Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Électricité 10 min de lecture

Comment réaliser le branchement d’une lumière sur une prise de courant ?

Soyez accompagné pour votre consuel et demandes de mise en service
04 84 98 01 21

Electricité et gaz renouvelables

Fournisseur labellisé

150 000 Clients

Il est fortement déconseillé de brancher une ampoule sur un circuit de prise de courant. Par contre, il est tout à fait possible de brancher une lampe sur une prise secteur, et de raccorder cette prise à un interrupteur classique, à variateur d’intensité ou en va-et-vient. 

 

Le fait de brancher un interrupteur sur une prise peut également être très utile pour éteindre facilement les appareils en veille. Selon fournisseurs-electricite.com, la consommation d’électricité des appareils en veille représente 10 à 15% de la consommation d’un logement, soit 350 à 500 kWh/an. Ces branchements peuvent donc participer à la réduction de la consommation d’énergie dans un logement. 

Le branchement classique d’une lumière et d’une prise de courant

Pour respecter les normes en vigueur, et notamment la norme NF C 15-100, les circuits d’éclairage et les circuits de prises de courant doivent être séparés. En effet, chacun de ces circuits a des obligations distinctes. 

Focus sur l'éclairage

Concernant l’éclairage, un même circuit ne doit pas comporter plus de 8 points lumineux. On peut avoir plusieurs circuits, ce qui est même obligatoire pour un logement de plus de 35 m². Par ailleurs, ces circuits sont câblés avec des fils de 1,5 mm² et peuvent être protégés soit par un disjoncteur de 16 A maximum soit par un fusible de 10 A maximum. 

Focus sur la prise de courant

Concernant les prises de courant, chaque circuit peut être câblé en 1,5 mm² s’il comporte moins de 8 prises, avec un disjoncteur en 16 A ; ou alors câblé en 2,5 mm² s’il y a jusqu’à 12 prises, avec un disjoncteur en 20 A. Toutes les prises doivent être raccordées à la terre, et la norme interdit les fusibles.

Il est conseillé de prévoir la possibilité de rajouter une ou deux prises dans une pièce, et donc de ne pas toujours avoir des circuits de 8 ou 12 prises, mais plutôt jusqu’à 6 ou 10. De plus, pour les pièces pouvant recevoir des appareils à forte demande de puissance, comme une prise dans un atelier ou une prise extérieure, il peut être judicieux d’utiliser un câble en 2,5 mm² et un disjoncteur de 20A, pour un circuit de 8 prises.

Des circuits dédiés doivent être installés pour la cuisinière, les gros électroménagers comme le lave-vaisselle, lave-linge ou sèche-linge, ainsi que pour le chauffage et les volets roulants. Sur ces circuits-là, les normes sont plus restrictives, il sera donc plus compliqué de repiquer un interrupteur sur une prise. 

Brancher une lumière et une prise de courant sur le même circuit

Brancher une prise sur un circuit lumière

Pour installer une prise, il est possible de se repiquer sur un circuit lumière, et plus particulièrement sur un interrupteur. Ceci permet de contrôler la prise avec l’interrupteur. C’est notamment appréciable pour une prise qui sert à brancher une lampe de chevet, une lampe d’appoint, la télévision ou un système son. On peut ainsi allumer ou éteindre la lampe ou le système son depuis l’interrupteur. 

Pour réaliser ce branchement : 

  • L’interrupteur est relié au tableau électrique par la phase, branchée sur la borne L 
  • L’interrupteur est relié à la prise par la phase, qui sort d’une borne de l’interrupteur et arrive sur la borne L de la prise
  • La prise électrique est reliée au tableau électrique par le neutre, branché sur la borne N 
  • La prise électrique est reliée à la terre par la borne dédiée. 
  • Les câbles utilisés peuvent être en 1,5 mm²
Schéma du branchement d’une prise sur un interrupteur

Bon à savoir : la norme NF C 15‑100 limite ce type de branchement à 2 prises pour 1 interrupteur. Au-delà, il est obligatoire d’utiliser un appareil de type télérupteur ou contacteur. Il est aussi absolument déconseillé de brancher une prise électrique directement sur un point lumineux. Seul l’interrupteur est compatible.

Brancher une lumière sur une prise

Brancher une lumière sur une prise ne respecte pas la norme NF C 15‑100, il est donc déconseillé d’effectuer ce branchement, qui ne serait pas couvert par une assurance en cas de sinistre, comme un incendie. 

Pour ceux qui souhaitent tout de même le faire, brancher une lumière sur une prise demande également d’y brancher un interrupteur. Les branchements se réalisent comme suit

  • La prise est branchée de façon classique : la phase et le neutre vont au disjoncteur, la terre est branchée
  • L’interrupteur est relié par la phase à la prise, et par un retour lampe (câble orange) à la lampe. 
  • La lampe est donc déjà reliée à l’interrupteur, il reste à la relier à la prise par la phase et par la terre.

Brancher une applique murale avec interrupteur

Les appliques murales sont rarement raccordées à l’interrupteur principal de la pièce. Elles peuvent disposer d’un interrupteur simple intégré, avoir un interrupteur mural dédié, ou être contrôlées par deux va-et-vient. 

Les appliques ayant un interrupteur intégré sont très faciles à installer, chacune d’elle est reliée au circuit de lumière, simplement par le branchement habituel : la phase, le neutre, la terre. Certains luminaires ne sont pas équipés de la terre, notamment lorsque les matériaux qui les composent ne sont pas conducteurs. 

  • Si on veut que l’applique soit contrôlée par un seul interrupteur, il s’agît du branchement simple expliqué précédemment, où la lampe est reliée à l’interrupteur par un retour lampe, au disjoncteur par le neutre, et à la terre. L’interrupteur est relié au disjoncteur par la phase, et à la lampe par un retour lampe.
  • Si on veut que ce même interrupteur contrôle deux lampes en même temps, par exemple pour des lampes de chevets ou des appliques dans un couloir, il suffit de raccorder les deux appliques entre elles par un retour lampe et un neutre. On pensera également à relier la terre si l’applique en est équipée. 

Enfin, si au lieu d’avoir un seul interrupteur on souhaite avoir des va-et-vient, on doit raccorder la phase sur l’un, le neutre sur l’autre, et raccorder les interrupteurs entre eux via deux retours lampe. 

Brancher un interrupteur spécial et une prise de courant sur le même circuit

Pour pouvoir gérer la lampe d’appoint de façon plus modulable, il est possible de raccorder la prise secteur (qui alimente la lampe) à un variateur de lumière ou à un interrupteur va-et-vient. 

Brancher un variateur de lumière sur une prise de courant

Le variateur de lumière ne demande pas de branchement particulier. En effet, le courant passe de la même manière qu’avec un interrupteur classique, c’est le dispositif de variation en lui-même qui va réguler l’intensité de l’ampoule. 

Parmi les variateurs de lumière qui sont couramment achetés, on trouve notamment les modèles suivants : 

  • ODACE de Schneider à 37€
  • CELIANE de Legrand à 55€, ou 95€ selon le design
  • CASUAL de Debflex à 37€
  • Le contrôleur de luminosité de la marque EECOO à 16€
  • Le contrôleur de luminosité de la marque VIPMOON à 25€
(données récoltées en avril 2024)

Brancher une prise sur un interrupteur va-et-vient

On peut brancher au maximum deux prises sur un interrupteur va-et-vient. Au-delà, il est obligatoire d’utiliser un appareil de type télérupteur ou contacteur. Ce branchement est également interdit par la norme dans les salles de bain, salle d’eau et toilettes.

Le branchement d’un va-et-vient n’est pas beaucoup plus compliqué que celui d’un interrupteur simple. Les branchements s’effectuent comme suit : 

  • La prise est branchée au disjoncteur par le neutre, et est branchée à la terre. Elle est ensuite reliée à un des deux va-et-vient par un retour lampe (câble orange). 
  • Les deux va-et-vient sont reliés ensemble par deux câbles navettes.
  • Le second va-et-vient est branché au disjoncteur par la phase.

Parmi les va-et-vient qui sont couramment achetés, on trouve notamment les modèles suivants : 

  • Le modèle DOOXIE de la marque LEGRAND, à 11€
  • Le modèle CELIANE de la marque LEGRAND à 18€
  • Le modèle OVALIS de la marque SCHNEIDER ELECTRIC, à 8€
  • Le modèle ODACE de la marque SCHNEIDER ELECTRIC, à 6€
(données récoltées en avril 2024)

Installer une bande LED sur une prise de courant

Pour brancher un ruban LED sur une prise de courant, il faut faire attention au voltage du ruban. La plupart des bandes LED ont un voltage. La plupart des rubans sont en 220V ou en 12V, parfois 24V. 

Les rubans en 220V sont directement compatibles avec le courant classique du logement. Ils sont donc équipés d’un adaptateur avec un interrupteur et une prise. Il suffit de brancher l’adaptateur au ruban et à l’interrupteur, puis de brancher le tout sur une prise secteur classique. On peut raccorder cette prise à un interrupteur si on souhaite contrôler le ruban LED à distance. 

Les rubans en 12 ou 24V ne peuvent pas être branchés sur une prise secteur, il faut d’abord brancher le ruban sur un transformateur.  Pour ce faire, il faut souder ou clipser la phase et le neutre sur les bornes du transformateur. Ce dernier se branche ensuite sur secteur.

Les modèles de rubans LED contrôlables à distance sont beaucoup demandés, comme les modèles Philips Hue Lightstrip Outdoor, Philips Hue Gradient Signe, ou Awox SmartLight StripLed.

Questions fréquemment posées

Un circuit électrique est la boucle formée par la phase (le fil rouge), puis le neutre (le fil bleu), qui alimente en électricité les éléments qui y sont branchés. Des fils navette peuvent également relier les équipements entre eux, et un câble de terre (fil jaune et vert) permet d’évacuer un trop-plein d’électricité en cas de problème. Il y a plusieurs circuits électriques dans un logement, chacun alimentant un secteur ou un type d’équipement. 

La norme NF C 15-100 fixe un nombre minimum de prises à installer dans chaque type de pièce : 

  • Au moins 5 prises pour un séjour de moins de 28 m², 7 au-delà
  • Au moins 3 prises dans une chambre
  • Au moins 3 prises dans une cuisine de moins de 4 m², 6 au-delà, dont 4 au-dessus du plan de travail ou de l’îlot central
  • Au moins 1 prise dans une autre pièce de plus de 4 m², y compris la salle de bain
  • Aucune obligation dans les toilettes

Le transformateur est obligatoire pour les rubans de 12 ou 24V, mais n’est pas nécessaire pour les rubans de 220V.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *