Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Comment isoler phoniquement un plafond ?

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

L’isolation phonique des plafonds est un sujet qui concerne l’immense majorité des personnes. Que ce soit dans un immeuble d’habitations ou dans une maison, il est fréquent d’être incommodé par des bruits de pas, des chutes d’objet, des pieds de chaises qui frottent… Des travaux d’isolation peuvent être la solution à vos problèmes, mais il ne s’agit pas forcément de la première option à envisager.

Une discussion franche avec les voisins peut parfois suffire si ces derniers, conscients de la gêne occasionnée, adaptent leur comportement en conséquence (éviter les talons hauts, ajouter des patins sous les meubles et les chaises…). Si cela ne donne rien, en revanche, il est temps de prendre des mesures concrètes pour vous protéger de ces nuisances.

Pour solutionner un problème, poser au préalable un diagnostic est indispensable. C’est seulement en déterminant à coup sûr l’origine des bruits incommodants que vous pouvez apporter la réponse appropriée. L’assistance d’un professionnel est en ce sens indispensable. Nous verrons ainsi quelles sont les différentes techniques d’isolation acoustique, les isolants adéquats et les coûts associés à une isolation phonique des plafonds de qualité.

Le principe de la transmission phonique

L’isolation phonique, d’une manière générale, se définit comme l’ensemble des moyens mis en œuvre pour réduire les bruits. Dans le cas des plafonds, on s’intéresse logiquement aux nuisances dont l’origine se situe à l’étage supérieur. 

Ainsi, le principe dans le cas qui nous intéresse est assez simple : pour limiter les bruits, il convient de placer un parement qui est suspendu et plus ou moins en contact avec le sol situé au-dessus. Ce parement, constitué d’une ou deux plaques de plâtre, assure l’amélioration de l’isolation, selon le principe du “masse-ressort-masse”.

Il faut garder à l’esprit que plus le parement est lourd et dense, plus il est efficace. Utiliser uniquement un isolant phonique, sans parement, n’est pas seulement inefficace mais surtout contre-productif : la qualité de l’isolation acoustique est dans ce cas détériorée par rapport à la situation initiale !

Transmission directe et indirecte

Pour être certain de prendre les bonnes décisions, il faut comprendre la façon dont les bruits traversent les sols et les plafonds. Le son, selon sa définition, est une vibration de l’air. Il se propage sous formes d’ondes, qui entrent en contact avec tous les éléments solides qu’elles rencontrent : les sols, les murs, les plafonds, les objets. Sans que cela ne soit visible à l’œil nu, c’est sous l’effet de cet impact que les parois de ces éléments se déplacent et vibrent.

Pour procéder à une analyse du bruit qui se transmet d’un appartement à un autre, il faut tenir compte de la transmission acoustique directe et indirecte.

  • La transmission directe se fait d’une pièce à l’autre, ou encore de l’extérieur vers l’intérieur, par le biais de la paroi qui délimite les deux espaces. Cette paroi peut naturellement être un mur mitoyen, ou encore le plancher (ou le sol, tout dépend de quel côté on se place !) entre deux pièces situées l’une au-dessus de l’autre.
  • La transmission indirecte est également appelée transmission latérale. Dans ce cas de figure, les ondes sonores font des détours, à travers les murs ou les cloisons par exemple. Comme nous l’avons évoqué un peu plus haut, plus ces éléments sont légers, plus la transmission est importante.

L'importance du diagnostic dans l'isolation sonore

Ne pas procéder à un diagnostic avant de se lancer dans des travaux d’isolation est fortement déconseillé. Cela revient à lancer à l’aveugle plusieurs fléchettes sur une cible, en espérant qu’avec un peu de chance, certaines atteindront leur but. 

Naturellement, dans le cas d’un appartement, il est plus compliqué d’identifier l’origine des nuisances, qui ne sont pas émises par les membres de la famille. La première étape consiste à identifier la nature des bruits, qui peuvent être aériens (ils se propagent dans l’air : cela correspond à la voix humaine, de la musique…) ou solidiens (ils sont liés à des équipements).

Puis un professionnel vous aidera à comprendre par quelles parois ces bruits parviennent jusqu’à vous. L’assistance d’un spécialiste est dans l’immense majorité des cas indispensable : selon le principe de la transmission indirecte, isoler la paroi a priori responsable n’est pas suffisant, dans la mesure où la nuisance peut également se transmettre par les murs…

Les différentes techniques d'isolation acoustique des plafonds

Plusieurs solutions existent pour vous permettre de procéder à une bonne isolation phonique. Nous vous les présentons à titre indicatif : n’oubliez pas que l’expertise d’un acousticien est indispensable pour adopter la solution idoine à un problème donné.

L'isolation phonique via un faux plafond

Il s’agit d’une technique largement répandue, car elle est à la fois relativement peu coûteuse et assez facile à mettre en place. Ce faux plafond, généralement d’une épaisseur d’une dizaine de centimètres, comprend en général deux plaques de plâtre, au milieu desquelles on place un isolant. 

Tous les logements ne sont pas éligibles à cette technique. Il faut ainsi que le faux plafond n’empiète pas sur des fenêtres, car dans ce cas, il sera impossible de les ouvrir. Dans le cas d’un appartement ancien, les moulures pourraient également être cachées par la pose du nouvel élément.

Enfin, cette technique fait logiquement perdre de la hauteur sous plafond : il faut donc que la hauteur initiale soit assez importante pour ne pas avoir l’impression de se trouver dans une “grotte” à l’issue des travaux.

Le changement de suspentes

La suspente est l’élément qui permet d’accrocher un plafond avec le sol situé au-dessus. Si ces suspentes sont en métal, elles favorisent la propagation du bruit entre les étages. Pour limiter les nuisances sonores, il est possible de se tourner vers des exemplaires anti-vibratiles, fabriqués avec des matériaux plus élastiques et plus souples.

Naturellement, on ne choisit pas ses nouvelles suspentes au hasard : leur nombre doit être défini en fonction du poids du plancher.

Prendre en compte l'isolation phonique des murs et des portes

Nous l’avons compris, traiter seulement le plafond si l’objectif est d’améliorer l’isolation phonique globale se révèle insuffisant. Il faut également se pencher vers l’isolation des murs et des cloisons pour espérer obtenir des résultats significatifs : à partir de 10 décibels, on estime ainsi que l’isolation est clairement améliorée. En vous focalisant uniquement sur le plafond, vous gagnez tout au plus 5 décibels.

Occupez-vous en priorité des cloisons légères, qui transmettent davantage les bruits. Le doublage par ossature est une très bonne solution et repose sur la pose d’une ossature métallique indépendante sur un mur, à l’intérieur de laquelle on place un isolant acoustique. Cette technique a cependant le désavantage d’empiéter sur la surface de la pièce.

Enfin pour vous protéger des nuisances sonores venant de l’extérieur, en particulier du palier de votre appartement ou de la rue, il est aussi recommandé d’isoler phoniquement vos portes.

Les meilleurs isolants phoniques ou acoustiques pour plafonds

Parmi les isolants disponibles, tous n’ont pas les mêmes propriétés ni la même utilité. L’acousticien qui vous accompagne va tenir compte de deux éléments essentiels : 

  • Quelle est la nature des bruits responsables de la nuisance que vous subissez (sont-ils aériens ou solidiens) ?
  • De quoi est constitué votre plafond : est-ce une dalle de béton ou des lames en bois ?

Indépendamment du diagnostic qui doit être fait, voici les solutions envisageables.

Les laines minérales pour l'isolation phonique et thermique du plafond

Ce type de laines, comme la laine de roche ou la laine de verre, sont souvent privilégiées car elles possèdent l’avantage de la polyvalence. En effet, elles freinent sensiblement la propagation de l’air, sans la stopper totalement. Cela leur confère une efficacité acoustique incontestable.

En outre, ces laines fournissent également une bonne isolation thermique. Elles sont également non hydrophiles : si elles venaient à être accidentellement mouillées, par de la pluie ou de la neige par exemple, il suffit de les laisser sécher, sans aucune intervention de votre part.

Les laines végétales

Ces laines sont traitées au sel de bore, ce qui les protège des moisissures et des attaques d’insectes. Il existe la laine de bois, de chanvre, de coton, de paille, de lin… Elles présentent également certaines qualités en matière d’isolation thermique. Si leur efficacité est incontestable, leur prix est sensiblement plus élevé que celui des laines minérales. 

L'isolation à quel prix ?

L’isolation phonique d’un plafond a naturellement un coût. Il est cependant impossible d’émettre des généralités, car de nombreux paramètres entrent en jeu pour le calculer. Le niveau de performance souhaité, le choix des isolants, le nombre de mètres carrés à isoler et le coût de la main d’œuvre (variable selon les régions) vont ainsi entrer en ligne de compte.

La mise en place d’un faux-plafond ne donne pas directement droit à un coup de pouce de l’État. Néanmoins, si votre installation est performante au niveau de l’isolation thermique, certaines aides, au titre de la rénovation énergétique du logement, peuvent être accessibles. Naturellement, pour pouvoir y prétendre, il est indispensable de faire appel pour les travaux à un artisan RGE (reconnu garant de l’environnement).

Questions fréquemment posées

Comment isoler phoniquement un plafond déjà existant ?

Pour se prémunir des nuisances sonores, il est possible d’installer un faux plafond, grâce à des suspentes anti-vibratiles : ainsi, la transmission des bruits solidiens sera limitée. Dans l’espace ainsi créé, on installe un isolant (laine minérale ou végétale) qui va absorber les sons.

Comment isoler un plafond du bruit des voisins ?

Si vous subissez des nuisances sonores depuis l’étage du dessus, l’isolation des plafonds est indispensable. Cette technique consiste en la création d’un faux plafond, dans lequel est introduit un isolant, qui peut être de la laine minérale ou végétale.

Quel est le meilleur isolant phonique plafond ?

Les laines minérales ou végétales sont efficaces pour isoler phoniquement un plafond, et elles ont également l’avantage d’être assez efficaces sur le plan thermique. La laine de verre, la laine de chanvre ou la laine de bois sont ainsi particulièrement indiquées. 

Comment isoler phoniquement un plafond d'appartement ?

Pour limiter les nuisances, il convient de placer un parement qui est suspendu et plus ou moins en contact avec le sol situé au-dessus. Ce parement, constitué d’une ou deux plaques de plâtre, assure l’amélioration de l’isolation, selon le principe du “masse-ressort-masse”. Il faut garder à l’esprit que plus le parement est lourd et dense, plus il est efficace.

Quelle épaisseur pour isolation phonique plafond ?

Plus le parement est volumineux, plus il est efficace en termes d’isolation phonique. La dimension des plaques est variable, mais une quinzaine de millimètres au moins est nécessaire pour chacune d’entre elles. En ce qui concerne l’isolant, l’épaisseur recommandée varie selon sa nature, mais il faut compter au moins une dizaine de centimètres.

Sources :

(1) https://www.quelleenergie.fr/economies-energie/isolation-thermique/isolation-phonique-mur-mitoyen

(2) https://www.qualitel.org/particuliers/isolation/mur-mitoyen/

(3) https://heero.fr/guide-travaux/isolation/choisir-isolant/quel-est-le-meilleur-isolant-phonique-pour-mur-mitoyen/

(4) https://www.isolation-info.fr/isolation-phonique/mur

(5) https://conseils-thermiques.org/contenu/isolation-phonique.php

(6) https://www.leroymerlin.fr/magazine/conseils-pratiques/tout-savoir-sur-isolation-phonique.html

(7) https://www.qualitel.org/particuliers/isolation/isolation-phonique/isolation-phonique-plafond/

(8) https://www.toutsurlisolation.com/comment-isoler-un-plafond

(9) https://www.lamaisonsaintgobain.fr/guides-travaux/isolation/isolation-phonique-du-plafond

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *