Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Écogestes 11 min de lecture

Liste des écogestes pour faire des économies d’énergie dans sa cuisine

Faites des économies en optant pour un abonnement heures pleines heures creuses
J'estime

Electricité et gaz renouvelables

Fournisseur labellisé

150 000 Clients

La cuisine fait partie des pièces de la maison les plus énergivores. Il existe de nombreuses astuces qui vont vous permettre de faire des économies d’électricité, d’eau ou encore de gaz.

Comment mieux utiliser les robinets ? De quelle manière optimiser la cuisson ? Comment faire des économies en utilisant les différents équipements ? Quelles sont les techniques à utiliser pour éviter les déperditions d’énergie et comment bien gérer l’éclairage ? Découvrez notre guide complet reprenant l’ensemble des écogestes réalisables dans la cuisine.

Comment faire des économies d'eau ?

Les épisodes de sécheresse sont là pour nous rappeler que l’eau est une ressource précieuse qu’il faut utiliser avec attention. Quelques conseils utiles pour faire des économies :

  • Utiliser une robinetterie hydro-économe : mitigeur, mousseur, robinet thermostatique, pommette de douche à turbulence.
  • Mettre le bouchon dans l’évier. Cela vous permet de faire couler la quantité d’eau nécessaire sans laisser le robinet ouvert en continu. 
  • Se laver les mains et rincer la vaisselle à l’eau froide. Vos mains seront de toute manière lavées et rincées bien avant que l’eau chaude ait le temps de parvenir au robinet. 

Comment faire des économies lors de la cuisson ?

Les appareils de cuisson sont parmi les plus gourmands en énergie. En appliquant quelques astuces, vous allez pouvoir faire la cuisine sans faire exploser votre facture d’électricité ou de gaz.

  • Privilégier le micro-onde pour réchauffer les plats : il permet d’obtenir une assiette chaude en quelques minutes en consommant beaucoup moins d’énergie qu’un four.
  • Adapter l’ustensile de cuisson à la taille des plaques : vous devez prendre en compte la taille des brûleurs ou des zones de cuisson de votre plaque lorsque vous cuisinez. 
  • Mettre un couvercle pendant la cuisson : Quand vous couvrez les poêles et casseroles, la cuisson est plus rapide. Pour faire bouillir de l’eau ou cuire votre plat, mettre un couvercle permet de consommer 25 % d’énergie en moins. 
  • Éteindre les plaques avant la fin de la cuisson : si vous avez des plaques à induction ou vitrocéramiques, vous pouvez profiter de l’inertie du matériau : la chaleur se conserve quelques minutes après l’extinction des plaques.
  • Ne pas ouvrir trop fréquemment la porte du four : vous perdez immédiatement de la chaleur, l’énergie est donc gaspillée. 
  • Contrôler régulièrement les joints du four : les joints d’étanchéité installés sur le contour du four lui permettent de conserver parfaitement la chaleur. Si votre équipement est ancien, vérifiez l’état de ces joints et changez-les si besoin afin d’éviter les déperditions d’énergie.

Comment faire des économies sur le frigo et le congélateur ?

Choisir un électroménager adapté à ses besoins

  • Préférer des équipements séparés plutôt qu’un appareil combiné : si votre cuisine est assez grande ou que vous disposez d’un cellier, nous vous conseillons de vous équiper d’un congélateur et d’un réfrigérateur plutôt que d’un appareil combiné. Ce dernier est pratique mais consomme davantage d’énergie qu’un réfrigérateur et un congélateur séparés.
  • Dimensionner correctement le congélateur et le réfrigérateur : inutile de prendre des équipements trop gros par rapport à vos besoins. A titre d’indication, 150 L est suffisant pour une personne et 300 L est adapté pour une famille de quatre. 
  • Choisir un modèle performant par rapport à l’étiquette énergie : la meilleure note est A et la plus mauvaise est G. 

Usages des tous les jours

  • Faire refroidir les plats avant de les mettre au réfrigérateur.
  • Maintenir le thermostat dégagé et visible : de cette façon, vous gardez un œil sur l’efficacité du congélateur et du réfrigérateur. 
  • Ne pas installer les équipements près d’une source de chaleur : plaque de cuisson, four, chauffe-eau ou même fenêtre fréquemment ensoleillée ne sont pas des voisins conseillés pour le réfrigérateur et le congélateur. 
  • Ne pas laisser les portes ouvertes trop longtemps : dans le cas contraire, l’équipement va perdre beaucoup de froid et dépenser de l’énergie pour en produire de nouveau.
  • Ne pas mettre tous les produits frais au réfrigérateur : réservez la production de froid du réfrigérateur uniquement aux aliments qui en ont besoin. Les œufs ainsi que de nombreux fruits et légumes (pommes, tomates, pommes de terre, oignons, courgettes, melons…) n’ont pas besoin d’être placés au réfrigérateur. 
  • Optimiser le rangement dans le congélateur et le réfrigérateur : regardez précisément la notice du fabricant afin de connaître les emplacements les plus froids.

Entretenir régulièrement le réfrigérateur et le congélateur

  • Dégivrer régulièrement le congélateur : soyez particulièrement attentif à la formation de givre. Chaque demi-centimètre est synonyme d’une augmentation de la consommation d’énergie de 30 % ! Dégivrez donc vos équipements dès que c’est nécessaire.
  • Nettoyer la grille arrière du réfrigérateur : généralement disposée contre un mur, cette zone a tendance à être envahie par la poussière sans que vous vous en rendiez compte. En la nettoyant régulièrement, vous permettez à votre réfrigérateur de dissiper plus facilement la chaleur.
  • Vérifier le bon état des joints : des joints propres et résistants permettent à vos équipements de conserver parfaitement le froid. Nettoyez-les régulièrement et changez-les si vous vous rendez compte qu’ils sont endommagés.

Comment faire des économies sur l'aération ?

Les dispositifs d’aération comme la hotte et la VMC sont essentiels dans une cuisine car ils aident à éliminer les odeurs et l’humidité. A l’instar des autres appareils, il convient de les utiliser en prenant en compte leur consommation énergétique. 

 

Même si celle-ci est moindre que les appareils de chaud et de froid, il reste possible de faire des économies grâce à des écogestes simples à mettre en œuvre.

  • Choisir une hotte à filtre : pour profiter de la fonction d’aspiration de la hotte, mieux vaut opter pour un dispositif à filtre plutôt que sur la simple évacuation d’air. La hotte aspirante recycle l’air sans faire sortir la chaleur de votre logement.
  • Nettoyer régulièrement les filtres de la hotte : les filtres de la hotte s’encrassent régulièrement à cause des vapeurs grasses émises pendant la cuisson. Vérifiez régulièrement l’état des filtres : si vous constatez qu’ils sont encrassés, démontez-les et lavez-les en machine avec un cycle adapté.
  • Couper la VMC pour les absences de plus de 4 jours : à l’image de nombreux appareils électriques, la VMC peut être désactivée si vous vous absentez plus de quatre jours. Vous pouvez également installer un temporisateur sur votre tableau électrique afin de déclencher la VMC uniquement pendant vos heures de présence. 
  • Nettoyer les grilles d’entrée et d’extraction d’air : avec le temps, les grilles d’entrée et d’extraction d’air peuvent être envahies par la poussière et l’humidité. Vérifiez régulièrement l’état de ces grilles et nettoyez-les si besoin : votre VMC fonctionnera au maximum de ses capacités.

Comment faire des économies sur les appareils de lavage ?

Le lave-vaisselle et la machine à laver le linge consomment énormément d’énergie pour parvenir à chauffer l’eau. Quelques astuces de bon sens vont vous permettre de profiter de ces appareils sans consommer trop d’eau et d’électricité.

Choisir un lave-vaisselle et un lave-linge adapté à vos besoins

  • Bien dimensionner le lave-vaisselle et le lave-linge : ces appareils sont disponibles avec différentes capacités. Pour les lave-vaisselle, les modèles compacts commencent à 4 ou 6 couverts, et les grands modèles peuvent aller jusqu’à 15 couverts. En ce qui concerne les lave-linge, les capacités du tambour vont de 3 à plus de 15 kilos. 
  • Prendre en compte l’étiquette énergie au moment du choix : les fabricants doivent fournir une étiquette énergie ainsi qu’une estimation de la consommation annuelle de ces équipements. L’étiquette énergie est échelonnée entre les lettres A (meilleure efficacité énergétique) et G. 

Usages de tous les jours

  • Privilégier les programmes éco ou basse température : la plupart des modèles proposent des programmes permettant de faire des économies d’énergie. 
  • Éviter d’utiliser les programmes courts : gourmands en eau et en énergie, ces programmes sont à réserver à des lavages urgents. Au quotidien, privilégiez les cycles de lavage éco ou classique.
  • Faire fonctionner les appareils de lavage remplis au maximum : deux lavages en demi-charge consomment davantage qu’un seul lavage classique. 
  • Éviter d’utiliser la fonction prélavage de la machine à laver : pratique pour enlever les taches difficiles, cette fonction multiplie par deux la consommation d’eau de votre lave-linge. Quand c’est possible, privilégiez un prélavage à la main qui demande beaucoup moins d’eau.
  • Éviter d’utiliser un sèche-linge : sécher le linge grâce à la chaleur consomme énormément d’énergie. En moyenne, un sèche-linge représente une dépense de 200 kWh/an. 
  • Utiliser la fonction d’essorage minimale : si vous avez la possibilité de faire sécher votre linge à l’extérieur, inutile de pousser l’essorage jusqu’à 1200 ou 1400 tours/minute.

Entretenir régulièrement le lave-vaisselle et le lave-linge

  • Détartrer régulièrement le lave-linge et le lave-vaisselle : le calcaire naturellement présent dans l’eau peut provoquer l’entartrage de ces équipements, ce qui diminue leur efficacité. 
  • Nettoyer le filtre régulièrement : le lave-linge comme le lave-vaisselle peuvent s’encrasser petit à petit. Veillez à démonter les filtres et à les nettoyer à l’eau claire avec une brosse. Les cycles de lavage seront beaucoup plus efficaces par la suite.

Des conseils en matière d'isolation

Les fenêtres à simple vitrage constituent un pont thermique par rapport à l’extérieur : elles transmettent le froid en hiver et la chaleur en été. Si vous ne pouvez pas installer de doubles vitrages, voici astuces pour améliorer l’isolation :

  • Installer des volets ou des stores extérieurs : ils aident votre habitation à maintenir la température à un niveau supportable. Ainsi, des volets fermés pendant la nuit (ou en cas d’absence) permettent d’éviter la déperdition de chaleur. Si vous ne pouvez pas installer de protection à l’extérieur, équipez vos fenêtres de rideaux épais.
  • Poser des joints d’isolation aux portes et aux fenêtres : si vous constatez de petites arrivées d’air au niveau de vos menuiseries, vous pouvez installer des joints d’isolation.
  • Utiliser des boudins de porte : si votre cuisine a une porte donnant sur l’extérieur, pensez à fixer un boudin de porte. La zone entre le sol et la traverse inférieure ne laissera plus passer l’air froid.

 

Des conseils pour son chauffe-eau

Choisir un chauffe-eau adapté à ses besoins

  • Bien dimensionner le chauffe-eau par rapport au nombre d’utilisateurs : inutile de prendre un chauffe-eau avec cumulus de 300 L si vous vivez seul. Les fabricants conseillent les dimensionnements suivants : de 70 à 100 L pour une personne, de 100 à 200 L pour deux adultes, 250 L pour deux adultes et un enfant, 300 L pour une famille de quatre personnes.
  • Privilégier un système avec résistance stéatite : ce type de résistance est moins gourmand en énergie qu’une résistance blindée. L’entartrage est par ailleurs moins problématique puisqu’il n’est pas nécessaire de vidanger l’ensemble de la cuve pour intervenir sur la résistance.

Appliquer les écogestes au quotidien pour le chauffe-eau

  • Faire fonctionner le chauffe-eau pendant les heures creuses : cette solution permet de limiter l’eau chaude disponible et donc d’adopter des comportements moins consommateurs, sachant que le plein d’eau chaude ne sera refait qu’une à deux fois par jour.
  • Régler le chauffe-eau à une température adéquate : l’idéal est de choisir une température de chauffe d’environ 55°C. Au-delà, la consommation augmente et vous risquez des brûlures. Attention toutefois à ne pas régler votre chauffe-eau à une température inférieure à 50°C, car des bactéries peuvent émerger dans l’eau stagnante de la cuve.
  • Couper le chauffe-eau en cas d’absence de plusieurs jours : ne laissez pas le dispositif chauffer inutilement l’eau si vous vous absentez. Il existe des chauffe-eau programmables : cela vous permet de créer un programme pour les heures creuses et en cas d’absence de choisir une heure de redémarrage pour être certain d’avoir de l’eau chaude dès votre retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *