Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Le double vitrage dans un logement : principe et efficacité

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Autrefois installé dans des circonstances exceptionnelles, le double vitrage s’est peu à peu imposé comme un équipement presque habituel. Il faut dire que ce dispositif répond à l’un des problèmes majeurs en termes de déperdition de chaleur : on estime en effet que 15% de celle-ci se fait par les fenêtres, juste derrière le toit (25%) et les murs (20%) (1).

Pour des raisons de budget ou conjoncturelles (par exemple si on habite dans le logement pour une courte durée), les ménages sont parfois réticents à avoir recours à cette solution. Il faut cependant bien considérer la question. D’une part, il existe des aides qui sont compatibles avec le changement de vitrage, ce qui permet d’alléger la facture globale. De l’autre, les solutions d’appoint (l’installation d’un film isolant, le calfeutrage des fenêtres, l’utilisation des volets à bon escient…) ont le mérite d’exister, mais leur efficacité est sans commune mesure avec celle du double vitrage.

Le fonctionnement de la fenêtre double vitrage

Aujourd’hui, si l‘époque du simple verre, susceptible de vibrer au moindre choc ou mouvement, semble en voie de disparition, c’est avant tout pour des raisons légales. En effet, que ce soit pour l’habitation ou les bureaux, le double vitrage fait partie des normes légales de la règlementation thermique de 2012 (RT 2012) dans le cadre des constructions de bâtiments neufs (2).

Attention toutefois : si vous vous lancez dans une rénovation, et même si cela a pour but de mettre le bien en question en location, cela n’est pas obligatoire.

Le principe de l'isolation grâce au double vitrage

Ce qui différencie le double vitrage d’un vitrage unique est qu’il est composé, comme son nom le laisse supposer, de deux épaisseurs de verre. Ces deux épaisseurs sont généralement identiques, mais pour des raisons d’efficacité phonique (nous y reviendrons), elles peuvent également être différentes.

Le principe du double vitrage est qu‘il existe un espace entre les deux vitres, qui porte le nom de lame. Cette lame peut simplement contenir de l’air, ou bien un gaz spécifique qui peut être de l’argon, du xénon ou du krypton. Son épaisseur est de 12 ou 16mm. Qu’il s’agisse d’air ou d’argon, le principe est exactement le même. Mais l’utilisation de ce dernier, aux propriétés moins conductrices que l’air (son coefficient d’isolation thermique est légèrement inférieur), rend l’ensemble plus performant.

Indépendamment de ce que l’on trouve à l’intérieur, le but de cette lame est de constituer une zone isolante, qui ne permet pas à la chaleur ou au froid de pénétrer à l’intérieur du logement.

Qu'est-ce qu'un double vitrage en 4/16/4 ?

Si vous décidez de vous équiper d’un double vitrage, la lecture des étiquettes dans les enseignes spécialisées risque de vous surprendre dans un premier temps. On trouve ainsi une série de trois chiffres, qui doivent être interprétés de la façon suivante (3) : 

  • Le premier et le troisième chiffre indiquent les épaisseurs des deux verres.
  • Le chiffre du milieu correspond à l’épaisseur de la lame, donc celle de la couche d’air ou de gaz emprisonné(e).

Ainsi, un double vitrage en 4/16/4 signifie que les deux verres ont la même épaisseur de 4 millimètres, alors que l’espace entre les deux est de 16mm.

Les avantages du dispositif

Lorsque l’on réfléchit à l’installation d’un double vitrage à son domicile, c’est souvent pour remédier à un souci de confort thermique. On souhaite ainsi se protéger du froid en hiver et de la chaleur en été, pour atteindre un double objectif : améliorer son bien-être lorsque l’on est à son domicile et maîtriser les dépenses énergétiques. Ceci est parfaitement légitime, mais le double vitrage a pour lui l’avantage de la polyvalence. Ses performances, en effet, sont variées…

L'isolation thermique

Le principe est ici évident. Il convient de souligner que la technologie associée au double vitrage n’est pas figée. Au contraire, elle évolue régulièrement, dans un souci de recherche d’efficacité. Ainsi, on trouve dans le commerce des doubles vitrages à isolation thermique renforcée (ITR), dont les performances sont encore accrues dans ce domaine.

Il faut savoir qu’il existe pour les fenêtres un coefficient Ug (la lettre “g” vient de l’anglais “glass”), qui détermine la conductivité thermique. Plus ce coefficient est bas, plus la fenêtre constitue un bon isolant. Pour du simple vitrage, le Ug est 6,8 W/m²K pour une épaisseur de 4mm. Pour du double vitrage, le Ug est de 1,9 et il peut tomber à 1,1 pour le double vitrage à isolation thermique renforcée (4).

L'isolation phonique

Vivre dans un environnement bruyant constitue un véritable problème, aux conséquences potentiellement fâcheuses (fatigue, irritabilité, dépression…). Conscients de l’importance de ces nuisances, de nombreux fabricants proposent du double vitrage spécialement consacré à l’isolation phonique.

Pour cela, il existe le double vitrage asymétrique, qui repose sur le principe que les épaisseurs des deux verres ne sont pas les mêmes. C’est la paroi qui possède l’épaisseur la plus élevée qui doit être placée vers l’extérieur. Ce principe, il est important de la souligner, ne porte pas atteinte aux propriétés thermiques du double vitrage.

De manière générale, il existe six niveaux de réduction de bruit dans les fenêtres asymétriques, qui permettent des baisses allant de 25 à 50 décibels.

Une sécurité renforcée

Les fenêtres constituent fréquemment un point d’entrée privilégié pour les cambrioleurs. Les doubles vitrages anti-effraction possèdent certaines particularités : elles sont ainsi pourvues de deux vitres feuilletées tournées vers l’extérieur, dont l’épaisseur est de 4mm. On retrouve ensuite plus traditionnellement la lame puis le verre placé à l’intérieur. 

Les verres bénéficient d’un assemblage avec du gel intumescent ou du polybutyral vinylique. Si un choc survient, le verre éclate, mais il n’explose pas et reste ainsi lié à la fenêtre, formant une espèce de toile d’araignée. 

Grâce à ce dispositif, il faut compter cinq à six minutes pour pouvoir pénétrer à l’intérieur d’une habitation. Cela ne prend qu’une trentaine de secondes avec un simple vitrage classique (5).

Passez à l'électricité verte et au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Questions fréquemment posées

Quel est le meilleur double vitrage ?

Si l’on se fie aux performances thermiques, il faut se tourner vers un double vitrage 4/12/4. Chacune des vitres possède une épaisseur de 4mm, et l’espace entre les deux, la lame, est de 12mm. Pour améliorer d’environ 10% l’efficacité du dispositif, il est préférable que ce soit un gaz type argon ou krypton qui soit présent dans la lame, plutôt que de l’air.

Pourquoi le double vitrage standard est plus isolant ?

Le double vitrage est plus efficace grâce à la présence d’un espace entre les deux vitres. Celui-ci est soit rempli d’air, soit d’un autre gaz spécifique, moins conducteur. Ceci constitue une zone isolante, qui ne permet pas à la chaleur ou au froid de pénétrer à l’intérieur du logement

Double ou triple vitrage en rénovation ?

Avant tout, il faut savoir que dans le cadre d’une rénovation, l’utilisation du double vitrage (au moins) n’est pas obligatoire : elle l’est lors de la construction de logements neufs, selon la RT 2012. Le double vitrage offre des performances thermiques excellentes, et a pour lui la relative simplicité de sa pose. Le triple vitrage est certes plus coûteux, et il ne peut pas être installé partout pour des raisons techniques. En revanche, son efficacité sur le plan thermique est absolument remarquable.

Quels sont les avantages du double vitrage ?

Les avantages du double vitrage sont multiples. Il constitue en premier lieu un rempart aux déperditions de chaleur. Ainsi, les consommations énergétiques, et donc les factures associées, sont maîtrisées. Ensuite, le double vitrage est efficace d’un point de vue phonique, notamment s’il est asymétrique. Il n’y a rien de tel pour se protéger des nuisances sonores extérieures. Enfin, il existe du double vitrage anti-effraction, qui rend l’intrusion dans le logement beaucoup plus compliquée.

Combien coûte à l'achat une vitre double vitrage sur mesure ?

Le prix du double vitrage standard est d’environ 60€/m2 hors pose. Il s’agit là d’une indication de base, qui peut varier en fonction de la qualité des matériaux proposée. Un double vitrage contre l’effraction est quant à lui plus onéreux, puisqu’il avoisine les 125€/m2.
Le sur-mesure, naturellement, est nettement plus cher et demande souvent de s’armer de patience avant de pouvoir en bénéficier. En fonction des demandes, la fourchette de prix est extrêmement large, mais on peut la situer entre 150 et 1000€.

Sources

 

(1) https://www.consommerdurable.com/2009/11/comment-limiter-les-pertes-d-energie-engendrees-par-vos-fenetres/

(2) https://www.internorm.fr/actus/maison/la-rt-2012-et-les-vitrages/

(3) https://www.guide-fenetres-volets.fr/etiquette-energie-decryptage/

(4) https://picbleu.fr/les-articles/isolation-thermique-double-triple-vitrage-isolant

(5) https://www.guidefenetre.com/guide/le-double-vitrage.htm

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *