Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Écogestes 10 min de lecture

Les écogestes pour économiser l’électricité et le gaz en hiver

Faites des économies en optant pour un abonnement heures pleines heures creuses
J'estime

Electricité et gaz renouvelables

Fournisseur labellisé

150 000 Clients

En hiver, le chauffage augmente la consommation de gaz ou d’électricité. Mais en mettant en place quelques petits gestes au quotidien, vous pouvez réduire votre consommation d’énergie et ainsi alléger vos factures.

“Je baisse, j’éteins, je décale” : ces trois verbes d’actions nous enjoignent à consommer notre énergie autrement et à appliquer les écogestes. Chauffage, eau-chaude, isolation … Dans ces différentes catégories, de nombreuses actions peuvent être menées pour baisser votre facture. 

Le chauffage : un poste important pour contrôler votre sobriété énergétique

Le chauffage de la maison pendant la saison froide est un poste de dépense particulièrement important. Il représente 2/3 de la consommation énergétique, que vous soyez en gaz ou en électrique. 

Répartition consommation résidentielle

Remplacer les vieux convecteurs

Les convecteurs sont des radiateurs électriques d’ancienne génération. Leur coût est très abordable mais ils sont particulièrement énergivores. Si vous possédez ce type d’équipement, nous vous conseillons de les remplacer par des radiateurs électriques à inertie. Ils diffusent une chaleur plus douce, n’assèchent pas l’air et consomment moins d’électricité.

Optimiser le fonctionnement des radiateurs

Pour une meilleure gestion de la consommation de vos radiateurs vous pouvez :

  • Installer un thermostat : si vous n’avez pas de thermostat ou un modèle analogique ancien, il est impossible d’être précis au niveau du réglage de la température. En optant pour un modèle numérique récent, vous pourrez programmer un mode jour, un mode nuit et régler votre équipement en mode hors-gel quand vous vous absentez.

    Vous pouvez obtenir jusqu’à 15 % d’économies d’énergie avec un thermostat programmable En baissant la température quand vous n’êtes pas chez vous et pendant la nuit, en la laissant remonter juste avant votre retour et avant votre lever plutôt que de chauffer le logement en permanence à la même température, vous pouvez économiser :
    – jusqu’à 270 € par an pour une maison chauffée à l’électricité, pour une facture de chauffage d’un montant de 1 800 €/an ;
    – jusqu’à 210 € par an pour une maison chauffée au gaz, pour une facture de chauffage d’un montant de 1 400 €/an.
    (Source ADEME)

  • Poser des vannes thermostatiques : cet accessoire complète parfaitement un chauffage central équipé de radiateur hydraulique. Grâce aux vannes, vous pouvez opérer des réglages encore plus précis, de façon à ne pas chauffer toutes les pièces de la maison à la même température.
  • Installer des réflecteurs de chaleur : ces panneaux métalliques réfléchissants de posent derrière les radiateurs. Ils permettent de rediriger la chaleur vers l’intérieur de la pièce, là où vous en avez besoin !
  • Régler le chauffage à la température adéquate : La température moyenne maximale dans un logement doit être de 19°C. Ainsi, vous pouvez définir plusieurs programmes en fonction de vos périodes d’activité, pour le week-end, pendant les vacances…

    Vous choisissez les températures selon les plages horaires :
    – quand vous êtes à la maison : 19 à 21°C le jour et 16 à 17°C la nuit ;
    – quand vous vous absentez quelques heures : entre 16 et 18°C ;
    – quand vous vous absentez plusieurs jours : autour de 12°C.

    Baisser de 1°C la température de consigne, c’est en moyenne 7 % de consommation en moins. (Source ADEME)

Entretenir vos radiateurs

Pour réduire votre facture, un simple entretien de vos radiateurs peut s’avérer efficace :

  • Dépoussiérer les radiateurs : le chauffage crée un mouvement ascendant qui attire la poussière sur les radiateurs. Cela provoque des odeurs désagréables et porte atteinte à l’efficacité du chauffage. Dépoussiérez régulièrement les radiateurs à l’aide d’un chiffon pour remédier à ce problème.
  • Purger les radiateurs : si vous constatez que vos radiateurs hydrauliques sont de plus en plus bruyants en fonctionnement, c’est à cause de l’air qui s’accumule au sein des tuyauteries. Purgez vos radiateurs au moins une fois par an, idéalement avant l’hiver : démontez la vis de purge et laissez l’eau s’écouler dans un récipient. La montée en température sera ensuite beaucoup plus rapide.

Passer le chauffage en hors gel en cas d’absence

Utilisez votre thermostat pour définir un mode hors-gel quand vous vous absentez. Certains modèles vous permettent de programmer la remise en route du chauffage quelques heures avant votre arrivée.

Isolation

A défaut d’une isolation complète de votre habitation, vous pouvez diminuer les ponts thermiques créés par les menuiseries. Quelques gestes vous permettent d’améliorer le confort de votre habitation en hiver sans régler le thermostat à une température trop élevée.

Améliorer l’isolation de vos menuiseries

Vous pouvez créer simplement des boucliers thermiques au niveau de vos portes et fenêtres :

  • Installer des rideaux aux fenêtres : en hiver, la sensation de froid à proximité des fenêtres crée une situation d’inconfort qui incite à augmenter la température du chauffage. Une meilleure solution consiste à installer des rideaux isolants afin de conserver la chaleur ambiante. 
  • Installer des volets ou des stores : ils constituent des boucliers par rapport à l’air extérieur qui ne frappe plus directement les vitres. 
  • Poser des joints d’isolation sur les fenêtres : si vous avez des menuiseries anciennes, vous constatez probablement des arrivées d’air froid entre les fenêtres et leur cadre. Pour remédier à ce problème, vous pouvez installer de nouveaux joints d’isolation.
  • Utiliser des boudins de porte : une porte donnant sur l’extérieur ou sur une pièce non chauffée constitue un pont thermique important. Installez des boudins de porte afin de conserver la chaleur et optimiser le confort de votre maison pendant l’hiver.

 

Réaliser des travaux supplémentaires optimisant l’isolation

 

  • Installer des rideaux pour protéger les pièces chauffées : vous ne chauffez certainement pas l’ensemble de votre habitation. Afin d’éviter les déperditions thermiques vers les pièces non chauffées, vous pouvez installer des rideaux entre le salon et l’entrée, ou entre la cuisine et la cage d’escalier.
  • Isoler les caissons des volets roulants : conçus à partir de matériaux assez fins, ils constituent des ponts thermiques avec l’extérieur. Pour éviter les pertes de chaleur, vous pouvez fixer une couche d’isolant de 3 à 4 centimètres sur les coffrets des volets roulants.

Réglez votre chauffe-eau : une autre mesure énergétique

Le chauffe-eau avec cumulus est l’équipement le plus gourmand en énergie de votre habitation. C’est encore plus vrai en hiver, lorsqu’on a tendance à prendre des douches brûlantes et à les faire durer. Certains écogestes relatifs au réglage et à l’entretien du chauffe-eau vous permettent de mieux maîtriser votre consommation d’eau chaude.

Régler le chauffe-eau correctement

En réglant votre chauffe-eau correctement vous pouvez faire de substantielles économies :

  • Utiliser le chauffe-eau pendant les heures creuses : si vous possédez un chauffe-eau avec cumulus, nous vous conseillons d’opter pour un contrat heures creuses-heures pleines auprès de votre fournisseur d’énergie. Programmez ensuite le chauffe-eau de façon adéquate ou reliez-le à un contacteur afin de le faire fonctionner uniquement pendant les heures creuses.
  • Réglez la température de votre chauffe-eau entre 55 et 60°C: cela suffit à limiter le développement de bactéries pathogènes et évite un entartrage trop rapide de l’appareil. Dans le cas d’un chauffe-eau thermodynamique (CET), un réglage entre 45 et 50 °C est recommandé . (Source ADEME)
  • Éteindre le chauffe-eau en cas d’absence prolongée : vous pouvez éteindre votre chauffe-eau si vous partez au moins quatre jours. Pour des absences plus courtes, il est préférable de le laisser allumé, car le chauffage complet de l’eau froide consomme plus d’énergie que le maintien en température de l’eau déjà chauffée.

Entretenir le chauffe-eau régulièrement

Le chauffe-eau a tendance à s’entartrer, comme tous les appareils en contact avec l’eau. Il consomme alors plus d’énergie pour une performance de chauffage identique. Nous vous conseillons de souscrire un contrat d’entretien afin de réaliser un détartrage une fois par an.

Eau chaude

Vous connaissez les écogestes liés au fonctionnement de votre chauffe-eau ? Essayez à présent de mieux maîtriser votre consommation d’eau chaude.

Installer des mousseurs

Les mousseurs sur les robinets et l’économiseur d’eau sur le pommeau de douche vous permettent de réduire votre consommation d’eau. Vous utilisez environ 50 % d’eau en moins tout en profitant d’une pression suffisante pour les différents besoins sanitaires. (Source ADEME)

Utiliser un robinet thermostatique et des mitigeurs

Ces accessoires vous permettent d’obtenir de l’eau à bonne température plus rapidement. Vous pouvez régler facilement votre douche à 38°C, une température parfaite pour se réchauffer sans consommer trop d’énergie.

 

Pensez à choisir les équipements de robinetterie les plus économes (robinets thermostatiques qui vous feront réaliser entre 10 % et 30 % d’économie d’eau ; bouton stop-douche, permettant d’arrêter l’eau le temps de se savonner. Pour choisir la robinetterie la plus économe en eau, consultez le comparatif du guide Topten

Privilégier l’eau froide quand elle est suffisante

Utilisez l’eau chaude uniquement quand elle est nécessaire : prendre votre douche et laver la vaisselle. Pour vous laver les mains ou rincer la vaisselle, l’eau froide est amplement suffisante !

Les travaux pour améliorer la performance énergétique

Vous souhaitez faire des économies d’énergie plus importantes ? Les travaux de rénovation énergétique vont vous permettre d’optimiser le confort thermique de votre habitation et de consommer moins d’électricité et de gaz.

Isolation des murs

Des murs non isolés constituent un pont thermique important : le froid pénètre les parois de l’habitation et crée une sensation d’inconfort. Il existe deux types d’isolation différents :

  • l’isolation par l’intérieur ;
  • l’isolation par l’extérieur : environ 2 à 3 fois plus cher que l’isolation par l’intérieur, cette technique permet néanmoins de conserver votre surface intérieure.

Nouvelles menuiseries

Le remplacement des vieilles menuiseries permet de diminuer significativement les déperditions de chaleur.

Les avantages de la fenêtre à double vitrage sont les suivants : Opter pour des fenêtres en double vitrage, c’est limiter les déperditions thermiques. En effet selon l’Ademe (agence de la transition écologique), entre 10 et 15% des pertes de chaleur d’un bâtiment ont lieu au niveau des parois vitrées.(Source ADEME)

Remplacement du chauffe-eau

Pour faire davantage d’économies sur votre consommation d’eau chaude, vous pouvez installer un chauffe-eau thermodynamique. Il consomme environ 70 % d’électricité de moins qu’un chauffe-eau à résistance traditionnel. (Source ADEME)

Remplacement de la chaudière

L’installation d’une chaudière à bois, à granulés ou d’une pompe à chaleur vous permet de diminuer votre facture de chauffage. Si vous souhaitez profiter d’un système de chauffage autonome, vous pouvez également envisager la solution d’une chaudière combinée alliée à la pose de panneaux solaires thermiques.


A savoir : la rénovation thermique nécessite des investissements importants mais ceux-ci sont amortis en quelques années grâce aux économies d’énergie. Par ailleurs, le dispositif MaPrimRénov’ permet de financer une partie importante de ces travaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *