Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Chaudière électrique et chaudière à gaz : comparatif complet

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Au moment de choisir un système de chauffage central pour son logement, deux options principales s’offrent à vous : la chaudière électrique ou à gaz. Chaque solution présente des caractéristiques spécifiques, des avantages et des inconvénients, qui rendent le choix parfois difficile pour les consommateurs.

Les chaudières électriques chauffent l’eau grâce à l’électricité, tandis que les chaudières à gaz utilisent la combustion du gaz naturel ou du propane. Les aspects à considérer lors du choix entre une chaudière électrique ou à gaz incluent le coût de fonctionnement, la disponibilité des différentes sources d’énergie, la performance énergétique, l’impact écologique et les besoins spécifiques du logement.

L’entretien est également un élément à prendre en compte : chaque type de chaudière doit être examiné régulièrement par un professionnel, et les coûts comme la périodicité de l’entretien peuvent varier selon les caractéristiques de votre équipement.

Notre article vous permet d’avoir toutes les informations nécessaires pour réaliser un choix adapté à vos besoins de chauffage.

Chaudière électrique traditionnelle pour chauffage central

La chaudière électrique est connectée à l’ensemble des radiateurs ou des planchers chauffants du logement via un circuit clos. Une résistance électrique permet de réchauffer l’eau qui circule dans ce circuit : l’eau chaude monte tandis que l’eau froide descend, grâce à un mouvement continu.

L’eau chaude est distribuée dans le système de chauffage par l’intermédiaire d’une soupape de pression, tandis que l’eau froide retourne vers la chaudière à travers une autre soupape pour être réchauffée de nouveau.

Les avantages

  • Aucune émission de gaz à effet de serre
  • Pas de risque d’intoxication au monoxyde de carbone
  • Fonctionnement silencieux
  • Peu d’entretien nécessaire : une visite annuelle réalisée par un chauffagiste est suffisante, le contrat de maintenance n’est pas obligatoire.
  • Facilité d’installation : il suffit de raccorder la chaudière sur l’installation de chauffage central existante. L’installation est aussi simple en rénovation que pour une construction neuve.
  • Coût d’achat compétitif : à puissance équivalente, le coût d’une chaudière électrique traditionnelle est moins élevé que celui d’une chaudière à gaz, d’une pompe à chaleur ou d’un poêle à granulés. 

Les inconvénients

  • Coût de l’électricité plus élevé que celui du gaz : en avril 2023, le coût du kWh tarif base est d’environ 20 centimes pour l’électricité, contre environ 11 centimes pour le gaz.
  • Rendement moins performant que les chaudières à condensation
  • Écologie du système relative à la manière dont est produite l’électricité locale

Chaudière électrique à induction

La chaudière à induction repose sur un principe similaire à celui des plaques de cuisson à induction. La chaleur est générée par un électroaimant en contact avec du métal, puis transmise à un liquide caloporteur. Ce dernier réchauffe l’eau qui est ensuite distribuée dans les circuits du chauffage central.

Les avantages

  • Aucune émission de gaz à effet de serre
  • Rendement énergétique plus élevé que celui de la chaudière électrique traditionnelle
  • Consommation électrique légèrement inférieure à celle d’une chaudière traditionnelle
  • Pas de risque d’intoxication au monoxyde de carbone
  • Fonctionnement silencieux
  • Peu d’entretien nécessaire 
  • Facilité d’installation

Les inconvénients

  • Coût d’achat supérieur à celui d’une chaudière électrique traditionnelle
  • Coût de l’électricité plus élevé que celui du gaz
  • Écologie du système relative à la manière dont est produite l’électricité locale

Chaudière électrique ionique ou à micro-ondes

La chaudière électrique ionique n’utilise ni résistances, ni électroaimants, ni autres éléments chauffants. Elle repose sur le principe de l’ionisation, c’est-à-dire la production d’ions à travers un champ électrique.

L’interaction physique entre les ondes magnétiques et les molécules d’eau génère de la chaleur dans un circuit initial. Un fluide caloporteur transfère ensuite cette énergie thermique vers un second circuit dédié au chauffage. Pour renforcer l’ionisation, l’ajout de bicarbonate de soude est recommandé. Ce mode de chauffage rend la chaudière électrique ionique insensible à l’entartrage.

Les avantages

  • Aucune émission de gaz à effet de serre
  • Taille et poids réduits par rapport à un modèle traditionnel
  • Rendement énergétique plus élevé que celui de la chaudière électrique traditionnelle
  • Pas de risque d’intoxication au monoxyde de carbone
  • Fonctionnement silencieux
  • Peu d’entretien nécessaire : les pannes et les risques d’usure sont réduits, car très peu de pièces sont en mouvement
  • Facilité d’installation

Les inconvénients

  • Un coût 4 à 5 fois plus élevé qu’un modèle électrique classique de puissance comparable
  • Coût de l’électricité plus élevé que celui du gaz
  • Écologie du système relative à la manière dont est produite l’électricité locale

Chaudière à gaz traditionnelle pour chauffage central

Couramment utilisée, la chaudière à gaz classique fonctionne grâce à la combustion du gaz naturel ou du propane pour chauffer l’eau qui circule dans les radiateurs ou les planchers chauffants.

Avantages :

  • Coût du gaz généralement inférieur à celui de l’électricité
  • Possibilité d’être raccordé au réseau de gaz naturel
  • Prix accessible

Inconvénients :

  • Entretien régulier obligatoire via un contrat de maintenance
  • Production de gaz à effet de serre lors de la combustion
  • Installation plus complexe que celle d’une chaudière électrique

Chaudière à gaz basse température

Ce type de chaudière à gaz permet de chauffer l’eau du réseau à une température plus faible que les modèles traditionnels tout en assurant un confort identique. Les fumées sont rejetées à plus basse température ce qui optimise le rendement de la chaudière.

Avantages :

  • Coût du gaz généralement inférieur à celui de l’électricité
  • Possibilité d’être raccordé au réseau de gaz naturel
  • Prix accessible
  • Moins de rejet d’oxyde d’azote avec les chaudières dites Bas NOx

Inconvénients :

  • Entretien régulier obligatoire via un contrat de maintenance
  • Production de gaz à effet de serre lors de la combustion
  • Installation plus complexe que celle d’une chaudière électrique
  • Seules les chaudières basse température Bas NOx peuvent être installées dans les maisons individuelles

Chaudière à gaz à condensation

Les chaudières à gaz à condensation récupèrent la chaleur présente dans la fumée générée par la combustion du gaz. Elles possèdent un rendement très élevé : en utilisant moins de combustible qu’une chaudière à gaz classique, elles produisent une puissance de chauffe similaire.

Avantages :

  • Coût du gaz généralement inférieur à celui de l’électricité
  • Possibilité d’être raccordé au réseau de gaz naturel
  • Consommation moindre
  • Donne droit à des aides financières si la chaudière à condensation remplace un modèle traditionnel

Inconvénients :

  • Entretien régulier obligatoire via un contrat de maintenance
  • Rejet de gaz à effet de serre (mais dans des proportions inférieures aux autres chaudières à gaz)
  • Installation plus complexe que celui des autres modèles : la chaudière à condensation doit être raccordée au réseau des eaux usées afin d’évacuer l’eau acide issue de la condensation.

Les critères à prendre en compte pour choisir votre chaudière

Prix des différents types de chaudières

  • Chaudière électrique traditionnelle : entre 800 et 1 500 €
  • Chaudière électrique à induction : entre 5 000 et 15 000 €
  • Chaudière électrique ionique : entre 5 000 et 15 000 €
  • Chaudière à gaz traditionnelle : entre 500 et 2 500 €
  • Chaudière à gaz basse température : entre 1 200 et 3 000 €
  • Chaudière à gaz à condensation : entre 1 500 et 4 000 €

À noter : les fourchettes de prix sont assez larges, car les chaudières sont disponibles dans plusieurs puissances différentes (3, 6, 9, 12, 15 kW voire davantage).

Coût de fonctionnement

Le prix du kWh de gaz (11 centimes en moyenne) est actuellement inférieur à celui de l’électricité (20 centimes pour le tarif base). Mais le coût des énergies est susceptible d’évoluer, mieux vaut donc éviter de considérer cette différence comme étant définitive.

Performance énergétique

Pour une efficacité optimale, il est conseillé d’opter pour la chaudière à gaz à condensation ou pour la chaudière électrique ionique ou à induction.

Impact écologique

La chaudière électrique semble supérieure sur ce point : quelle que soit la technologie choisie, elle n’émet aucun gaz à effet de serre en fonctionnement. Néanmoins, l’électricité produite en France est majoritairement d’origine nucléaire, et génère des déchets dont le traitement est sensible.

Espace disponible

Les chaudières électriques sont généralement plus compactes que les chaudières à gaz, ce qui peut être un avantage si l’espace est limité.

Flexibilité

Si vous envisagez d’installer des panneaux solaires ou une pompe à chaleur à l’avenir, une chaudière électrique est sans doute mieux adaptée à vos besoins, car elle peut être plus facilement intégrée à ces systèmes.

Entretien

Si vous préférez un système nécessitant moins d’entretien, le choix d’une chaudière électrique est plus judicieux. Le contrat de maintenance n’est pas obligatoire et les pièces s’usent moins vite que celles d’une chaudière à gaz, grâce à l’absence de combustion.

Disponibilité du gaz

Si votre logement n’est pas raccordé au réseau de gaz naturel, pensez à tenir compte des coûts et des contraintes associés à l’utilisation de gaz propane. Vous devez notamment disposer d’un espace dédié à la cuve de gaz et vous acquitter de coûts de livraison. 

À défaut de raccordement au gaz de ville, il est plus pratique d’opter pour une chaudière électrique.

Questions fréquemment posées

Est-il encore intéressant de se chauffer au gaz ?

Si votre logement est raccordé au gaz de ville, le chauffage au gaz peut être économique, surtout si vous optez pour une chaudière à condensation à haut rendement énergétique.

Est-ce plus cher de se chauffer au gaz ou à l'électricité ?

Le coût du kilowattheure d’électricité est supérieur à celui du gaz : 20 centimes contre 11 centimes en moyenne. Néanmoins, la technologie de la chaudière entre également en ligne de compte pour répondre à cette question. Une chaudière à gaz ancienne représente davantage de dépenses énergétiques qu’une chaudière électrique ionique ou à induction.

Est-ce qu'une chaudière électrique consomme beaucoup ?

La chaudière électrique fait partie des équipements les plus énergivores d’une habitation. On considère qu’une maison de 100 m² représente une consommation électrique d’environ 15 000 kWh. Cette consommation peut bien sûr être réduite grâce à des travaux de rénovation énergétique (isolation, pose de double vitrage) et au remplacement de la chaudière par un modèle ionique ou à induction.

Quel type de chaudière est le plus économique ?

Les chaudières à gaz à condensation et les chaudières électriques ioniques ou à induction, bien que plus chères à l’achat, sont plus économiques à long terme. Leur efficacité énergétique accrue leur permet d’assurer un confort de chauffe identique pour une dépense moindre en énergie.

Quelle est la différence entre une chaudière à gaz et une chaudière électrique ?

La principale différence réside dans la source d’énergie utilisée pour chauffer l’eau : une chaudière électrique utilise l’électricité, tandis qu’une chaudière à gaz utilise la combustion du gaz naturel ou du propane. Les chaudières électriques n’émettent pas de gaz à effet de serre et nécessitent moins d’entretien, tandis que les chaudières à gaz ont un coût de fonctionnement généralement inférieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *