandé de placer le poêle à granules dans la pièce principale. Toutefois, si votre habitation dispose d’un ou plusieurs étages, le mieux reste d’installer votre poêle à pellet le plus proche possible de l’escalier. Cet emplacement permettra à la chaleur de monter et de bien chauffer les pièces qui se trouvent aux étages supérieurs.

Peut-on installer un poêle à pellet soi-même ?

Oui, il est possible d’installer son poêle à granule soi-même. Cependant, il reste recommandé de faire appel à un professionnel qualifié afin de s’assurer du fonctionnement optimal du poêle et de garantir une utilisation en toute sécurité.

Si vous souhaitez quand même installer votre poêle à granulés, vous devez connaître les normes en vigueur qui encadrent ce type d’installation. Vous devez également disposer d’un conduit d’arrivée d’air et d’évacuation de fumée, et vous assurer de respecter les conditions inscrites dans la notice qui accompagne le dispositif (7).

L’installation d’un poêle à granulés nécessite de nombreuses manipulations qui requièrent de l’expérience et du savoir-faire :

  • La création d’une arrivée d’air
  • Le tubage 
  • La sortie de toiture
  • La création d’une sortie ventouse
  • La pose du poêle en respectant les normes de sécurité (8)

Faire appel à un installateur professionnel est l’assurance d’avoir une installation qui respecte les normes de sécurité. Passer par un professionnel certifié QualiBois avec la mention RGE permet également de bénéficier d’aides financières pour faire baisser le coût de l’appareil (9).

Bon à savoir : certaines compagnies d’assurances exigent que l’installation du poêle soit réalisée par un installateur qui dispose de la certification Qualibois. Dans le cas contraire, il se peut que l’assureur refuse de couvrir les dommages en cas d’incident.

Quel est le coût d'un poêle à granule ?

Pour l’installation d’un poêle à granulés, il faut ajouter le prix du poêle au coût de la pose.

 

Le prix d’un poêle à granulés varie en fonction de plusieurs facteurs, notamment la taille du poêle, le modèle de poêle (canalisable, à convection naturelle, ventilé, hydro, mixte, etc.), le type d’installation et le mode d’alimentation en combustible. Aussi, plus les performances sont élevées, plus le prix est susceptible d’augmenter. En général, le coût d’un poêle à granule peut aller de 2000 € à 6 000 € TTC (10). Certains poêles à granulés sont livrés avec un kit d’installation, ce qui peut réduire le coût total.

Quel prix pour la pose d'un poêle à granulés ?

Le coût de l’installation du poêle à granulés dépend du prix de l’équipement mais aussi des frais de pose. Pour une pose traditionnelle, c’est-à-dire qui consiste à relier le poêle au conduit de cheminée, comptez entre 250 et 500 €. Si le logement ne dispose pas de conduit préexistant, le coût de la main-d’œuvre sera supérieur.

Quelles aides et quelles primes pour l'installation d'un poêle à granules ?

Les travaux d’installation d’un poêle à granules sont éligibles aux aides de financement. Plusieurs aides financières peuvent être sollicitées pour faire baisser le coût de votre appareil :

  • MaPrimeRénov’ : cette aide à la rénovation énergétique proposée par FranceRénov’ est calculée en fonction de vos revenus et du gain écologique des travaux. Elle peut être sollicitée pour l’installation d’un poêle à granulés et est cumulable avec d’autres aides de l’État ou des collectivités territoriales (11).
  • L’Éco-prêt à taux zéro : l’éco-PTZ permet de financer des travaux de rénovation énergétique dans un logement. Les travaux d’installation d’un poêle à granules peuvent bénéficier de ce dispositif. Ce prêt sans intérêts, d’un montant maximal de 50 000 €, est accordé aux propriétaires occupants ou bailleurs d’un logement construit depuis plus de 2 ans, sans conditions de ressources.
  • Le taux de TVA réduit à 5,5% : pour installer un poêle à granulés, ce taux réduit peut s’appliquer sur l’achat de l’appareil ainsi que sur le coût de la main-d’œuvre. Pour bénéficier des taux réduits de TVA, les travaux et équipements doivent être facturés par une entreprise (12). En effet, si vous achetez vos matériaux vous-mêmes, ils seront soumis au taux de TVA normal de 20 %.
  • Ma Prime Renov’Sérénité de l’ANAH : il s’agit d’une prime accordée aux propriétaires occupants dont les ressources sont modestes ou très modestes. Elle est versée à condition que les travaux réalisés permettent un gain énergétique d’au minimum 35 % (13).

L’installation d’un poêle à granulé est un excellent moyen d’améliorer l’efficacité énergétique de votre maison tout en bénéficiant d’un mode de chauffage plus écologique. Avant de vous lancer dans l’installation d’un poêle à granulés, assurez-vous de bien prendre en compte les normes de sécurité et les spécificités de votre appareil. N’hésitez pas à vous tourner vers un professionnel certifié RGE Qualibois afin de bénéficier des meilleurs conseils.

(1) https://www.espace-aubade.fr/fiche-conseil/comment-installer-un-poele-a-granules.html

(2) https://www.topchaleur.com/conseils/5-normes-a-connaitre-avant-dinstaller-un-poele-a-granules/

(3) https://www.poujoulat.fr/fr/energie-positive/reglementation/depassement-faitage-hauteur-debouche-en-toiture-que-dit-la-regle

(4) https://www.ambiances-flammes.fr/sortie-en-ventousesortie-ventouse-horizontaleavantagesinconvenients/179-poele-a-granules-la-pose-en-ventouse-horizontale

(5) https://conseils-thermiques.org/contenu/installation-poele-granule.php

(6) https://www.aasgard.fr/blog/placer-poele-a-bois-logement/

(7) https://www.poele-bois-granule.fr/peut-on-installer-soi-meme-un-chauffage-au-bois/

(8) https://www.topchaleur.com/conseils/quel-est-le-cout-d-installation-d-un-poele-a-granules/

(10) https://www.travaux.com/chauffage/articles/exemple-de-devis-installation-poele-a-granule

(11) https://www.economie.gouv.fr/particuliers/prime-renovation-energetique

(12) https://www.economie.gouv.fr/particuliers/tva-taux-reduits-travaux

(13) https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F20554