Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Quel est le rôle de RTE, le gestionnaire du réseau de transport ?

Très peu médiatisé, RTE, le gestionnaire du « Réseau de Transport d’Électricité », n’en demeure pas moins l’un des principaux acteurs du monde de l’énergie français. Chargée de l’exploitation des lignes d’électricité à très haute et à haute tension, cette entreprise est un point de relai entre les producteurs d’énergie et Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution.

Détenue en majorité par EDF, RTE endosse plusieurs missions d’utilité publique. En plus d’assurer la continuité du service de fourniture en électricité, RTE participe à la valorisation des territoires et à la construction de l’Europe de l’Énergie. Ce gestionnaire joue également un rôle moteur dans l’accélération de la transition énergétique. Pour cela, il développe des solutions ingénieuses aux problématiques soulevées par le développement des énergies vertes.

RTE, l'entreprise chargée de l'exploitation du réseau de transport d’électricité

Au même titre que les producteurs d’énergie, les fournisseurs et les gestionnaires du réseau de distribution, RTE est l’un des principaux acteurs du marché énergétique national.

Le rôle de RTE

L’entreprise, qui endosse une mission de service public, est chargée de l‘exploitation, de la maintenance et du développement du réseau de transport d’électricité à très haute tension et à haute tension.

Les principaux objectifs de RTE sont :

  • D’assurer à tout moment la continuité du service de fourniture en électricité. 
  • D’équilibrer en temps réel l’offre et la demande en électricité.
  • D’adapter le réseau de transport pour faciliter la transition énergétique.
  • De conseiller les pouvoirs publics sur les questions énergétiques.
  • De créer de la valeur pour les territoires.

Quelle est la place de RTE dans le secteur énergétique française ? 

Pour bien comprendre l’importance de l’action menée de RTE, il est important d’avoir une idée précise du fonctionnement du réseau électrique français. Ce dernier fait intervenir 3 acteurs bien connus :

  • Les producteurs d’énergie sont chargés de transformer une source d’énergie en une énergie exploitable par l’Homme. En France, le mix énergétique français est aujourd’hui largement dominé par l’énergie nucléaire. L’hydroélectricité est également l’un des piliers du système énergétique du pays. Plus récemment, des filières alternatives ont vu le jour. Elles tirent parti des centrales éoliennes, de méthaniseurs et de panneaux photovoltaïques pour fabriquer de l’énergie verte.
  • Les gestionnaires du réseau de distribution sont chargés de distribuer l’énergie depuis des postes relais vers les habitations. En France, le réseau d’électricité basse tension est géré par Enedis. Le réseau de distribution du gaz naturel est placé sous la responsabilité de GRDF.
  • Les fournisseurs d’énergie se situent tout au bout de la chaine. Ils ont pour mission de commercialiser l’énergie achetée auprès des producteurs au consommateur final.

RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, fait justement le lien entre les producteurs d’énergie et le gestionnaire du réseau de distribution. L’entreprise est ainsi chargée d’acheminer l’énergie produite par les producteurs jusqu’au réseau géré par Enedis. Ce transport de l’électricité à très haute tension puis à haute tension s’effectue grâce à de gigantesques pylônes électriques.

Le cycle de l'électricité en France

Il est impossible de stocker l’électricité en quantité suffisante pour répondre aux besoins énergétiques nationaux. Des infrastructures spécifiques sont donc nécessaires pour transporter l’électricité de son lieu de production jusqu’aux installations domestiques.

En France, l’électricité est principalement fabriquée dans des centrales nucléaires. Une fois produite, elle quitte donc la centrale par l’intermédiaire d’une ligne à très haute tension (de 225 000 volts à 400 000 volts). Cette énergie ne peut pas être utilisée sous cette forme pour les besoins humains. Des postes électriques permettent ainsi de transformer cette électricité à très haute tension en électricité à haute tension (de 63 000 à 90 000 volts).

Elle peut alors être exploitée par 3 principaux types de clients :

  • Les sites industriels.
  • Les entreprises ferroviaires.
  • Les grandes entreprises.

Pour être compatible avec l’électricité haute tension, la puissance de raccordement doit être supérieure à 250 kVA. Elle correspond à ce que l’on nommait autrefois le tarif vert de l’électricité, en opposition au tarif bleu (particuliers) et au tarif jaune (petites entreprises).

L’électricité haute tension continue son trajet sur des pylônes. Elle est ensuite transformée en électricité moyenne tension, puis en électricité basse tension par Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution. C’est sous cette forme qu’elle est commercialisée par les fournisseurs d’énergie. 

  • L’énergie basse tension alimente les particuliers et les petites entreprises. Elle correspond à une puissance de raccordement inférieur à 36 kVA.
  • L’énergie moyenne tension concerne les entreprises possédant un compteur d’une puissance comprise entre 42 et 240 kVA.

Le rôle de RTE reste flou à vos yeux ? Ce tableau présente les principales étapes du transport de l’électricité en France. Il devrait vous permettre d’y voir plus clair.

 Le transport de l’électricité en France 
 DescriptionActeurs
Étape 1Production d’électricitéCentrales nucléaires, barrages hydro-électriques, éoliennes, panneaux photovoltaïques, thermique
Étape 2Passage par des postes électriques  
Étape 3Transport de l’énergie très haute tensionRTE
Étape 4Passage par des postes électriques 
Étape 5Consommation d’électricité haute tensionClients industriels et entreprises ferroviaires
Étape 6Transport de l’énergie haute tensionRTE
Étape 7Passage par des postes électriques 
Étape 8Distribution de l’électricité moyenne et basse tensionEnedis
Étape 9Consommation d’électricité Clients résidentiels et PME

 

RTE, les chiffres clés

Le réseau énergétique français ne pourrait fonctionner sans l’action et l’expertise de RTE. Ces quelques chiffres démontrent l’importance du rôle joué par le gestionnaire du transport de l’électricité.

En 2023, RTE, c’est :

  • 105970 km de lignes électriques, ce qui constitue le plus grand réseau d’Europe.
  • 9586 collaborateurs, dont près de 500 alternants.
  • 4 926 M€ de chiffre d’affaires en 2022.
  • 40 M€ d’investissements consacrés à la recherche et au développement
  • 99,9994 % de continuité électrique.

 

Qui sont les clients de RTE ?

RTE fait le lien entre les producteurs d’énergie et les gestionnaires du réseau de distribution, principalement Enedis. Ses clients se situent ainsi des 2 côtés de la chaine.

  • En amont du réseau de transport
    • Les producteurs d’énergie : en France, le mix énergétique est principalement constitué d’électricité nucléaire, d’hydroélectricité et d’électricité éolienne.
    • Les pays exportateurs d’électricité : en 2023, la France a principalement importé de l’électricité d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne et de Grande-Bretagne.
    • Les autoproducteurs revendant leur surplus d’électricité.
  • En aval du réseau
    • Les sites industriels.
    • Les entreprises ferroviaires.
    • Enedis et les entreprises locales de distribution (ELD).
    • Les négociants en énergie.

Qui détient RTE ?

Jusqu’en 2016, le capital social de RTE était intégralement détenu par EDF, la maison-mère. Aujourd’hui, l’entreprise appartient à hauteur de :

  • 50,1 % par CTE (Coentreprise de transport d’électricité), qui appartient à EDF.
  • 29,9 % par la Caisse des Dépôts.
  • 20 % par CNP Assurances.

 

La naissance de RTE remonte au 10 février 2000, date de la promulgation de la loi relative à la modernisation et au développement du service public de l’électricité. Ce dispositif législatif institua RTE comme gestionnaire du réseau indépendant d’EDF d’un point de vue commercial, comptable et financier.

Avant cette date, EDF jouissait d’une situation de monopole sur le marché national. L’entreprise était ainsi responsable de la production, du transport, de la distribution et de la commercialisation de l’électricité en France. Ces prérogatives résultaient de la loi du 8 avril 1946 sur la nationalisation de l’électricité et du gaz.

Quelles sont les principales missions de RTE ?

Étudions plus en détail les 4 grandes missions de RTE, le gestionnaire du transport d’électricité en France.

Assurer la continuité du service de fourniture en électricité

L’un des principaux rôles de RTE est de transporter l’électricité à très haute tension à travers le territoire, puis de la transformer en une forme d’électricité exploitable par l’Homme.

À ce jour, les capacités de stockage de l’électricité sont limitées. L’énergie produite doit donc être consommée instantanément. Le cœur du métier de RTE consiste justement à équilibrer l’offre et la demande énergétique nationale

D’un point de vue concret, cela suppose :

  • De surveiller en permanence l’état du réseau :
    • RTE dispose d’un centre national d’exploitation, de 7 centres de conduite régionaux et de 200 dispatchers.
    • 40 000 informations traitées à la minute. Elles ont trait à l’état du réseau, à la production et à la consommation d’électricité, mais également à la météo.
  • De maitriser les flux entre les différents territoires et les pays voisins. 
    • En cas d’écart important entre l’offre et la demande, RTE prend contact avec les producteurs d’énergie ou les sites industriels pour rétablir la situation.
    • Le principe d’incorruptibilité permet à RTE d’interrompre instantanément la consommation d’un client industriel contre dédommagement financier.
  • D’anticiper les besoins électriques à court, moyen et long terme. 
    • Prise en compte des données fournies par Météo France, puisque les conditions météorologiques impactent de façon notable la demande en énergie. 
    • Analyse des historiques de consommation annuelle par quelque 200 ingénieurs d’étude et prévisionnistes.

 

Bon à savoir : une baisse de température de 1°C entraine une surconsommation de 2300 MW à l’échelle nationale. Cela correspond à la consommation quotidienne cumulée de Marseille et de Lyon.

Accélérer la transition énergétique

Le soutien à la transition énergétique fait partie des grandes prérogatives de RTE. Partout sur le territoire, le développement des énergies renouvelables soulève de nombreux espoirs, mais également quelques problématiques. L’inégale répartition géographique des producteurs verts et l’intermittence de la production font partie des défis que RTE se doit de relever.

 

La production des fermes éoliennes et solaires varie au fil des saisons et au cours d’une journée. Pour le gestionnaire, tout l’enjeu consiste à optimiser les flux lorsque les producteurs d’EnR produisent le plus, puis à compenser leur intermittence lorsque la production ralentit. RTE développe depuis plusieurs années de nouveaux leviers d’équilibrage. Voici 2 exemples concrets :

  • Le développement de postes électriques nouvelle génération :  équipés de fibre optique et de capteurs, ils permettent d’intégrer jusqu’à 30 % d’électricité supplémentaire issue de sources renouvelables. Les postes se situent en Bretagne, en Pays de la Loire et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.
  • Le projet Ringo : il repose sur le déploiement de batteries de stockage pilotées par un logiciel. La fonction du projet est de limiter les pertes de production d’électricité renouvelable et d’éviter la construction de nouvelles lignes électriques.

Par ailleurs, RTE joue également un rôle de conseiller auprès des pouvoirs publics et de la population. Les outils proposés par le gestionnaire permettent ainsi à tous de devenir acteurs de la transition énergétique. L’exemple le plus connu est très certainement la plateforme EcoWatt.

  • EcoWatt qualifie en temps réel le niveau de consommation des Français. L’outil offre donc aux particuliers la possibilité d’ajuster leur consommation en fonction de l’état du réseau.
  • Un système d’alerte SMS avertit les consommateurs s’il existe un risque de coupure.
  • La plateforme publie des conseils et liste les éco-gestes.

Créer de la valeur pour les territoires et les collectivités locales

Garant de la sécurité et de la solidarité électrique, RTE fait du développement territorial l’une de ses grandes priorités. Son action s’articule autour de 3 principaux pôles :

  • L’attractivité économique
    • RTE accompagne l’implantation des sites industriels sur le territoire. Cela passe parfois par la construction de nouveaux postes électriques de transformation .
    • RTE anticipe l’implantation massive de data-centers dans certaines régions clés, notamment l’Île-de-France. 
    • RTE soutient les entreprises locales et favorise l’accès et le retour à l’emploi. L’entreprise soutient aujourd’hui quelque 75 000 emplois .

 

  • L’accompagnement des collectivités vers la transition écologique
    • RTE produit, analyse et met à disposition des acteurs des territoires des données  susceptibles de les aider dans leur choix énergétique.
    • L’application éCO2mix précise les données de production et de consommation au niveau du pays, des régions ou des métropoles. Le mix énergétique y est aussi précisé. Elle intègre des données sur les échanges commerciaux transfrontaliers en Europe, les émissions de CO2 liées à la production d’électricité et les prix du marché de l’électricité européen.
    • L’application Ecowatt, la météo de l’énergie, aide les Français à consommer l’électricité de façon plus responsable. Ce service les alerte en cas de tension sur le réseau et leur fournit des idées d’écogestes à adopter.
  • Le respect de la biodiversité
    •  Le réseau RTE  comporte plus de 100 000 km de lignes, dont 15 000 km situés dans des zones environnementales protégées. En tant que “bâtisseur” du territoire, RTE a donc la responsabilité de préserver l’écodiversité.
    • Les espaces naturels accueillant les ouvrages de RTE sont souvent situés à l’écart de l’activité humaine. Ils constituent un lieu potentiel de ressourcement pour la faune et la flore.

 

Participer à l'Europe de l'Énergie

La dernière mission de RTE ? Être force de proposition dans l’Europe de l’Énergie. Les institutions européennes ont confié aux gestionnaires des réseaux de transport d’électricité (GRT) un rôle prépondérant dans la construction de ce marché unique.

  • Renforcement des liaisons transfrontalières pour faciliter les échanges d’électricité entre pays.
  • Exploitation du réseau européen en coordination avec les autres GRT. Cela passe notamment par une harmonisation des pratiques.
  • Construction du marché européen de l’électricité, qui a favorisé la création des bourses européennes de l’électricité.
  • Développement des projets de R&D au niveau européen.

 

Passez à l'électricité verte et française

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Questions fréquemment posées

Est-ce qu’Enedis est EDF ?

EDF et Enedis sont deux entités indépendantes. EDF est un producteur et un fournisseur d’électricité. Cette entreprise distribue notamment les tarifs réglementés de vente de l’électricité. Enedis est le principal gestionnaire du réseau de distribution de l’électricité en France. Cette société est responsable de l’acheminement de l’électricité jusqu’à votre domicile et de la relève de votre compteur. Contrairement à EDF, Enedis ne produit et ne vend pas d’énergie. 

Quelle différence entre RTE et Enedis ?

RTE est le gestionnaire du réseau de transport de l’électricité. L’entreprise s’occupe ainsi de l’acheminement de l’électricité à très haute tension et à haute tension à travers le territoire. Enedis est le gestionnaire du réseau de distribution. Cette société est notamment responsable de la fourniture en électricité des clients résidentiels et des entreprises. Ces 2 entreprises assument une mission d’utilité publique.

Quelle est la signification de RTE ?

RTE est l’acronyme de « Réseau de Transport d’Électricité ». Cette entreprise est chargée de lexploitation, de la maintenance et du développement du réseau de transport d’électricité à très haute tension et à haute tension.

Qui sont les fournisseurs de RTE ?

L’une des responsabilités de RTE est de transporter l’électricité très haute tension et haute tension jusqu’au réseau de distribution Enedis. Les fournisseurs de RTE sont donc les producteurs d’énergie, à l’image des centrales nucléaires, des fermes photovoltaïques ou des parcs éoliens. RTE gère aussi l’électricité importée des pays voisins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *