Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Le compteur Gazpar entraîne-t-il une surconsommation de gaz ?

Y a-t-il un problème de surconsommation avec les compteurs Gazpar ? La question revient depuis plusieurs années avec insistance… Mis en place à partir de 2016, cet outil est en cours de déploiement dans toute la France. Aujourd’hui, ce sont plus de 11 millions de compteurs qui ont été installés.

Le principe de ce compteur nouvelle génération est qu’il est communicant. Ainsi, il ne se contente pas d’indiquer la consommation de gaz d’un foyer. Il a également la faculté de transmettre, par ondes radios, cette consommation à GRDF, le gestionnaire de réseau hexagonal. C’est précisément GRDF qui partage ensuite ces informations avec le fournisseur d’énergie choisi par le ménage, afin que soient éditées les factures.

Régulièrement, Gazpar fait face à de nombreux détracteurs. Parmi les deux reproches principaux qui lui sont faits, certains dénoncent en premier lieu les risques qu’il occasionnerait pour la santé des usagers, en raison des ondes transmises. D’autres mettent en avant un problème de surconsommation avec le compteur Gazpar : concrètement, les foyers paieraient plus que leur consommation réelle de gaz. Qu’en est-il réellement ? Ce problème est-il avéré ? Nous allons démêler le vrai du faux pour y voir plus clair.

Rappel du fonctionnement du compteur gaz communicant Gazpar

Chaque compteur Gazpar est équipé d’un module radio. C’est grâce à lui que l’appareil transmet, au rythme de deux fois par jour, les données de consommation de gaz naturel d’un ménage. Chacune de ces transmissions dure environ une seconde. C’est un concentrateur, installé en hauteur (par exemple sur le toit d’un immeuble), qui recueille les chiffres en question. Pour cela, c’est une fréquence de 169 MHz, proche de celle d’une radio FM, qui est utilisée. Le concentrateur se trouve dans un rayon de 5 kilomètres de l’habitation.

Le concentrateur est équipé d’une carte SIM. Ainsi, il est capable d’envoyer toutes les données de consommation d’une zone au système d’information de GRDF. Il existe pour cela une interface de transmission de données, qui utilise la 3G ou la norme GPRS.

Compteur Gazpar et consommation excessive : identification du problème

Comme Linky l’avait fait avant lui pour l’électricité, le compteur Gazpar remplace peu à peu les anciens compteurs de gaz. Si vous constatez une hausse de vos factures, commencez par vous demander si vos habitudes de consommation n’ont pas évolué au cours des dernières semaines ou des derniers mois. Il s’agit de la cause la plus simple, et la plus logique, à une hausse des factures…

La faute de l'ancien compteur

D’autre part, il est possible que votre ancien compteur, sans doute en raison de son âge, ait été défectueux. Au fil des années, le mécanisme de comptage peut s’encrasser et ralentir : les chiffres ne tournent plus aussi facilement qu’ils le devraient, et cela entraîne une sous-consommation ; vous payez moins que ce que vous ne consommez véritablement.

L’installation d’un compteur Gazpar, qui fait rentrer les choses dans l’ordre, peut dès lors faire croire à une surconsommation, en raison de la hausse apparente des quantités consommées et donc des factures correspondantes (alors que la consommation est sensiblement la même).

Des hivers plus doux, ou plus rudes

Naturellement, il est possible de comparer les volumes de gaz utilisés d’une année à l’autre. Mais c’est faire fi du contexte propre à chaque période. Ainsi, un hiver particulièrement rude, long et froid entraîne logiquement des factures de chauffage plus importantes qu’un autre hiver plutôt doux et ensoleillé.

Une comparaison avec d'autres logements

Enfin, il existe une autre méthode pour savoir si sa consommation énergétique est anormalement élevée. Il s’agit de comparer sa propre consommation avec celle de logements similaires. En effet, en prenant comme référence une habitation de la même surface, avec une même option tarifaire et une habitude de consommation semblable, on obtient une comparaison réellement pertinente.
Pour cela, il suffit de se rendre sur son espace client GRDF et d’accéder à la rubrique “Comparaison”.

Ralentir un compteur Gazpar : une très mauvaise idée

Il existe certaines astuces pour bloquer, ou au moins ralentir, un compteur de gaz. Cette pratique est très fortement déconseillée. Elle est en effet parfaitement illégale et peut donner lieu à de lourdes sanctions.

Le contrevenant devra bien entendu s’acquitter d’une régularisation, pour payer au final l’énergie qu’il a consommée. Il devra également payer les frais de déplacement du technicien GRDF qui est intervenu pour constater la fraude, qui s’élevaient à 542,82€ en 2022.

De plus, si le gestionnaire de réseau décide de porter plainte, les peines encourues sont de trois ans de prison et une amende pouvant aller jusqu’à 45.000€.

Nouveau compteur Gazpar et surconsommation : les causes possibles

Les détracteurs du compteur Gazpar, en cas de surconsommation manifeste, vont parfois jusqu’à accuser GRDF, le gestionnaire de réseau de gaz, d’avoir volontairement trafiqué les appareils pour entraîner une hausse des factures énergétiques. Cela ne repose sur rien de tangible et s’avère fantaisiste. Plusieurs causes, beaucoup plus réalistes, existent.

Une fuite de gaz

C’est une hypothèse assez alarmiste, qu’il convient de considérer avec le plus grand sérieux. Si cela se produit, il faut sans plus attendre quitter les lieux, prévenir le voisinage et appeler les secours. Ce n’est pas en l’occurrence votre fournisseur qu’il faut joindre, mais GRDF, via le numéro spécialement mis en place.

Généralement, une fuite de gaz, bien que minime, se repère olfactivement. Il faut d’ailleurs savoir que le gaz naturel n’a en fait pas d’odeur. C’est grâce à un additif chimique, justement présent pour des raisons de sécurité, qu’il est possible de déceler une fuite (2).
En cas de doute, pensez à arrêter tous les appareils utilisant du gaz. Si le compteur Gazpar continue de tourner dans ces conditions, cela constitue la preuve qu’il existe une fuite. 

Une chaudière mal entretenue

L’entretien d’une chaudière à gaz est obligatoire au rythme d’une fois par an. Ceci pour des raisons de sécurité, bien entendu, mais également pour éviter des problèmes de surconsommation. Une chaudière qui s’encrasse, en effet, va demander plus d’énergie pour fonctionner.


Selon l’ADEME, un appareil bien entretenu permet de réduire les factures énergétiques de 8 à 12% (4).

Une température excessive dans le logement

Beaucoup de personnes ont tendance à trop chauffer, en pensant qu’une température de 20° est nécessaire dans toutes les pièces de la maison. Ceci est largement excessif : 19° conviennent parfaitement, et il est même conseillé d’abaisser à 17° la température dans les chambres. Par ces simples gestes, ce sont des économies significatives qui sont réalisées sur une année.

Un logement mal isolé

Lorsqu’un logement est mal isolé, il existe des ponts thermiques qui entraînent des déperditions de chaleur. Ainsi, pour maintenir une température agréable dans le logement, l’usager est contraint de forcer sur le chauffage, ce qui occasionne logiquement une surconsommation constatée sur le compteur Gazpar.

Passez au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je veux en savoir plus

Questions fréquemment posées

Comment ralentir un compteur Gazpar ?

Ralentir ou bloquer un compteur de gaz est beaucoup plus difficile à réaliser avec les compteurs nouvelle génération comme Gazpar. Quoi qu’il en soit, cette pratique est très fortement déconseillée. Elle est en effet parfaitement illégale et peut donner lieu à de lourdes sanctions.

Comment savoir si un compteur de gaz tourne trop vite ou a un problème ?

Si vous avez un doute sur une éventuelle surconsommation, il convient en premier lieu de vous demander si vos habitudes de consommation n’ont pas évolué par rapport à l’année précédente. Ceci peut avoir pour origine des conditions climatiques exceptionnelles. Une fuite de gaz est également possible. Un problème de dysfonctionnement d’un compteur est toujours envisageable, mais cela intervient dans la majeure partie des cas avec de très vieux appareils, et dans ce cas, le mécanisme de comptage est le plus souvent grippé. Ceci entraîne donc une sous-consommation plutôt que l’inverse.

Est-ce que le compteur Gazpar est fiable ?

En dépit des réserves et reproches qui lui sont parfois adressés, le compteur Gazpar est fiable dans l’immense majorité des cas. Si vous pensez être victime d’une surconsommation, les causes les plus probables sont une fuite de gaz, une chaudière mal entretenue, une habitation mal isolée ou un logement chauffé davantage que nécessaire.

A quelle vitesse tourne un compteur de gaz ?

Il n’existe pas de vitesse uniforme à laquelle un compteur tourne. Tout dépend de la consommation à l’instant T. Les chiffres sont immobiles si aucun appareil nécessitant du gaz n’est utilisé. Et plus la consommation est importante, plus la vitesse de rotation est grande.

Sources

 

(1) https://www.radiofrequences.gouv.fr/gazpar-comment-ca-marche-a61.html

(2) https://www.choisir.com/energie/articles/169001/bloquer-son-compteur-de-gaz

(3) https://www.connaissancedesenergies.org/idees-recues-energies/le-gaz-naturel-une-odeur

(4) https://www.choisir.com/energie/articles/104463/lentretien-de-la-chaudiere-a-gaz

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *