Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Estimation de la consommation électrique : outils, aides et conseils

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

L’estimation de la consommation électrique est un enjeu auquel est confronté chaque particulier. En 2022, on estimait ainsi que dans le budget des ménages, la part consacrée aux dépenses énergétiques s’élevait à 8,3%. Pour l’ensemble des Français, c’est donc une enveloppe de 48,2 milliards d’euros annuels pour le seul logement.

Mais comment calcule-t-on sa consommation électrique ? Existe-t-il des outils pour cela ? Quels sont les postes les plus exigeants en électricité dans une habitation ? Quels sont les appareils électriques les plus énergivores ? Quelles sont les astuces à avoir en tête pour optimiser sa consommation et économiser l’énergie ? Autant de questions auxquelles nous allons répondre ci-dessous.

Qu'est-ce que la consommation électrique d'un logement ?

La consommation électrique indique la quantité de kilowattheures (kWh) utilisée dans un logement sur une période donnée. 

Cette consommation n’est pas le seul élément présent dans une facture d’électricité. Deux parties distinctes apparaissent :

  1. La partie fixe : l’abonnement. Son montant est le même chaque mois, et les habitudes de consommation n’ont aucune influence sur elle. Une fois que vous avez souscrit un contrat d’électricité avec le fournisseur de votre choix, le montant de l’abonnement est défini.
  2. La partie variable, directement liée à la consommation. Elle dépend du prix du kWh de votre fournisseur d’électricité et de la quantité consommée. En adoptant certains gestes et en faisant les bons choix, vous pouvez influencer votre dépense à la baisse. 

Dans ces conditions, réaliser une estimation de sa consommation électrique est plus qu’utile. En comprenant quels postes sont les plus déterminants, il est possible de modifier ses habitudes pour réduire ses dépenses de manière significative.

L'estimation de la consommation électrique selon le logement

Les caractéristiques d’une habitation ont une influence sur l’estimation de la consommation électrique. Avant tout, il est évident qu’un logement qui fonctionne totalement à l’électricité consomme davantage de cette énergie qu’un autre similaire, mais qui utilise du gaz pour la production d’eau chaude et le chauffage.

Entrent également en ligne de compte : 

  • La superficie du logement.
  • Le nombre d’occupants.
  • Les habitudes de consommation.

  • La zone géographique.

Le tableau ci-dessous dresse une estimation de la consommation électrique d’un logement, en fonction de sa surface et de sa typologie (s’agit-il ou non d’une habitation “tout électrique” ?) :

SurfaceLogement tout électriqueLogement avec eau chaude et chauffage non électrique
20 m²Entre 3 620 à 5 975 kWhEntre 1 230 à 1 300 kWh
50 m²Entre 7 240 à 11 450 kWhEntre 1 500 à 1 595 kWh
70 m²Entre 9 975 à 16 680 kWhEntre 1 690 à 1 800 kWh
100 m²Entre 13 665 à 24 370 kWhEntre 1 840 à 1 960 kWh

Le chauffage : jusqu'à 40% de la facture énergétique

Dans un logement, le chauffage peut à lui seul représenter 40% de la facture énergétique globale lors des périodes hivernales. Plusieurs éléments exercent une influence sur le calcul de la consommation électrique dédiée au chauffage : 

  • La taille du logement : plus une habitation est grande, plus les dépenses de chauffage le sont.
  • La qualité des radiateurs. Changer des appareils vétustes peut sembler une dépense considérable sur le moment, mais il s’agit pourtant d’un calcul gagnant sur le long terme, car un équipement performant demande beaucoup moins d’électricité pour une efficacité similaire.
  • La qualité de l’isolation joue un rôle prépondérant : une passoire énergétique demande une très grande quantité d’électricité pour que les pièces aient une température acceptable en plein hiver.

Comme le montre le tableau ci-dessous, l’estimation de la consommation électrique subit de très grandes variations, quasiment de l’ordre de 50%, entre des logements bien ou mal isolés.

SurfaceBonne isolationIsolation médiocre
30 m²3300 kWh4600 kWh
70 m²5000 kWh7200 kWh
100 m²9350 kWh13650 kWh

Estimer et mesurer la consommation électrique de la production d'eau chaude

Un chauffe-eau électrique n’est pas anodin dans l’estimation de la consommation électrique. Là aussi, certains paramètres exercent une influence :

  • Le nombre de personnes qui habitent la maison ou l’appartement.
  • La qualité du chauffe-eau et son ancienneté.
  • Les habitudes de consommation : un bain demande beaucoup plus d’eau chaude qu’une simple douche et s’avère donc beaucoup plus gourmand en électricité.

Un chauffe-eau à accumulation, plus connu sous le nom de cumulus, est le système de production d’eau chaude que l’on retrouve le plus dans notre pays. Il peut s’adapter au système des heures pleines et heures creuses car il produit à certains moments de la journée une certaine quantité d’eau chaude (et non pas à la demande), qui est ensuite stockée en attendant d’être utilisée.

Un chauffe-eau à accumulation consomme en moyenne 800 kWh par an

Un chauffe-eau électrique instantané, à l’opposé, est équipé d’une résistance qui permet de faire grimper la température de l’eau de façon quasi immédiate. Ici, il n’y a donc pas de réserve d’eau chaude, puisque l’eau est chauffée lorsque l’occupant en fait la demande, en tournant le robinet. Sa consommation annuelle est beaucoup plus conséquente qu’avec un cumulus, puisqu’on l’estime à 4000 kWh.

La consommation électrique de l'éclairage par jour et année 

Ici, le nombre d’occupants, la fréquence d’utilisation (le logement est-il occupé durant la journée ?) et le type d’ampoules ont une influence directe

On estime qu’une personne consomme entre 100 et 300 kWh par an pour s’éclairer. Pour être plus précis, il est possible de calculer la consommation d’une seule ampoule sur une année : (Puissance de l’ampoule x Nombre d’heures d’utilisation quotidienne x Nombre de jours d’utilisation) / 1000.

Par exemple, une ampoule de 12 watts utilisée en moyenne 6 heures par jour la moitié de l’année consomme (12 x 6 X 182) / 1000 = 13,101 kWh.

Pour obtenir la consommation globale en éclairage d’un logement, il suffit de reproduire ce calcul pour toutes les ampoules et d’additionner les résultats obtenus.

La consommation électrique de la cuisine (préparation des repas)

Au fil des années, on assiste à la disparition progressive des plaques de cuisson au gaz, jugées moins efficaces, moins pratiques et potentiellement dangereuses. Or, si les plaques électriques ont pénétré un nombre croissant de foyers, cela possède un inconvénient de taille : en effet, ces éléments demandent pour fonctionner une grande quantité d’électricité.

Une plaque à induction de 1000 watts a une consommation annuelle de 365 kWk. Il suffit de faire un calcul proportionnel pour connaître la consommation associée à une plaque d’une puissance différente (une plaque de 2000 watts consomme ainsi 730 kWh annuels).

L'estimation de la consommation électrique des différents appareils

Les différents appareils électriques sont omniprésents dans notre vie quotidienne. Pour bien s’en rendre compte, il suffit de savoir qu’en moyenne, les Français possèdent à leur domicile pas moins de 99 éléments de ce type (2) !

Il convient de faire la distinction entre deux profils d’appareils

  • Ceux qui consomment très peu d’énergie mais qui sont utilisés en permanence ou très fréquemment : les frigidaires, télévisions, ordinateurs…
  • Ceux qui au contraire sont très énergivores mais dont l’usage est plus épisodique : four traditionnel, lave-vaisselle, machine à laver le linge, aspirateur…

En ce qui concerne l’estimation de la consommation électrique, la fréquence d’utilisation joue un rôle important, mais la classe énergétique des appareils électroménagers est également cruciale. Depuis 2021, une nouvelle étiquette énergie est présente sur de nombreux appareils : télévision, ordinateur, lave-vaisselle, congélateur, réfrigérateur, lave-linge, lavante-séchante… 

La classification, pour plus de clarté et de visibilité, s’étend désormais de A à G : A représente un appareil très performant qui consomme peu. G, au contraire, désigne un élément particulièrement énergivore.

Certains appareils conservent aujourd’hui l’ancienne étiquette, qui va de A+++ à D : chauffe-eau, climatiseur, hotte, chauffe-eau, sèche-linge…

Pour procéder à l’estimation de la consommation électrique annuelle d’un appareil, le calcul est le même que celui vu précédemment : (Puissance x Nombre d’heures d’utilisation quotidienne x Nombre de jours d’utilisation) / 1000.

Le tableau ci-dessous indique à titre informatif les consommations annuelles estimées de plusieurs équipements.

ÉquipementPuissance en WattsFréquence d’utilisationConsommation annuelle en kWh
Frigidaire classique100Toute l’année 24h/24876
Frigidaire A+Entre 150 et 200Toute l’année 24h/24210
Four2000Toute l’année, 30 min / jour365
Lave-linge2200Toute l’année, 1h30 / jour1150
Micro-ondes1300Toute l’année, 5 min / jour40
Lave-vaisselle1200Toute l’année, 1h30 / jour625
Aspirateur1500Toute l’année, 2h / semaine150
Ordinateur portable100Toute l’année, 8h / jour584
Sèche-cheveuxEntre 300 et 60048 semaines, 15 min / jour10
TV Plasma250330 jours, 3h / jour247,5

Piscine et volets électriques

Il existe dans un appartement ou une maison d’autres éléments susceptibles de consommer de l’électricité. De plus en plus présents dans les logements, les volets électriques en font partie. Un seul consomme entre 100 et 200 watts. Cependant, leur durée d’utilisation est naturellement réduite (trente secondes environ pour ouvrir ou fermer) : on estime ainsi qu’une seule action consomme 1,25 WH. Pour un logement équipé de six volets roulants, cela donne une consommation annuelle qui avoisine les 4 kWh, ce qui est assez négligeable.

Il n’en est pas de même avec une piscine. Les consommations ne sont pas les mêmes d’un modèle à l’autre, mais en cas de piscine chauffée, il faut tenir compte de la pompe à chaleur, du système de filtration et éventuellement d’éléments annexes comme par exemple un robot nettoyeur

En moyenne, on estime qu’une piscine de 60 m³ consomme autour de 2400 kWh chaque année

Réduire sa consommation d'électricité moyenne : quelques conseils

Sans pour autant bousculer son quotidien, il existe de bonnes pratiques à adopter pour optimiser sa consommation d’électricité. Certaines peuvent paraître anodines de prime abord, mais mises bout à bout, elles permettent de réduire les factures énergétiques dans des proportions considérables. En voici quelques-unes : 

  • Ne pas surchauffer le logement inutilement, car nous avons vu que le chauffage occupe une place prépondérante dans la consommation globale. Dans l’ensemble des pièces, 19° suffisent amplement. Dans la chambre, la température peut même être abaissée à 17°.
  • Débrancher purement et simplement les consoles de jeu et ordinateurs lorsque personne ne les utilise.
  • Bannir le mode veille de certains appareils, comme les téléviseurs. Sur les modèles LCD, la veille peut représenter 10% de la consommation globale.
  • Certains appareils électroménagers sont équipés d’un mode économique, qui permet de réduire la consommation électrique de façon importante.
  • Le chauffe-eau électrique doit être réglé à la bonne température, autour de 55°.
  • Limiter les ponts thermiques et les entrées d’air froid depuis l’extérieur.
  • Équiper le logement d’ampoules basse consommation.

Questions fréquemment posées

Comment connaître la consommation et calculer le coût d'un appareil électrique ?

Pour procéder à l’estimation de la consommation électrique annuelle d’un appareil, le calcul est assez simple : (Puissance x Nombre d’heures d’utilisation quotidienne x Nombre de jours d’utilisation) / 1000. Le résultat obtenu est exprimé en kWh.

Comment faire une estimation de sa consommation électrique ?

Le site du Médiateur de l’Energie vous propose une calculette pour estimer votre consommation d’électricité. Il vous propose un ordre de grandeur de consommation. Si vous souhaitez avoir une estimation plus précise, détaillez tous vos appareils électriques et adoptez la formule (Puissance x Nombre d’heures d’utilisation quotidienne x Nombre de jours d’utilisation) / 1000. Le résultat obtenu est exprimé en kWh.

Comment calculer les kWh consommés en temps réel ?

Le déploiement des compteurs Linky, qui sont intelligents et communicants, permet aux particuliers de consulter à tout moment leurs consommations, pour mieux les comprendre et ainsi rectifier le tir si nécessaire. Appuyez sur la touche “+” jusqu’à l’affichage Puissance APP. Le compteur vous indique une consommation en VoltAmpères (Va). Pour transformer en kWh, divisez le résultat par 1000. 5324 Va équivaut à 5,324 kWh. 

Sources

(1) https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/

(2) https://www.lefigaro.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *