Passez à l’énergie verte maintenant

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Fourniture d'énergie 8 min de lecture

Gaz de ville, butane et propane : quelle est la différence entre ces 3 énergies ?

Souscrire un contrat biogaz compétitif sans coupure et sans engagement
J'estime mes mensualités

Sans coupure

Prix Selectra 2024

Souscrivez en 5 min

Vous utilisez du gaz pour répondre à vos besoins énergétiques domestiques ? Derrière cette appellation générique, il existe en réalité plusieurs sous-types d’énergie. On distingue ainsi traditionnellement le gaz de ville, le gaz butane et le gaz propane.

Le gaz de ville, l'énergie la plus répandue avec l'électricité 

Le gaz de ville, ou gaz naturel, est aujourd’hui l’énergie la plus couramment utilisée en France avec l’électricité. Elle est distribuée jusqu’aux centres de consommation par GRDF, le gestionnaire du réseau. Une vingtaine de fournisseurs se chargent de la commercialisation de cette énergie sur le territoire, sur des réseaux qui mélangent gaz naturel et gaz vert, qui est une énergie renouvelable

Gaz de ville, une appellation trompeuse

Le “gaz de ville” désigne essentiellement le gaz naturel, l’une des énergies les plus courantes en France. Faites attention, cette appellation prête à confusion ! Jadis, le gaz naturel et le gaz de ville renvoyaient à 2 énergies bien distinctes :

  • Le gaz de ville est essentiellement composé de monoxyde de carbone et de dihydrogène. Jusque dans les années 1970 environ, il alimentait les circuits énergétiques urbains, à l’image des systèmes d’éclairage à la flamme. Issu de distillation de la houille, le gaz de ville n’est plus utilisé en France en raison de sa toxicité.
  • Le gaz naturel est essentiellement composé de méthane, un gaz moins néfaste que le monoxyde de carbone. Il résulte de la décomposition de matières organiques sur des millions d’années. Le gaz naturel fait donc partie de la grande famille des énergies fossiles, au même titre que le pétrole ou le charbon par exemple.

Aujourd’hui, les appellations “gaz de ville” et “gaz naturel” sont utilisées de manière interchangeable par les fournisseurs d’énergie. Cette énergie est utilisée par les logements raccordés au réseau public de distribution géré par GRDF et les différentes ELD.

Le marché du gaz naturel en France

Les rares gisements nationaux de gaz naturel ne permettent pas de répondre aux besoins énergétiques français. La France importe donc massivement cette énergie. En 2021, les importations provenaient exclusivement des pays suivants (6) :

  • La Norvège  (32 % du total des entrées brutes).
  • La Russie (22 %).
  • L’Algérie (8 %).
  • Les Pays-Bas (7 %).
  • Le Nigeria (7 %).
  • Le Qatar (1 %).

 

L'acheminement et le transport du gaz naturel

Concrètement, comment le gaz naturel arrive-t-il sur le territoire ? Le transport peut s’effectuer de 2 manières différentes :

  • Par gazoduc : le gaz est importé sous forme gazeuse.
  • Par méthanier : le gaz est importé sous forme liquide (GNL).

Une fois arrivé en France, le gaz naturel est pris en charge par GRTgaz et Téréga, les gestionnaires du réseau de transport, puis par GRDF, le gestionnaire du réseau de distribution.

Le transport par gazoduc

Le gaz naturel est majoritairement importé sous forme gazeuse par l’intermédiaire de gazoducs. Il s’agit d’immenses canalisations transportant le gaz de son lieu d’extraction jusqu’aux centres de consommation. La plupart des gazoducs sont invisibles, puisqu’ils sont enfouis sous terre ou dans la mer. À l’intérieur de ces gigantesques tuyaux, le gaz circule à une vitesse de 40 km/h environ. Ses stations de compression sont installées à distance régulière pour accroitre la pression et augmenter la vitesse de transport.

Le transport par méthanier

Le gaz naturel peut également être acheminé sous forme liquide par voie maritime. On parle alors de gaz naturel liquéfié (GNL). Le transport est effectué par d’immenses navires spécialisés, les méthaniers, qui peuvent atteindre 350m de long.

En France,  4 installations portuaires sont chargées d’accueillir les méthaniers et de regazéifier le GNL pour l’injecter dans les réseaux publics. Elles se situent :

  • À Montoir-de-Bretagne, près de Saint-Nazaire, en Loire-Atlantique.

  • À Dunkerque, dans le département du Nord.
  • À Fos-sur-Mer, dans le département des Bouches-du-Rhône.

    • Le premier se situe à Fos-Cavaou.
    • Le second est implanté à Fos Tonkin.

Le transport du gaz naturel est pris en charge par GRTgaz (filiale d’ENGIE) et Téréga, les 2 gestionnaires du réseau de transport. Ces entreprises ont pour mission :

  • D’acheminer le gaz naturel jusqu’aux centres de distribution.

  • D’assurer la continuité d’acheminement du gaz sur le réseau.

  • De garantir la sécurité des infrastructures  et des personnes.

  • De favoriser le développement des énergies renouvelables, en accompagnant les territoires dans leur politique d’intégration du biogaz.

Au bout de réseau, le gaz naturel intègre le réseau de distribution de GRDF. Sous la triple autorité de l’État, des collectivités et de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), cette entreprise a pour mission de distribuer l’énergie jusqu’aux centres de consommation. Les infrastructures gérées par GRDF permettent donc d’acheminer le gaz naturel jusqu’aux foyers et aux entreprises.

Propane et butane : 2 gaz de pétrole liquéfiés (GPL)

Le gaz propane et le gaz butane font partie de la famille des gaz de pétrole liquéfiés. Ces 2 énergies dérivent donc directement de l'”or noir”. Elles sont principalement issues de l’extraction de champs de gaz naturel et du raffinage du pétrole.

Le propane et le butane sont souvent commercialisés sous forme de bouteilles, elles-mêmes utilisées pour la cuisson, le chauffage d’appoint ou l’eau chaude sanitaire. Distribué en station-service, le GPL peut également servir de carburant pour des véhicules adaptés.

Le gaz propane

Le propane est un gaz de pétrole liquéfié structuré autour d’une molécule composée de 3 atomes de carbone et de 8 atomes d’hydrogène (C3H8). Plus lourd que l’air, le gaz propane est principalement conditionné sous forme de bouteilles ou stocké dans des citernes.

Il est souvent utilisé pour :

  • La cuisson à l’extérieur.
  • L’alimentation des appareils de jardin.
  • Le chauffage d’appoint.

 

L’une des grandes caractéristiques du gaz propane réside dans sa faible température d’ébullition (-44°C). C’est pourquoi les bouteilles de propane peuvent être stockées sans risque à l’extérieur du logement. Ce n’est pas le cas des bouteilles de butane. 

 

Avantages du propaneInconvénients du propane
  • Le propane est facile à utiliser – à l’intérieur et à l’extérieur.
  • Cette énergie est accessible partout en France, même dans les endroits les plus reculés.
  • Il existe un risque d’explosion lorsque la bouteille de propane est utilisée ou stockée de manière inappropriée.
  • Une bouteille de propane doit être stockée à l’extérieur. 

 

Le gaz butane 

La formule du butane diffère légèrement, puisque ce gaz est composé de 4 atomes de carbone et de 10 atomes d’hydrogène (C4H10). Comme le propane, le butane est essentiellement conditionné sous forme de bouteilles de 6 kg, 13 kg ou 35 kg.

En raison de haute température d’ébullition (0°C), le gaz butane est principalement utilisé pour des besoins domestiques, le plus souvent la cuisson. Sous la barre des 0°C, le gaz butane se liquéfie et devient inutilisable.

Avantages du butaneInconvénients du butane
  • Les bouteilles de butane se trouvent facilement dans les points de vente.
  • Le butane présente moins de risques d’explosion que le propane.
  • Le butane ne peut pas être utilisé en extérieur.
  • Son utilisation est limitée au chauffage d’appoint et à la cuisson intérieure. 

Les différences entre le gaz butane et le gaz propane

Ce tableau recense les principales différences entre le gaz propane et le gaz butane.

 Gaz butaneGaz propane
Composition chimique

C4H10

C3H8

Usage

– Cuisson intérieure

– Cuisson extérieure si la température est supérieure à 5°C

– Cuisson extérieure

– Chauffage extérieur

– Alimentation extérieure

StockageÀ l’intérieurToujours à l’extérieur. Le propane monte rapidement en pression et présente un risque d’explosion.
Température d’ébullition 0°C-44°C
FormeBouteilleBouteille ou citerne
Passez au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je veux en savoir plus

Questions fréquemment posées

Quel gaz utiliser à l'intérieur ?

Pour une utilisation en intérieur, c’est vers le butane qu’il faut se tourner. Le propane monte rapidement en pression et présente un risque d’explosion.

Quel est le gaz dans le gaz de ville ?

Le gaz de ville a aujourd’hui disparu du paysage énergétique français. Il a été remplacé dans la seconde moitié du XXe siècle par le gaz naturel, essentiellement constitué de méthane. De faibles pourcentages d’azote, de dioxyde de carbone, de sulfure d’hydrogène et d’hélium peuvent subsister.

Quelle différence entre le gaz de ville et le propane ?

Le gaz de ville est une appellation erronée du gaz naturel, qui est principalement constitué de méthane. Le propane est un gaz différent. Le propane comme le gaz naturel peuvent être utilisés pour répondre aux besoins énergétiques domestiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *