Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Laine de bois ou fibre de bois : caractéristiques et propriétés de ces deux isolants

La laine de bois et la fibre de bois sont aujourd’hui particulièrement prisées dans le domaine de l’isolation. Ces deux matériaux présentent en effet bon nombre d’avantages, qui les rendent très compétitifs sur un marché pourtant concurrentiel. Dans le langage courant, il est fréquent de confondre l’un et l’autre de ces matériaux : il est vrai que leurs caractéristiques et leurs propriétés sont très proches.

Pourtant, la laine de bois ou la fibre de bois ne se fabriquent pas de la même manière, et elles ne sont pas disponibles dans le commerce sous la même forme. Alors que l’on retrouve la laine de bois en vrac et en panneaux souples, la fibre de bois existe en panneaux rigides. Ces spécificités font que l’une ou l’autre sont plus particulièrement indiquées selon le type d’isolation que l’on souhaite réaliser dans son logement.

La fabrication de la laine de bois (1)

Le vrac

La laine de bois est commercialisée sous deux formes différentes. Quand elle est en vrac, on la réserve à l’isolation des combles non aménagés. Que ce soit manuellement ou par soufflage, elle est relativement simple à installer. Elle recouvre bien l’intégralité de la surface concernée pour une efficacité maximale, et elle a également l’avantage de s’insérer efficacement dans les interstices.

Pour obtenir du vrac, les fibres de bois sont déchiquetées et broyées. Quand elles sont sèches, il convient de les traiter avec un produit pour les rendre non combustibles.

Les panneaux flexibles

La matière première, en l’occurrence la fibre de bois, ne change pas. Comme cela est le cas avec le vrac, les fibres en question sont broyées, mais elles sont ensuite mélangées avec un liant (souvent du polyester) avant d’être passées au four. Grâce à la chaleur émise par celui-ci, les fibres s’agglomèrent entre elles et forment des panneaux

Ces panneaux doivent eux aussi recevoir un traitement ignifuge. Du point de vue de leur installation, leur faible densité et leur côté malléable les rend faciles à transporter et à manipuler. Lorsqu’elle est sous cette forme, la laine de bois isole les toitures, les murs intérieurs ou encore les planchers intermédiaires.

La fabrication de la fibre de bois

La fibre de bois se retrouve sous la forme de panneaux rigides. Ils constituent l’un des isolants les plus performants du marché, aussi bien efficaces sur le plan thermique que phonique. Plus les fibres des panneaux sont compressées, plus la densité est importante et plus l’isolation est performante. 

Globalement, la fibre de bois est plus efficace que la laine de bois. Elle convient parfaitement dans le cadre d’une isolation par l’extérieur. Ce procédé, qui consiste à recouvrir la façade extérieure d’une habitation par des panneaux isolants, s’avère particulièrement performant pour éviter les déperditions de chaleur et se prémunir des ponts thermiques. La fibre de bois peut également être utilisée avec les sols ou les murs intérieurs

On distingue deux procédés de fabrication (2) : 

La méthode "humide"

Dans ce cas, les déchets récupérés dans les scieries sont déchiquetés et mélangés avec de l’eau. Il en résulte une pâte, qui est placée dans un four pour la soumettre à des températures très importantes. Sous l’effet de la chaleur, une sève s’écoule et agglomère les fibres pour donner naissance à des panneaux, qui sont relativement minces.

Ici, la fabrication est totalement naturelle, puisqu’aucune matière n’est ajoutée. La densité des panneaux dépend des fabricants et des dosages.

La méthode "sèche"

Une fois qu’elles ont été déchiquetées, les fibres de bois sont assemblées les unes aux autres grâce à une colle spéciale. C’est avec l’action de rouleaux que la pâte obtenue est compressée et mise en forme. Naturellement, un passage dans un four reste indispensable pour que la colle agglomère les fibres. 

Avec la méthode sèche, les panneaux sont incontestablement plus résistants. Le revers de la médaille est l’emploi de la colle, qui rend leur conception moins écologique qu’avec la méthode humide. 

Fibre de bois ou laine de bois : avantages et inconvénients

La laine de bois et la fibre de bois ne sont pas commercialisées sous la même forme, mais elles possèdent beaucoup de points communs. Si elles font aujourd’hui office d’isolants particulièrement prisés, c’est avant tout parce que leurs avantages prennent nettement le pas sur leurs inconvénients.

Les avantages

  • La conductivité thermique de la laine de bois et de la fibre de bois se situe aux alentours de 0.036 W/(m².K) pour les produits de bonne qualité. A titre de comparaison, le coefficient lambda des laines de verre et de roche tournent autour de 0.032 W/(m².K). Les capacités isolantes sont donc quasiment similaires.
  • Laine de bois ou fibre de bois possèdent de très bonnes capacités de déphasage thermique. Ainsi, elles ne sont pas seulement performantes pour se protéger du froid : toutes deux sont efficaces pour éviter les transferts de chaleur durant l’été, ce qui permet de limiter l’utilisation de la climatisation, peu écologique et particulièrement énergivore.
  • Là ou d’autres isolants affichent des performances inexistantes en la matière, la fibre de bois ou la laine de bois sont d’excellents isolants phoniques. Si vous êtes sensible au bruit, avoir recours à ces matériaux constitue un vrai plus.

La fabrication de la laine ou de la fibre de bois s’avère particulièrement écologique, car peu gourmande en énergie grise. Il s’agit de surcroît de matériaux recyclables.

 

Les inconvénients

  • Les panneaux en fibre ou laine de bois ne figurent pas parmi les moins chers du marché. La laine de verre, la laine de roche, la paille ou la laine de mouton sont ainsi moins onéreuses.
  • Les deux matériaux sont sensibles à l’humidité. S’ils venaient à être mouillés, ils perdent leurs propriétés isolantes, du moins en partie.
  • Au fil du temps, la laine de bois et la fibre de bois peuvent se tasser. Leur épaisseur étant alors moins importante, leur efficacité diminue.

Questions fréquemment posées

Quelle est la meilleure isolation pour les combles ?

L’une des meilleures techniques d’isolation pour les combles non aménagés est la laine de bois en vrac. Que ce soit manuellement ou par soufflage, elle est relativement simple à installer. Elle recouvre bien l’intégralité de la surface concernée pour une efficacité maximale, et elle a également l’avantage de s’insérer efficacement dans les interstices.

Quel est le bois le plus isolant ?

Le bois aggloméré fait figure aujourd’hui d’isolant le plus efficace. Les panneaux de ce type se révèlent assez légers et faciles à manier, ce qui rend leur transport et leur installation relativement aisée.

Coefficient lambda : laine de bois ou laine de roche ?

Le coefficient lambda indique la conductivité thermique d’un isolant, c’est à dire sa capacité à transmettre la chaleur. Naturellement, plus ce coefficient est faible, plus les propriétés isolantes du matériau sont bonnes. 
Le lambda de la laine de bois est compris entre 0,036 à 0,055 W/(m.K) selon les produits. Pour la laine de roche, il se situe entre 0,036 à 0,042 W/(m.K).

Quels sont les inconvénients de la laine de bois ?

Le premier inconvénient de la laine de bois est son prix, puisqu’elle est plus chère que bon nombre d’autres isolants, comme la laine de verre, la laine de roche, la laine de mouton ou la ouate de cellulose. Il s’agit de surcroît d’un matériau qui craint l’humidité : s’il y est soumis, il peut perdre ses propriétés isolantes. Enfin, la laine de bois a tendance à se tasser avec le temps, ce qui impacte son efficacité.

Quels sont les prix de la laine de bois et de la laine de verre ?

On touche ici à l’une des grandes différences entre les deux isolants. La laine de verre est relativement bon marché, puisque son prix oscille entre 17 et 35 €/m2 selon la forme sous laquelle on la trouve. La laine de bois est nettement plus chère, puisque selon les fabricants, son prix se situe entre 20 et 50 €/m2.

Sources

 

(1) https://www.toutsurlisolation.com/laine-de-bois

(2) https://www.kenzai.fr/conseils/fibre-de-bois-et-laine-de-bois-quelle-difference-n101

 

2 Commentaires

  • Merci de cet exposé pédagogique et éclairant pour le choix.

    • Bonjour,

      Merci pour votre commentaire,

      Benoît pour Mieux Consommer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *