Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Fourniture d'énergie 11 min de lecture

Puissance apparente : tout savoir sur son calcul et son utilité

Soyez conseillé sur la puissance compteur adaptée au logement
04 84 98 01 21

Electricité et gaz renouvelables

Fournisseur labellisé

150 000 Clients

La puissance électrique est au cœur de nombreux phénomènes et applications dans le monde de l’électricité. Elle revêt différentes formes et caractéristiques selon les contextes et les besoins. L’une d’elles, la puissance apparente, joue un rôle clé dans la compréhension des circuits électriques et dans la conception des systèmes d’alimentation. Comment se définit-elle exactement ? Comment se calcule-t-elle ?

Qu'est-ce que la puissance apparente ?

La puissance apparente est un concept fondamental en électricité, en particulier dans les circuits en courant alternatif. Elle représente la puissance totale dans un circuit et est le reflet combiné de deux types de puissances : la puissance active et la puissance réactive.

Concrètement, la puissance apparente représente la capacité maximale de consommation électrique si tous les dispositifs d’une habitation ou d’un espace professionnel étaient en marche simultanément.

Quelle est la formule de la puissance apparente ?

La puissance apparente est déterminée par la formule :

S = U × I

Où :

  • S représente la puissance apparente, généralement exprimée en voltampères (VA)
  • U est la tension, mesurée en volts (V)
  • I désigne l’intensité électrique, mesurée en ampères (A)

En multipliant la tension par l’intensité, on obtient la puissance en voltampère. Pour les contrats d’électricité, il est courant d’utiliser le kilovoltampère (kVA) comme unité de référence pour exprimer cette puissance.

Pourquoi calculer sa puissance apparente ?

La puissance apparente est utilisée par les fournisseurs d’électricité pour établir théoriquement la puissance requise par le consommateur lors de la souscription. Il est important que cette limite ne soit pas atteinte pour éviter des coupures, mais elle ne doit pas non plus être fixée trop haut, au risque d’entraîner des coûts d’abonnement plus élevés.

Les contrats d’abonnement varient généralement de 3 kVA, idéal pour une personne seule dans un espace réduit, à 18 kVA, adapté aux grandes familles résidant dans de vastes demeures avec des installations telles qu’une piscine chauffée. Notons que la majorité des ménages, soit deux sur trois, optent pour un abonnement de 6 kVA.

Passez à l'électricité verte et au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Quelle est la différence entre la puissance active et la puissance apparente ?

La puissance active, souvent mesurée en watts (W), est la puissance réellement utilisée dans un circuit pour effectuer un travail, comme allumer une ampoule ou actionner un moteur. Elle est souvent qualifiée de puissance réelle car elle symbolise l’énergie réellement consommée ou produite par un appareil ou un circuit.

Comment calculer la puissance active ?

Sa formulation mathématique est représentée par la lettre P et est le produit de la tension U, de l’intensité I et du cosinus de l’angle de déphasage entre eux, soit :

P = U × I × cosφ

C’est cette puissance que les consommateurs voient reflétée sur leur facture d’électricité.

En bref, la puissance active représente l’énergie utilement consommée pour effectuer un travail, tandis que la puissance apparente offre une perspective globale de la puissance totale circulant dans un système.

Puissance active ou puissance réactive ?

La puissance active et la puissance réactive sont deux composantes distinctes de la puissance totale dans un circuit en courant alternatif. Elles sont fondamentales pour comprendre le comportement et l’efficacité des systèmes électriques.

La puissance active représente l’énergie réellement consommée ou produite dans un circuit. C’est la puissance qui est convertie en travail utile, par exemple pour éclairer une lampe, faire tourner un moteur ou chauffer un élément. Elle est mesurée en Watt. C’est la puissance active qui est prise en compte pour la facturation d’électricité aux consommateurs.

La puissance réactive ne réalise pas de travail utile mais est nécessaire pour maintenir les champs électromagnétiques dans certains équipements, comme les moteurs et les transformateurs. Elle représente l’énergie alternativement stockée et restituée au réseau.

La puissance réactive est mesurée en Volt-Ampères Réactifs. Une puissance réactive excessive peut être préjudiciable car elle surcharge le réseau sans fournir d’énergie utile. C’est pourquoi certaines entreprises sont pénalisées si elles ont une trop grande consommation de puissance réactive.

Ensemble, puissance active et puissance réactive définissent la performance et l’efficacité d’un système électrique en courant alternatif.

Tableau du triangle des puissances électriques

Le triangle des puissances est utilisé en électricité pour illustrer la relation entre la puissance active, la puissance réactive, et la puissance apparente dans un circuit en courant alternatif. Ce triangle est basé sur le théorème de Pythagore, car ces trois puissances sont liées de manière trigonométrique.

 Puissance ApparentePuissance ActivePuissance
Réactive
Unité courantekVA (Kilovoltampère)kW (Kilowatt)VAR (Voltampère réactif)
DescriptionTotalité de la puissance accessible pour le consommateurComposante productive de la puissance apparente exploitée par les appareilsComposante de la puissance apparente consommée, en particulier dans les circuits magnétiques
RôleIndique la capacité énergétique à fournir à un réseau ou compteurSert à évaluer la consommation énergétique des appareilsEssentiel pour calibrer les systèmes électriques, particulièrement dans le secteur industriel
ÉquationS = U x IP = U x I x cos φQ = U x I x sin φ

Quelle est la différence entre la puissance absorbée et la puissance apparente ?

La puissance absorbée désigne la quantité totale d’électricité consommée par un appareil ou un équipement lorsqu’il est en fonctionnement. Elle représente la somme de l’énergie réellement convertie en travail utile par l’appareil et des pertes énergétiques survenues lors de ce processus, notamment celles dues à la résistance interne et aux autres inefficacités du dispositif.

Dans le contexte des machines électriques, par exemple, si vous prenez un moteur, la puissance absorbée serait l’électricité totale tirée de la source d’alimentation. Cette énergie serait ensuite partiellement convertie en mouvement mécanique (travail utile), tandis qu’une certaine quantité serait perdue, par exemple sous forme de chaleur due à la friction ou à la résistance interne du moteur.

La puissance absorbée est donc un indicateur crucial de l’efficacité d’un appareil. Elle donne une idée de la performance de l’appareil et permet d’évaluer combien d’électricité est nécessaire pour obtenir le rendement désiré.

Comment calculer la puissance absorbée ?

Le calcul de la puissance absorbée dépend du contexte et du type d’appareil ou de système en question. Dans le contexte le plus général, la puissance absorbée est simplement la puissance totale prise par un appareil ou une machine depuis une source d’alimentation. Voici comment vous pouvez la calculer :

  1. Pour un appareil en courant continu : la puissance absorbée P est donnée par la formule : P = U × I (Où : U est la tension en volts et I est le courant en ampères).

  2. Pour un appareil en courant alternatif : si l’appareil est purement résistif (par exemple une résistance chauffante), la puissance absorbée est simplement le produit de la tension efficace U et du courant efficace I soit P = U × I. Cependant, pour des appareils qui ont également une composante réactive (comme les moteurs), vous devez prendre en compte le facteur de puissance cosϕ : P = U × I × cosϕ (Où cosϕ est le cosinus de l’angle de déphasage entre la tension et le courant).

Comment faire pour connaître sa puissance apparente ?

Lorsqu’un client opte pour une offre d’électricité, la puissance apparente est clairement mentionnée dans les termes du contrat. En cas de doute ou d’oubli, il est toujours possible de solliciter le fournisseur pour obtenir cette information.

Les compteurs modernes, tels que le compteur Linky, sont conçus pour offrir aux utilisateurs un accès direct à des informations clés. Le Linky permet d’afficher la puissance apparente liée à l’abonnement du client.

Lorsqu’il s’agit de situations comme un déménagement ou le lancement d’une nouvelle entreprise, il est souvent difficile d’estimer la puissance apparente nécessaire. Pour les professionnels qui sont encore en train de cerner leurs besoins énergétiques, des évaluations personnalisées peuvent être effectuées pour déterminer la puissance appropriée.

Quels critères prendre en compte pour évaluer sa puissance apparente ?

Évaluer correctement sa puissance apparente nécessite une analyse minutieuse de divers aspects de son installation électrique et des habitudes de consommation d’énergie. Voici quelques critères primordiaux à considérer :

  • La situation géographique du lieu : selon la région ou le climat, les besoins en chauffage ou en climatisation peuvent varier, influençant ainsi la puissance requise.

  • La taille du lieu : un espace plus grand nécessitera probablement plus d’énergie pour le chauffage, la climatisation et l’éclairage.

  • La nature de l’activité professionnelle : une usine de fabrication aura des besoins en électricité différents d’un bureau ou d’un restaurant.

  • La nature de l’installation électrique : les installations plus anciennes peuvent avoir une capacité limitée et nécessiter une puissance apparente plus élevée pour fonctionner efficacement. Par ailleurs, il est essentiel de s’assurer que l’installation est aux normes, car cela influence la quantité d’énergie qu’elle peut gérer sans risque.

  • Les équipements et leur usage : les appareils utilisés, ainsi que leur fréquence d’utilisation, peuvent grandement influencer la consommation d’énergie. Par exemple, un équipement industriel fonctionnant 24/7 consommera plus d’énergie qu’un ordinateur de bureau utilisé quelques heures par jour. Analysez vos pics de consommation journaliers et saisonniers pour déterminer votre besoin maximum en puissance apparente. Répertoriez tous les appareils et leur consommation respective pour estimer la charge totale.

  • Les possibilités d’ajustement : il est préférable d’avoir un système qui permet des ajustements périodiques de la puissance apparente, en fonction des changements dans les besoins en énergie.

En prenant en compte ces facteurs, il est possible de faire une estimation précise de la puissance apparente nécessaire, garantissant ainsi une alimentation électrique adéquate et une gestion efficace des coûts.

Puis-je ajuster la puissance apparente liée à mon compteur ?

La puissance apparente rattachée à un compteur électrique est déterminée par l’utilisateur en fonction des offres proposées par son fournisseur d’électricité. Si on désire ajuster cette puissance, il est possible de revoir les termes de son contrat ou même d’opter pour un autre fournisseur.

Plusieurs situations peuvent justifier un changement de puissance apparente :

  • La transition d’une alimentation monophasée à triphasée, ou vice-versa ;
  • L’acquisition d’équipements qui consomment plus ou moins d’énergie que ceux d’avant ;
  • Pour les entreprises : l’expansion des espaces de travail ou une augmentation prévue de l’activité à moyen ou long terme.
Passez à l'électricité verte et au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Questions fréquemment posées

C'est quoi le kVa en électricité ?

Le kVA, ou kilovoltampère, est une unité de mesure utilisée en électricité pour exprimer la puissance apparente d’un système ou d’un équipement. 

L’importance du kVA dans le monde de l’électricité réside notamment dans le fait que les fournisseurs d’électricité basent souvent leurs tarifications sur la puissance apparente plutôt que sur la puissance active. Cela s’explique par le fait que la puissance apparente donne une indication de la charge totale que le réseau doit gérer, y compris la partie non productive de l’énergie.

Qu'est-ce que la puissance triphasée ?

La puissance triphasée fait référence à un système de distribution d’électricité où trois circuits conducteurs transportent des courants alternatifs de la même fréquence et amplitude, mais qui sont déphasés de 120° les uns par rapport aux autres. Ces trois circuits sont souvent désignés comme les phases. 

Les systèmes triphasés sont couramment utilisés dans les installations industrielles et commerciales car ils sont plus économiques et plus efficaces pour transmettre et distribuer de grandes quantités d’électricité, en particulier pour des équipements lourds et des machines.

Qu'est-ce que la puissance monophasée ?

Le courant monophasé fait référence à un système électrique qui utilise une seule phase ou un seul circuit conducteur pour transporter le courant alternatif. Contrairement au système triphasé, qui a trois circuits conducteurs déphasés les uns par rapport aux autres, un courant monophasé a deux conducteurs : une phase et un câble neutre.

Les systèmes monophasés sont couramment utilisés pour les logements des particuliers et certains petits équipements commerciaux ou industriels. 

Bien que moins efficaces que les systèmes triphasés pour la transmission de grandes quantités d’électricité, les systèmes monophasés sont plus simples et suffisent généralement pour des charges moins importantes comme les appareils ménagers, les petits appareils de froid, l’éclairage, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *