Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Remplacer la chaudière à gaz par un modèle électrique : opportunités et marche à suivre

Face à la hausse des prix du gaz, vous vous posez la question du remplacement de votre chaudière à gaz par un modèle électrique ? La chaudière électrique, ne nécessitant ni approvisionnement en gaz de ville ni entretien annuel coûteux, offre un confort thermique similaire, voire supérieur, selon le modèle. De plus, avec l’arrivée des thermostats intelligents et la possibilité de produire sa propre électricité grâce aux panneaux solaires, l’électricité est de plus en plus attractive.

Attention toutefois à ne pas prendre à la légère la transition vers la chaudière électrique. Vous devez prendre en compte différents critères et choisir le moment adéquat pour faire réaliser les travaux de remplacement. Cette opération peut être plus ou moins complexe selon la configuration de votre logement et l’état des canalisations.

En faisant appel à un professionnel qualifié, vous pouvez bénéficier d’une solution de chauffage plus respectueuse de l’environnement tout en conservant votre système de chauffage central.

La chaudière électrique : une solution de remplacement économique

Comparaison des coûts : chaudière à gaz contre chaudière électrique 

Face à l’augmentation du prix du gaz, la chaudière électrique apparaît comme une alternative économique attrayante. Alors que le coût du gaz dépend fortement des facteurs politiques actuels et des fluctuations du marché, le prix de l’électricité reste plus stable, offrant ainsi une meilleure prévisibilité des coûts de chauffage.

De plus, la mise en place d’une chaudière électrique est généralement moins coûteuse que l’installation d’une chaudière à gaz, ce qui peut se traduire par des économies initiales substantielles.

Les avantages économiques et pratiques du passage à la chaudière électrique

Opter pour une chaudière électrique plutôt qu’une chaudière à gaz peut vous apporter de nombreux avantages. Les modèles électriques les plus récents, comme les chaudières ioniques et à induction, se distinguent par plusieurs points forts :

  • Efficacité énergétique : les chaudières électriques modernes sont conçues pour être hautement efficaces. Même avec un coût au kWh de l’électricité plus élevé, une chaudière électrique récente peut être plus économique à l’usage qu’une chaudière à gaz ancienne.

  • Entretien simplifié : l’entretien des chaudières électriques est généralement plus simple et moins coûteux que celui des chaudières à gaz.

  • Respect de l’environnement : une chaudière électrique n’émet pas de gaz à effet de serre lors de son fonctionnement. C’est une option plus écologique qui contribue à la réduction de votre empreinte carbone.

La place de la chaudière électrique dans un système de chauffage central

La chaudière électrique s’intègre parfaitement dans un système de chauffage central. Elle peut chauffer l’eau qui circule dans les radiateurs de la maison, offrant un confort thermique optimal dans toutes les pièces du logement. De plus, la possibilité de coupler la chaudière électrique avec des panneaux solaires ou un thermostat intelligent permet d’optimiser encore davantage la performance et l’efficacité énergétique du système de chauffage.

Le rôle de la chaudière électrique dans la transition énergétique

Économies d'énergie et réduction des émissions avec la chaudière électrique

La chaudière électrique joue un rôle déterminant dans la transition énergétique. En effet, grâce à des rendements égaux, voire supérieurs à ceux des chaudières à gaz, elle permet de réaliser des économies d’énergie significatives.

Le mode de production d’électricité français, basé sur le nucléaire et les énergies renouvelables, contribue à faire de la chaudière électrique un mode de chauffage vertueux. L’électricité utilisée en France n’est pas issue de centrales thermiques et les chaudières électriques n’émettent pas de gaz à effet de serre lors de leur fonctionnement. Elles contribuent ainsi à la réduction des émissions et à la lutte contre le réchauffement climatique.

À noter : l’énergie nucléaire permet de produire de l’électricité sans émettre de gaz à effet de serre, mais pose tout de même des problématiques au niveau de la gestion des déchets radioactifs.

Lutter contre la pénurie de gaz et les émissions de gaz à effet de serre

Le choix d’une chaudière électrique est également une réponse appropriée à la pénurie de gaz et à la dépendance au réseau national de gaz. En effet, en optant pour l’électricité pour votre chauffage, vous contribuez à réduire la demande de gaz naturel qui est une ressource non renouvelable.

La chaudière électrique est ainsi en parfaite adéquation avec les objectifs environnementaux actuels. L’installation d’une chaudière électrique dans les bâtiments neufs ou lors de la rénovation de systèmes de chauffage existants participe activement à la transition énergétique.

Passez à l'électricité verte et française

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Les implications des nouvelles réglementations de construction pour les chaudières à gaz

L'impact de la norme RE 2020 sur le choix des chaudières

La norme environnementale RE 2020 (1) exige que les nouvelles constructions minimisent leur consommation énergétique et leur émission de gaz à effet de serre. Cela a un impact direct sur le choix des systèmes de chauffage.

Les chaudières à gaz, malgré leur confort thermique, posent des problématiques liées à leurs émissions de dioxyde de carbone. Au contraire, les chaudières électriques, plus respectueuses de l’environnement et conformes aux exigences de la RE 2020, sont de plus en plus privilégiées dans les nouvelles constructions.

Dans son rapport sur “Futurs énergétiques 2050”, RTE indique que la neutralité carbone nécessite une électrification massive des usages : pour les secteurs de l’industrie, du transport et des habitations (2).

Les implications pour les logements existants

Pour les logements existants, le remplacement d’une chaudière à gaz par une chaudière électrique peut représenter un investissement initial important. Plusieurs éléments viennent nuancer ce coût :

  • Aides à la rénovation : des subventions sont proposées pour encourager cette transition vers un chauffage plus respectueux de l’environnement, ce qui peut aider à alléger le coût initial.
  • Entretien à faible coût : l’entretien nécessaire pour une chaudière électrique est généralement moins coûteux que celui d’une chaudière à gaz, tout simplement car la visite technique annuelle n’est pas obligatoire. Vous devez tout de même veiller à faire vérifier régulièrement votre chaudière électrique afin d’optimiser ses performances.
  • Performance optimale : les chaudières électriques offrent généralement une meilleure performance énergétique. Pour alléger vos dépenses, vous pouvez également installer des robinets thermostatiques sur vos radiateurs, qui permettent d’ajuster la température du chauffage pièce par pièce.

La hausse des prix du gaz : un défi pour les propriétaires de chaudières à gaz

L'impact de la flambée des prix du gaz sur les coûts de chauffage

La France connaît une augmentation des tarifs réglementés du gaz depuis la reprise économique post-pandémie. Cette augmentation constante des prix a un impact considérable sur les coûts de chauffage, à l’heure où plus d’un logement sur trois se chauffe au gaz de ville (3). 

L’arrivée de gaz dans le foyer devient ainsi une charge lourde pour le budget des ménages. Cette situation est évidemment exacerbée par le contexte géopolitique : l’approvisionnement du réseau national de gaz subit les effets du conflit Ukraine-Russie.

L'effet du gel du tarif réglementé sur le budget de chauffage

Face à cette situation, le gouvernement a mis en place en 2022 le gel du tarif réglementé. Cette mesure qui permet de maintenir un coût du kWh de gaz de chauffage raisonnable n’est malheureusement pas éternelle. Le ministre de l’Économie a en effet annoncé la fin du gel du tarif réglementé du gaz à partir du 30 juin 2023 (4).

Dans un premier temps, les prix ne devraient pas repartir à la hausse : l’hiver étant terminé, la demande de gaz a baissé et le prix du kWh fixé par le marché est plutôt en baisse. Néanmoins, le problème de fond n’est pas résolu : le contexte international reste tendu et rien n’indique que les tarifs resteront raisonnables à partir de l’hiver prochain. 

Rappelons également que les effets structurels liés à la raréfaction des énergies fossiles et à l’utilisation de méthodes non conventionnelles pour les extraire tendent à faire augmenter les prix. Dans cette situation, le remplacement de la chaudière à gaz par un modèle électrique apparaît de plus en plus intéressant.

Les éléments à vérifier avant de remplacer une chaudière à gaz par une chaudière électrique

Avant de vous lancer dans le remplacement de votre chaudière à gaz par une chaudière électrique, une évaluation préalable minutieuse est essentielle. Cela vous aidera à estimer les coûts et à prévoir les modifications nécessaires à votre maison.

Estimation de la consommation énergétique actuelle de votre chaudière à gaz

Pour obtenir une estimation précise de vos besoins en chauffage, examinez vos factures de gaz des 12 derniers mois. Celles-ci vous donneront une idée de votre consommation actuelle en kWh.

Évaluation du coût de la consommation énergétique avec une chaudière électrique

À titre comparatif, une chaudière électrique de rendement égal à votre ancienne chaudière à gaz aurait une consommation similaire en kWh. Comme le prix du kWh d’électricité reste supérieur à celui du gaz, vous devez tenir compte de la performance énergétique des modèles de chaudières électriques. Certains modèles récents, comme les chaudières à induction ou ioniques, sont conçus pour une efficacité optimale vous permettant de diminuer votre consommation énergétique.

Évaluation de l'espace disponible et des travaux d'installation nécessaires

Si les chaudières électriques sont généralement plus compactes que les chaudières à gaz, elles requièrent néanmoins un circuit électrique dédié afin que l’installation soit conforme à la norme NF C 15-100. Il ne s’agit donc pas simplement de vérifier la présence d’une prise électrique, mais d’anticiper les travaux d’électricité nécessaires pour créer ce circuit dédié.

Les critères pour choisir le bon modèle de chaudière électrique

Une fois que vous avez évalué vos besoins et confirmé la faisabilité du projet, l’étape suivante consiste à choisir le bon modèle de chaudière électrique. Plusieurs éléments doivent être pris en compte pour faire le meilleur choix possible.

Le type de chaudière électrique

Outre les chaudières classiques, il existe deux technologies prometteuses sur le marché :

  • Chaudières ioniques : elles transforment l’électricité en chaleur grâce au principe d’ionisation (des électrons se déplacent dans l’eau et créent une réaction chimique qui produit de la chaleur). 
  • Chaudières à induction : à l’image des plaques de cuisson du même nom, elles produisent de la chaleur grâce à un champ électromagnétique.

Le rendement énergétique

Il s’agit de la quantité d’énergie utilisée qui est réellement convertie en chaleur. Plus le rendement est élevé, plus la chaudière est efficace. Une chaudière électrique à haut rendement vous permettra de réaliser des économies sur vos factures d’électricité.

La puissance de la chaudière

Elle doit correspondre à vos besoins en chauffage et en eau chaude. ‎‎À titre d’indication, on estime que pour un logement de moins de 100 m², une puissance comprise entre 20 et 28 kW est nécessaire. Au-delà de 100 m², il est conseillé d’opter pour un modèle ayant une puissance égale ou supérieure à 30 kW.

Préparation de l'installation d'une chaudière électrique

Afin de garantir la meilleure transition possible, l’installation d’une chaudière électrique doit être préparée avec attention. Deux aspects principaux sont à considérer : la préparation du site d’installation et la gestion de l’arrêt du gaz naturel.

Gestion de l'arrêt du gaz naturel

La transition d’une chaudière à gaz à une chaudière électrique implique la fermeture de l’approvisionnement en gaz naturel. Un respect crucial des normes de sécurité permet d’éviter tout risque de fuite de gaz. Il est recommandé de faire appel à un professionnel pour fermer l’arrivée de gaz et déconnecter l’ancienne chaudière.

La chaudière à gaz déposée doit être mise hors service. Selon l’âge et l’état de l’appareil, il peut être possible de le vendre ou de le recycler. Dans tous les cas, l’élimination de l’ancienne chaudière doit être effectuée de manière respectueuse de l’environnement.

‎‎À noter : si vous conservez votre cuisinière à gaz, la fermeture de l’approvisionnement en gaz naturel doit être réalisée uniquement au niveau de l’arrivée de gaz de l’ancienne chaudière !

Préparation du site d'installation (espace, arrivée d'électricité)

Pour des raisons pratiques, il est conseillé d’installer la chaudière électrique en lieu et place de l’ancienne chaudière à gaz. Les exigences varient en fonction du modèle de chaudière choisi, mais en général, l’espace doit être sec, bien ventilé et facilement accessible.

Prévoyez également l’arrivée d’électricité, en prenant en compte le fait qu’une chaudière électrique doit être connectée à un circuit dédié. L’intervention préalable d’un électricien peut être nécessaire pour assurer la sécurité et la conformité de l’installation.

Installation de la chaudière électrique

L’installation comprend la mise en place de la chaudière (au mur ou au sol) puis le raccordement aux circuits hydraulique et électrique.

Mise en place de la chaudière électrique

Les chaudières électriques instantanées peuvent généralement être fixées au mur du fait de leur poids et de leur encombrement réduits.

Raccordement hydraulique

L’installateur réalise ensuite le raccordement au circuit d’eau en effectuant le branchement d’entrée et de sortie de l’appareil. La mise en place d’une soupape de sécurité permet d’évacuer la vapeur en cas d’une augmentation imprévue de la pression. Cette soupape doit elle-même être raccordée à un tuyau de vidange.

Raccordement électrique

Au moment du raccordement électrique, le professionnel en charge de l’installation de la chaudière veille à la conformité des câbles aux normes NF C 15-100. Pour garantir une sécurité optimale, l’appareil doit impérativement être relié à la terre. En outre, la chaudière doit être connectée à un circuit dédié et protégée par un disjoncteur spécifique assurant une coupure de courant en cas de besoin.

Mise en service de la chaudière électrique

Après avoir vérifié les différents branchements, l’installateur peut mettre en service la chaudière électrique. Il doit s’assurer de l’absence de fuite au niveau des différents raccordements et du bon fonctionnement du système de chauffage central.

Les aides financières disponibles pour la transition vers une chaudière électrique

Le coût global du remplacement d’une chaudière à gaz peut être un frein pour de nombreux foyers : il faut compter la dépose de l’ancienne chaudière à gaz, la mise aux normes de l’installation électrique et l’achat et l’installation de la chaudière électrique. Certains dispositifs permettent d’alléger cette dépense.

Certificats d'économies d'énergie (CEE)

Les CEE sont un dispositif mis en place par l’État pour inciter les fournisseurs d’énergie à promouvoir les économies d’énergie. En remplaçant votre chaudière à gaz par une chaudière électrique plus économe, vous pouvez bénéficier d’une prime énergie qui viendra réduire le coût de votre investissement.

TVA à 5,5 %

Dans le cadre des travaux de rénovation énergétique, la TVA peut être réduite à 5,5% sur l’achat du matériel et la main-d’œuvre nécessaire à l’installation de la chaudière.

Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt sans intérêt accordé par les banques ayant signé une convention avec l’État. L’objectif est de financer des travaux de rénovation énergétique. L’Éco-PTZ peut couvrir le coût de l’achat et de l’installation d’une chaudière électrique, rendant ainsi ce projet plus abordable.

Aides locales

Enfin, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre mairie ou de votre région. De nombreuses collectivités proposent des aides financières supplémentaires pour encourager la transition énergétique. Ces aides peuvent prendre la forme de subventions ou de prêts à taux réduits.

À noter : pour bénéficier des ces aides, les travaux d’installation de la chaudière électrique doivent être réalisés par un professionnel ayant le label Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

Questions fréquemment posées

Comment passer du gaz à l'électricité ?

Le remplacement d’une chaudière à gaz par un modèle électrique pour un système de chauffage central passe par plusieurs étapes : dépose de l’ancienne chaudière à gaz, installation d’un circuit électrique dédié à la future chaudière, choix et installation de la nouvelle chaudière électrique.

Est-ce qu'une chaudière électrique consomme beaucoup ?

La chaudière électrique fait partie des équipements les plus gourmands en électricité. On estime qu’une chaudière électrique consomme entre 10 000 et 15 000 kWh par an. Pour réduire cette consommation, il est conseillé d’opter pour un modèle récent (ionique ou à induction) et d’améliorer les performances énergétiques globales de l’habitation, par exemple via des travaux d’isolation.

Puis-je remplacer ma chaudière gaz ?

Si votre chaudière à gaz est vétuste et que ses performances laissent à désirer, vous pouvez tout à fait la remplacer. Vous avez le choix entre différentes solutions : la remplacer par une chaudière à gaz plus performante (modèle à condensation) ou par une chaudière électrique qui viendra s’intégrer dans votre système de chauffage central.

Quel chauffage pour remplacer une chaudière gaz ?

Si vous souhaitez remplacer votre chaudière à gaz, vous avez le choix entre différents modes de chauffage : vous pouvez garder un système de chauffage central avec une chaudière à gaz plus performante ou une chaudière électrique, ou déposer l’intégralité de votre chauffage central en le remplaçant par une pompe à chaleur ou des radiateurs électriques à accumulation.

Sources

(1) : https://www.ecologie.gouv.fr/reglementation-environnementale-re2020 

(2) : https://www.rte-france.com/analyses-tendances-et-prospectives/bilan-previsionnel-2050-futurs-energetiques 

(3) : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/edition-numerique/chiffres-cles-du-logement-2022/29-consommation-denergie 

(4) : https://www.bfmtv.com/economie/bouclier-energetique-bruno-le-maire-annonce-la-fin-sur-le-gaz-et-le-prolongement-sur-l-electricite_AN-202304210277.html 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *