Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

[DOSSIER] Tout savoir sur la chaudière biomasse

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Vous rénovez ou construisez votre habitation et vous êtes face au choix délicat du système de chauffage. Vous avez entendu parler de la chaudière biomasse mais vous ne savez pas si elle peut correspondre à vos besoins. Cet article est voué à vous éclairer sur cette solution de chauffage écologique et à vous aider dans votre prise de décision.

La principale caractéristique de la chaudière biomasse est la production de chaleur et d’eau chaude avec un combustible renouvelable. Choisir une chaudière biomasse performante est cependant un processus complexe qui prend en compte divers critères tels que le type de combustible et son rendement, le coût d’exploitation, l’entretien et la taille de l’installation.

Qu'est-ce qu'une chaudière biomasse ?

Comme une chaudière traditionnelle, la chaudière biomasse se base sur le principe de combustion pour produire, récupérer et injecter de l’eau chaude dans un réseau de chauffage et/ou de distribution d’eau.

Le terme biomasse désigne toute matière organique (végétale ou animale) utilisée comme source d’énergie. Les chaudières biomasse utilisées par les particuliers fonctionnent généralement avec du bois et des sous-produits du bois : bûches, pellets ou encore des plaquettes.

Certains modèles sont polycombustibles : ils peuvent recourir à d’autres types de biomasses, comme de la paille, le colza ou encore du miscanthus. Ils sont essentiellement utilisés par les agriculteurs qui cultivent ces combustibles.

Les avantages d'une chaudière biomasse pour les particuliers

Selon l’Ademe, le bois est le mode de chauffage le plus économique. C’est aussi un moyen de rendre votre maison plus écologique, en tournant le dos aux énergies fossiles.

Un système écologique

Les chaudières biomasse utilisent des sources de combustibles renouvelables et non fossiles.Une idée faussement répandue veut que la consommation de bois énergie n’émette pas de CO2. C’est faux, mais elle reste toutefois pertinente pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre particulièrement si les combustibles sont des co-produits de bois matériau. 

En effet, le bilan carbone des forêts (qui absorbent le CO2) uniquement exploitées pour la production de bois de chauffage peut être négatif. En revanche, l’intérêt de valoriser le bois sous forme d’énergie est facilement justifiable s’il est le résultat de l’entretien des forêts et de coupes d’éclaircies. En France, une grande partie du  bois énergie actuellement consommé provient de ce type d’exploitation.

Une utilisation économique

Le recours à des combustibles moins onéreux permet de chauffer son logement à moindres frais. L’énergie « bois » figure parmi les moins chères du marché. Quelques conseils pour mieux consommer : 

  • Préférez le bois certifié NF, il vous donnera toutes les informations précises pour calculer son pouvoir calorifique (le bois le moins cher ne sera pas forcément le plus rentable !)
  • N’attendez pas l’hiver pour acheter votre bois : il sera moins cher au printemps et vous pourrez le faire sécher jusqu’à l’hiver
  • Groupez vos achats et bénéficiez de tarifs dégressifs
  • Contactez votre mairie et demandez si vous pouvez pratiquer l’affouage et prélever du bois dans les forêts communales

Rendement et confort

Aujourd’hui, les chaudières biomasse sont des systèmes très performants avec une puissance de 25 à 30 kW et un rendement aux alentours de 90 %. Le combustible est brûlé dans une chambre de combustion spécialement conçue pour maximiser son efficacité et réduire les pertes de chaleur

Les chaudières biomasses, comme les chaudières classiques, peuvent se régler en fonction de vos besoins et être connectées à un thermostat. À noter qu’une chaudière biomasse peut aussi être raccordée à votre système de chauffage central existant et servir alors de générateur de complément.

Eligible aux aides de l’état

Il est ainsi possible de réduire le prix de changement de chaudière de 90% en cumulant les différents dispositifs :

  • Le Coup de Pouce Chauffage : tous les ménages peuvent bénéficier de cette offre. Les montants de primes attribués seront cependant différenciés en fonction de leurs niveaux de ressources et varient de 2 500 à 4 000 euros 
  • MaPrimeRénov’ (même si baissée à partir du 1er février 2023)
  • L’éco-prêt à taux zéro 
  • Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH) : sous condition de ressources, l’ANAH propose aux propriétaires des subventions pour financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique, y compris l’installation d’une chaudière biomasse.
  • La TVA à taux réduit à 5.5 % attribuée aux travaux de rénovation utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Les aides des collectivités locales : certaines régions, départements et communes proposent également des aides financières pour encourager l’installation de chaudières biomasse.

Bon à savoir : l’appareil de chauffage au bois doit disposer du label Flamme verte sept étoiles et doit être installé par un professionnel qualifié RGE

 

Les contraintes

Des prix d’achat et d’installation élevés

Économique sur le long terme, le choix d’une chaudière biomasse nécessite un investissement de départ lourd que vient compenser en partie différentes aides financières (confère le paragraphe précédent).

  • Le prix d’achat varie entre 3000 et 25 000€ selon le rendement et de la qualité de l’appareil.
  • Pour l’installation, comptez 500 à 2 500€ pour un modèle à chargement manuel, et 2000 à 3500€ pour une chaudière à chargement automatique.

Du temps et de l'espace

La chaudière biomasse est un dispositif encombrant. Si l’alimentation est automatique, il faut la place du silo et si elle est manuelle, il faut pourvoir stocker le combustible et dans un endroit sec !

Tous les ans, la chaudière biomasse doit faire l’objet d’un entretien réalisé par un professionnel ainsi que de deux ramonages, dont un pendant la période de chauffe. Plus fréquemment, l’utilisateur doit nettoyer le brûleur pour libérer les cendres et vider le cendrier des appareils.

Soyez patient !  Le bois doit être sec pour être utilisé comme combustible efficace et cela peut prendre 2 à 3 ans.

Comment choisir une chaudière biomasse performante pour un particulier ?

Le choix de la chaudière va être guidé par celui du combustible.

CombustibleAvantageInconvénient
La bûche de bois* Combustible moins coûteux
* Chaudières à bûches les plus accessibles
* Rendement faible
* Espace de stockage volumineux
* Recharge manuelle
Les granulés / pellets* Haut rendement énergétique
* Facile à stocker
* Permettent une alimentation "automatique"
* Chaudières chères à l'achat
* Pellets plus chers que le bois
Les plaquettes forestières* Combustible le moins cher
* Grande puissance de chauffe
* Compatible avec les chaudières à alimentation automatique
* Prix d'achat des chaudières
* Volume des chaudières
* Puissance sonore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *