Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

La laine de verre : réellement efficace pour l’isolation acoustique ?

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

La laine de verre est un matériau très répandu dans la plupart des foyers. Utilisé principalement comme isolant thermique, la laine de verre a aussi de bonnes performances au niveau de l’isolation acoustique. 

S’il est pertinent de se pencher sur la question des performances acoustiques de la laine de verre, c’est que l’enjeu est d’importance et concerne directement le bien-être des personnes. Plus de deux Français sur trois (1), en effet, déclarent être gênés par le bruit quand ils sont dans leur domicile. Dans les grandes villes, ce sont 15% des personnes reconnaissent avoir songé à déménager, tant les désagréments sonores sont conséquents…

Quelle performance acoustique pour la laine de verre ?

La structure même de la laine de verre, à la fois poreuse et élastique, lui permet d’absorber efficacement les bruits aériens et les chocs. Dans le cadre par exemple du doublage de vos murs intérieurs, ce matériau assure une bonne correction acoustique. On estime ainsi que grâce à la laine de verre, la transmission de bruits diminue de 4 à 10 décibels (2).

Quelle épaisseur de laine de verre pour une bonne isolation phonique ?

On trouve dans le commerce de la laine de verre spécialement adaptée à l’isolation phonique. Elle se présente généralement sous la forme de panneaux, notamment pour l’isolation des murs intérieurs. En fonction de l’élément à isoler, l’épaisseur recommandée n’est pas la même… et n’a pas les mêmes conséquences.

Isolation acoustique des murs et laine de verre

La laine de verre s’intègre dans la structure – préférablement en métal -, en prenant garde de ne pas la tasser : sans cela, elle perdrait une partie de ses propriétés acoustiques. Dans ce cas, une épaisseur de 6 à 12 centimètres est nécessaire pour obtenir une réelle diminution des diverses nuisances. Une fois que ceci est fait, une plaque de plâtre vient recouvrir l’ensemble.

L’inconvénient de ce type d’isolation, sans que cela soit propre à la laine de verre, est que cela empiète sur la surface habitable de la pièce. Ainsi, plus l’épaisseur de la laine de verre est importante, plus les performances acoustiques sont bonnes… mais plus la surface de la pièce diminue.

Isolation acoustique des plafonds et laine de verre

Si les bruits de pas de vos voisins du dessus nuisent à votre quotidien, l’isolation de votre plafond avec de la laine de verre peut être envisagée. Une structure métallique est fixée, grâce à des suspentes. Il est très important que ces dernières soient anti-vibratiles pour une efficacité acoustique optimale. 

La laine de verre se place dans l’ossature et une couche de plâtre se fixe au-dessous. L’avantage de cette méthode est qu’elle permet de gommer les éventuelles imperfections du plafond d’origine. Mais comme nous l’avons vu pour les murs, plus la laine de verre est épaisse (une dizaine de centimètres est généralement nécessaire), plus cela diminue la hauteur sous plafond.

Isolation acoustique des combles et laine de verre

Pour les combles aménagés, il est conseillé de placer la laine de verre entre les chevrons de la charpente. Une vingtaine de centimètres au moins sont recommandés. En ce qui concerne les combles perdus, un panneau de 30 cm environ, directement posé sur le sol assure une bonne isolation acoustique.

Si les combles perdus sont difficilement accessibles, il faut avoir recours à de la laine de verre en vrac (ou en flocons) et la disposer par soufflage.

Il faut en revanche souligner que cette laine minérale n’est pas spécialement efficace pour vous protéger des nuisances venant de l’extérieur. Dans ce cas précis, la laine de roche, plus dense, se révèle plus performante.

La laine de verre et l'isolation acoustique : avantages et inconvénients

En matière d’isolation thermique ou acoustique, la laine de verre n’échappe pas aux grandes caractéristiques des autres matériaux. Voici un rappel de ses principaux avantages et inconvénients :

Les avantages

  • Un isolant peu onéreux
  • Un matériau qui résiste particulièrement bien au feu et qui ne dégage pas de vapeur toxique
  • Une durée de vie qui s’exprime en décennies, si le matériau a été correctement isolé
  • Un isolant imputrescible 
  • Un matériau certifié ACERMI(3)

 

Les inconvénients

  • Un matériau particulièrement appréciée des rongeurs, qui y creusent leurs galeries
  • Un matériau irritant, qu’il faut poser tout en se protégeant les yeux et les mains
  • Un isolant qui se recycle difficilement et qui nécessite une quantité non négligeable d’énergie à la fabrication 

 

Les alternatives à la laine de verre pour l'isolation acoustique

Les isolants dits biosourcés sont particulièrement respectueux de l’environnement et de la planète. Ces matériaux présentent de plus de hautes performances en matière d’isolation acoustique ou thermique pour lutter contre les nuisances sonores ou les déperditions d’énergie.

La ouate de cellulose et les laines en fibres de bois, de chanvre, de lin ou de coco présentent ainsi des atouts incontestables. Leur caractère fibreux leur confère d’excellentes propriétés phoniques, et ce sont des isolants capables de réguler l’humidité et de résister au feu. Grâce à un traitement adéquat au sel de bore, ils résistent aux attaques d’insectes, de rongeurs ou de champignons.

Questions fréquemment posées

Est-ce que la laine de verre est un bon isolant phonique ?

Outre ses qualités en termes d’isolation thermique, la structure même de la laine de verre, à la fois poreuse et élastique, lui permet d’absorber efficacement les bruits aériens et les chocs. Dans le cadre par exemple du doublage de vos murs intérieurs, ce matériau permet une bonne correction acoustique. On estime ainsi que grâce à la laine de verre, la transmission de bruits diminue de 4 à 10 décibels.

Quelle épaisseur laine de verre pour isolation phonique ?

Plus l’épaisseur de la laine de verre est importante, plus elle constitue un rempart efficace contre les nuisances sonores. En ce qui concerne par exemple les murs intérieurs, l’épaisseur recommandée se situe entre 12 et 18 centimètres. Attention toutefois à ne pas perdre de vue que plus l’isolant est épais, plus cela a une influence sur la surface habitable des pièces concernées.

Quel est le prix d'un panneau de laine de verre acoustique (par exemple chez Isover) ?

Si l’on souhaite avoir un ordre d’idée, le prix de la laine de verre se situe entre 20 et 25€/m2 chez l’un des leaders européens du secteur, Isover. Il s’agit là d’une fourchette, qui varie en fonction de vos besoins et de la forme sous laquelle vous l’achetez. Ainsi, vous pouvez compter de 19 à 32 €/m² pour des panneaux et entre 17 et 34 €/m² lorsque la laine de verre se présente sous la forme de rouleaux.

Quel est le meilleur isolant contre le bruit ?

Les isolants biosourcés, c’est à dire d’origine végétale ou animale, sont particulièrement respectueux de l’environnement et présentent de hautes performances en matière d’isolation acoustique afin de se prémunir des nuisances sonores. La ouate de cellulose et les laines en fibres de bois, de chanvre, de lin ou de coco présentent ainsi des atouts incontestables.

Sources

(1) https://www.bruit.fr/les-chiffres-du-bruit/les-francais-et-les-nuisances-sonores

(2) https://isolation-phonique.com/choix-isolant-phonique/materiaux-isolants/laine-de-verre-ou-laine-de-roche-acoustique/#:~:text=La%20fibre%20de%20verre%20ne,d%C3%A9cibels%20%C3%A0%20travers%20un%20mur.

(3) http://www.acermi.com/fr/ 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *