Passez à l’énergie verte maintenant

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Isolation 8 min de lecture

Le polystyrène est-il une bonne solution pour l’isolation par l’extérieur ?

Faites des économies en optant pour un abonnement heures pleines heures creuses
J'estime

Suivi consommation en ligne

Prix Selectra 2024

Souscrivez en 5 min

Utiliser du polystyrène pour l’isolation extérieure de sa maison est en théorie une solution à considérer. Ce type d’isolation, en effet, se révèle particulièrement efficace pour lutter contre les ponts thermiques et ainsi se protéger du froid en hiver et conserver au contraire de la fraîcheur en été. Si l’ITE, de manière générale, est assez coûteuse, il existe néanmoins certaines aides mises en place par l’État qui permettent de réduire les coûts de façon importante.

Lorsque l’on parle de polystyrène en tant qu’isolant, il faut traditionnellement tenir compte des deux types que l’on trouve dans le commerce : le polystyrène expansé (EPS) et le polystyrène extrudé (XPS). Ceci est également vrai dans le cas particulier de l’isolation par l’extérieur, à la différence près qu’il est possible d’envisager un troisième type de polystyrène : le graphité. Comme nous le verrons, ces matériaux se rejoignent sur bien des points, mais ils conservent néanmoins certaines spécificités.

Le polystyrène pour l'isolation extérieure

L’isolation thermique par l’extérieur, que l’on retrouve souvent sous l’acronyme ITE, consiste à isoler un bâtiment en appliquant un matériau (ici le polystyrène) sur sa façade. Son objectif est de diminuer les pertes de chaleur, supprimer les ponts thermiques notamment responsables de la sensation de parois froides, et donc de réduire les factures énergétiques.

L’isolation par l’extérieur avec du polystyrène est la solution idoine pour les vieilles bâtisses, peu ou mal isolées à l’intérieur et qui ont des murs très fins. 

 

Elle peut également être appliquée aux maisons plus récentes afin d’améliorer leurs performances en termes d’isolation. 

Il existe trois types de polystyrène qui permettent de réaliser une ITE.

Le polystyrène expansé (1)

Ce type de polystyrène est formé de billes de styrène (il s’agit d’une molécule issue de l’industrie pétrochimique). Grâce à l’action conjuguée de la vapeur d’eau et de la chaleur, ces billes gonflent, jusqu’à atteindre environ 40 fois leur taille initiale. Ce type de polystyrène est donc essentiellement composé d’air.

On le trouve dans le commerce sous la forme de panneaux rigides, de couleur grise ou blanche. Les premiers sont un peu plus chers mais possèdent une performance isolante légèrement supérieure (entre 10 et 20%).
Le PSE possède une conductivité thermique assez faible, comprise entre 0,029 et 0,038 W/m.K. Ces caractéristiques font de lui un excellent isolant, qui est de surcroît léger, donc facile à installer et à manipuler.

Le polystyrène extrudé

Lui aussi s’obtient à partir de billes de styrène, mais celles-ci sont mélangées à un agent gonflant, comme le dioxyde de carbone. Le XPS possède une densité supérieure au polystyrène expansé, ce qui fait de lui un isolant thermique un peu plus efficace.

Souvent commercialisé sous la forme de panneaux bleus, le polystyrène expansé possède une conductivité thermique qui se situe entre 0,029 et 0,037 W/m.K. Il résiste particulièrement bien aux températures exceptionnelles, qu’elles soient chaudes ou froides, ainsi qu’à l’humidité. Il est donc particulièrement indiqué dans les régions qui connaissent des conditions climatiques extrêmes.

Le polystyrène graphité (2)

Du point de vue de sa fabrication, il se rapproche du polystyrène expansé. Mais à la différence de ce dernier, on y ajoute du graphite de granit. Ainsi, les transferts thermiques par rayonnement sont annihilés grâce au graphite, et ceux par conduction sont stoppés grâce au polystyrène.

Si l’on compare deux panneaux de polystyrène de même épaisseur, le graphité possède une résistance thermique supérieure à celle de l’EPS. Il est également plus performant que d’autres isolants très connus pour l’isolation par l’extérieur : la laine de verre, la ouate de cellulose, la laine de chanvre…

En ce qui concerne le coût, il est légèrement plus onéreux que les deux autres types de polystyrène. Son coût de mise en place est cependant identique, car la technique est rigoureusement la même, quel que soit le type de polystyrène utilisé pour l’isolation par l’extérieur.

Comment réaliser une ITE avec du polystyrène ?

Réaliser ce type d’isolation ne s’improvise pas. Il s’agit d’une technique qui comporte plusieurs étapes (3), qui doivent être réalisées par un professionnel. C’est à cette condition que l’on a la garantie d’une isolation qualitative, appelée à conserver son efficacité dans le temps.

Étape 1 : Plaquer l'isolant

La première chose à faire est de fixer le polystyrène sur la façade extérieure. Dans le cas d’une construction, une colle spécialement prévue à cet effet est nécessaire. Pour une rénovation, les panneaux, en plus de la colle, doivent être fixés grâce à des chevilles (leur nombre varie selon la région concernée et les conditions climatiques associées). 

Dans un cas comme dans l’autre, la surface sur laquelle est apposée la colle doit être en bon état et nettoyée préalablement. 

Étape 2 : Installer le treillis

La pose du treillis d’armature est également une étape cruciale, qui conditionne la tenue, la solidité et la durée de vie du dispositif. On pose ainsi deux couches de sous-enduit sur les plaques de polystyrène. Il est impératif de laisser passer 24 heures entre les deux actions, pour laisser le temps à l’enduit de bien sécher.

Étape 3 : La couche de finition

Cette ultime étape consiste à cacher et protéger l’isolant, en appliquant un enduit sur la façade. Naturellement, un large choix de couleurs et d’épaisseurs de grains est disponible pour procéder selon vos goûts. Ainsi, il est possible d’aboutir à un enduit lissé ou au contraire taloché (non uniforme), ou bien à un crépi.

Questions fréquemment posées

Comment faire une isolation par l'extérieur en polystyrène ?

Une isolation par l’extérieur en polystyrène requiert un certain savoir-faire et une expertise professionnelle. Il est impératif de la confier à un artisan dûment qualifié. Cette ITE se déroule en trois étapes principales : le plaquage de l’isolant (à l’aide d’une colle spéciale et de chevilles), l’installation du treillis, qui conditionne la durée de vie de l’installation, et la pose d’une couche de finition pour masquer et protéger l’isolant. 

Quel est le meilleur isolant thermique pour l'extérieur ?

En matière d’isolation thermique par l’extérieur, la laine de roche possède des capacités incomparables, en plus d’être très résistante à l’humidité. Elle a également pour avantage d’être incombustible et de constituer un rempart efficace contre les flammes en cas d’incendie. En revanche, sa production nécessite une quantité importante d’énergie grise : on ne peut donc pas la considérer comme un matériau écologique. A ce titre, des matières naturelles comme la laine de bois ou la ouate de cellulose sont respectueuses de la planète, tout en affichant des performances isolantes très satisfaisantes.

Quel type de polystyrène pour l'isolation extérieure ?

Il existe trois types de polystyrène pour une isolation thermique par l’extérieur. Le polystyrène expansé est formé de billes de styrène, qui gonflent sous l’action conjuguée de la vapeur d’eau et de la chaleur. Ce type de polystyrène est donc essentiellement composé d’air. Il possède une conductivité thermique assez faible, comprise entre 0,029 et 0,038 W/m.K.
Le polystyrène extrudé s’obtient aussi à partir de billes de styrène, mais celles-ci sont mélangées à un agent gonflant, comme le dioxyde de carbone. Il possède une densité supérieure au polystyrène expansé, ce qui fait de lui un isolant thermique un peu plus efficace.
Enfin, le polystyrène graphité se signale par l’ajout de graphite de granit. Ainsi, les transferts thermiques par rayonnement sont annihilés grâce au graphite, et ceux par conduction sont stoppés grâce au polystyrène.

Quelle épaisseur de polystyrène pour l'isolation extérieure ?

L’épaisseur de polystyrène pour bien isoler sa maison dépend du type de matériau utilisé. Ainsi, pour le polystyrène expansé et extrudé, on estime que les plaques en question doivent se situer entre 15 et 20 centimètres. Le polystyrène graphité, s’il est un peu plus cher à l’achat, demande une épaisseur moindre, entre 12 et 14 centimètres.

Isolation extérieure : polystyrène ou fibre de bois ?

La fibre de bois comporte de nombreux avantages par rapport au polystyrène. Il s’agit en premier lieu d’un matériau très respectueux de l’environnement, à la différence du polystyrène, qui provient de l’industrie pétrochimique. La laine de bois est de plus polyvalente, car elle propose une isolation phonique de très bonne qualité, ce qui n’est pas le cas de son rival. Enfin, elle offre une bien meilleure isolation lors des fortes chaleurs, et elle a pour avantage d’être résistante au feu. Son prix, en revanche, est nettement supérieur à celui du polystyrène. 

Sources

 

(1) https://www.cmesmat.fr/quelle-difference-polystyrene-expanse-extrude

(2) https://www.harmonie.fr/isolation-thermique/graphite/

(3) https://urbel.fr/comment-faire-une-isolation-par-lexterieur-en-polystyrene/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *