Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

J’emménage seul·e dans mon premier appartement : tous nos conseils

Ah, cette douce sensation d’indépendance ! Quitter le nid familial pour emménager dans son propre logement est une étape majeure dans la vie. Soudainement, les responsabilités s’accumulent. Il y a tellement de choses à penser, à organiser, à anticiper… Alors, par où commencer ? Découvrez tous nos conseils pour vous installer en toute sérénité.

Emménagement : checklist pour une installation sereine et bien organisée

Emménager dans son premier appartement est une étape cruciale qui nécessite planification et organisation. Pour vous aider dans ce premier déménagement, voici une checklist des éléments essentiels à prendre en compte pour une installation réussie.

1- Faire le bon choix de fournisseur d'énergie

Lors de votre emménagement, le choix du fournisseur d’énergie est primordial pour garantir votre confort tout en maîtrisant votre budget. Voici quelques étapes pour vous guider dans cette démarche.

Estimer les besoins

Lorsqu’on s’apprête à emménager seul pour la première fois, l’une des étapes clés est d’estimer sa consommation énergétique future. C’est une démarche essentielle pour choisir le contrat et le fournisseur d’énergie les plus adaptés à ses besoins. 

Votre consommation d’énergie dépend de plusieurs facteurs. D’abord, la taille du logement joue un rôle significatif : naturellement, un studio consomme moins qu’un appartement de plusieurs pièces ou qu’une maison. De même, la localisation du logement, que ce soit un rez-de-chaussée plus frais en été mais souvent plus froid en hiver, ou un dernier étage qui, bien que plus chaud, peut nécessiter moins de chauffage, influera sur votre consommation.

Ensuite, la présence et le type d’électroménagers ont également leur importance. Certains appareils, tels que les réfrigérateurs ou les machines à laver, peuvent être de grands consommateurs d’électricité, surtout s’ils sont anciens ou non optimisés pour l’efficacité énergétique. Il est également essentiel de considérer la fréquence d’utilisation de ces appareils. Utiliser régulièrement un four ou un sèche-linge aura un impact notable sur votre facture (1).

La méthode de chauffage est un autre élément déterminant. Le chauffage électrique, par exemple, peut être plus coûteux que le chauffage au gaz. Si vous disposez d’un système de chauffage central, il est crucial d’en connaître la performance.

Pour affiner votre estimation, il peut être utile de consulter les factures énergétiques antérieures du logement, si elles sont disponibles. Sinon, de nombreux outils en ligne proposent des simulateurs de consommation en fonction de critères précis, ce qui peut grandement aider à anticiper ses dépenses énergétiques.

Comparer les offres

Une fois vos besoins établis, il sera nécessaire de comparer les offres disponibles sur le marché. Certains fournisseurs proposent des contrats à tarifs indexés, tandis que d’autres offrent des tarifs fixes, assurant ainsi que le coût de l’énergie ne subira aucune hausse pendant toute la période contractuelle. Ce choix peut s’avérer judicieux pour ceux qui souhaitent échapper à des fluctuations inattendues sur leurs factures.

Si les tarifs sont importants, ne vous limitez pas seulement à cela : la qualité du service client, la clarté des contrats, et les éventuels services additionnels sont tout aussi cruciaux. Les avis et retours d’autres clients peuvent aussi être une mine d’informations précieuse.

Barometre médiateur - ilek
Pour la seconde année consécutive, ilek se hisse en haut du podium des bons élèves dans le rapport annuel du Médiateur National de l’Énergie. Réalisé chaque année et consacré aux litiges entre fournisseurs et consommateurs, ce classement illustre la performance des fournisseurs nationaux ayant plus de 100 000 clients.

Enfin, pensez à l’aspect écologique. Certains fournisseurs, tels qu’ilek, proposent des offres vertes, qui privilégient les énergies renouvelables. Opter pour une offre verte, c’est contribuer à la transition énergétique afin de favoriser un avenir meilleur pour la planète.

Passez à l'électricité verte et française

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

Ne pas négliger l'administratif

Si votre nouveau domicile est flambant neuf ou si l’électricité y a été précédemment coupée, plusieurs étapes administratives pourraient s’imposer.

D’abord, la mise en service de l’électricité est une démarche essentielle pour bénéficier du confort de votre nouveau chez-vous. Toutefois, cette opération n’est pas instantanée. Elle peut requérir un certain délai, généralement de quelques jours, selon la disponibilité des techniciens et la spécificité de votre demande.

Il est conseillé de contacter votre fournisseur d’énergie ou le gestionnaire du réseau de distribution bien avant la date de votre déménagement. Cette prise de contact précoce vous permettra non seulement de connaître les démarches exactes à suivre, mais aussi d’obtenir une date précise pour la mise en service. Cela facilitera grandement votre organisation et vous évitera d’être pris au dépourvu.

Bon à savoir : la mise en service est souvent assortie de frais. Ces coûts varient en fonction de plusieurs facteurs : le type de mise en service (standard ou express), le fournisseur choisi, ou encore la région. 

2- Consommation d'eau : chaque goutte compte

Prendre les clés de son premier appartement est souvent synonyme de liberté et d’indépendance, mais c’est également l’occasion de développer de bonnes habitudes, surtout en matière de consommation d’eau. Dans un monde où les ressources s’amenuisent, chaque goutte compte, et votre nouveau chez-vous est le terrain de jeu idéal pour adopter une attitude responsable.

En emménageant, prenez le temps de vérifier tous les robinets, chasses d’eau et tuyauteries. Un petit goutte-à-goutte peut sembler inoffensif, mais au fil des jours, la perte peut s’avérer conséquente.

L’espace réduit d’un premier appartement ne permet pas toujours d’avoir une baignoire, et c’est une aubaine pour votre consommation d’eau ! Une douche est bien plus économique, à condition de ne pas y passer des heures.

À noter : désormais, c’est vous qui paierez vos factures. Prenez le temps de les analyser et de suivre votre consommation. Cela vous permettra de voir l’efficacité de vos efforts et, peut-être, d’identifier des anomalies.

3- Internet et télétravail : rester connecté, mais intelligemment

L’ère numérique a transformé notre façon de travailler, de communiquer et même de nous divertir. Avec l’évolution du télétravail et la nécessité croissante d’être connecté, avoir une connexion Internet fiable dans son premier appartement est essentiel.

Au moment d’emménager dans votre premier appartement, il vous faudra choisir judicieusement votre fournisseur. Tous les fournisseurs d’Internet ne sont pas égaux. En fonction de votre zone géographique et de vos besoins, certains pourraient offrir des vitesses plus rapides ou des tarifs plus abordables. Renseignez-vous sur les offres, lisez les avis et choisissez celui qui répond le mieux à vos besoins de télétravail ou de loisirs.

Un autre conseil, souvent négligé, est de prendre le temps de discuter avec les voisins. Ces derniers, ayant déjà une expérience quotidienne du bâtiment et de ses particularités, peuvent vous fournir des informations précieuses. Ils peuvent notamment vous informer sur la qualité de la connexion. Cette démarche peut non seulement vous aider à anticiper d’éventuels désagréments, mais aussi à tisser dès le départ de bonnes relations avec vos futurs voisins.

Si vous travaillez de chez vous, pensez à utiliser du matériel de bureau recyclé et à éteindre vos appareils quand vous ne les utilisez pas.

4- Bien assurer son premier logement

Toute personne louant un logement, qu’il soit non meublé ou meublé dans le cadre d’un contrat de bail résidentiel (y compris le bail mobilité), est tenue de souscrire à une assurance habitation. Cette assurance doit impérativement couvrir, au minimum, les dommages dus à un incendie, une explosion ou un dégât des eaux.

En l’absence de souscription de la part du locataire, le propriétaire est en droit de mettre fin au bail ou de souscrire lui-même à une assurance pour le compte du locataire, dont le coût sera ensuite à la charge de ce dernier (5).

Ne vous précipitez pas sur la première offre venue. Comparez plusieurs devis et lisez bien les conditions générales et particulières de chaque contrat. Cela vous permettra de choisir l’offre la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

5- Choisir des électroménagers écoresponsables

Parmi les premiers achats, les électroménagers ont une place prépondérante, tant par leur utilité que par leur impact environnemental. Il est donc judicieux d’opter pour des appareils écoresponsables. Recherchez des labels énergétiques de classe A ou supérieure qui garantissent une consommation d’énergie minimale (6).

Pensez également à la durabilité : des appareils de qualité, bien entretenus, dureront plus longtemps, réduisant ainsi la nécessité de les remplacer fréquemment. N’hésitez pas à vous fier à l’indice de réparabilité pour bien choisir vos appareils.

Depuis le 1er janvier 2021, l’indice de réparabilité est appliqué à cinq types de produits : smartphones, ordinateurs portables, téléviseurs, tondeuses à gazon et lave-linges frontaux. En novembre 2022, cet indice s’est étendu à quatre autres catégories : lave-linges à ouverture par le dessus, lave-vaisselles, aspirateurs et nettoyeurs haute pression.

D’ici 2024, la loi anti-gaspillage en faveur d’une économie circulaire envisage de transformer indice de réparabilité en un indice de durabilité. Cette évolution s’accompagnera de l’intégration de nouveaux critères tels que la solidité et la fiabilité des produits (7).

Enfin, vérifiez les options de recyclage offertes par la marque ou le vendeur. Un choix éclairé dès le départ vous permettra non seulement de faire des économies sur vos factures d’électricité, mais aussi de minimiser votre empreinte carbone et d’affirmer votre engagement en faveur d’une planète plus verte.

6- Gestion alimentaire : pensez local et zéro déchet

Emménager seul signifie souvent prendre en main sa propre alimentation, un défi qui offre une opportunité unique de repenser ses habitudes de consommation. Dans le confort de votre nouveau logement, envisagez une approche alimentaire locale et zéro déchet, autant que faire se peut.

  • Privilégiez les marchés de quartier ou les producteurs locaux pour vos achats, afin de soutenir l’économie locale tout en réduisant l’empreinte carbone liée au transport des aliments.
  • Adoptez des contenants réutilisables pour éviter les emballages superflus
  • Découvrez les joies de cuisiner maison, en apprenant à accommoder les restes et à limiter le gaspillage, mauvais pour votre porte-monnaie.

Bon à savoir : dès le 1er janvier 2024, tous les ménages français seront dans l’obligation de mettre en place un système de tri pour leurs déchets organiques. L’objectif est de transformer ces biodéchets en compost ou en combustible (via la méthanisation) plutôt que de les enfouir ou les incinérer. Cette démarche vise à diminuer la production de gaz à effet de serre (8).

Passez à l'électricité verte et au gaz bio français

Un véritable impact positif, en 5 minutes et sans coupure.

Je fais une estimation

7- Gestion des déchets : pensez à recycler

En France, chaque personne génère annuellement 354 kg de déchets domestiques. Ces chiffres sont établis par l’Ademe en se basant sur les quantités de déchets des ménages (sans compter les déchets verts) ramassées par les autorités locales (9).

La prise de possession de votre premier appartement est aussi le moment idéal pour instaurer une routine respectueuse de l’environnement en matière de gestion des déchets. Étant maître de votre propre espace, vous avez le pouvoir de mettre en place un système de tri efficace.

Investissez dans des poubelles séparées pour les recyclables, les déchets organiques et les déchets généraux et familiarisez-vous avec les directives de recyclage locales pour vous assurer que vous triez correctement.

Questions fréquemment posées

Quel budget prévoir pour un premier appartement ?

Lorsque l’on emménage pour la première fois dans un appartement, il est crucial d’anticiper les coûts. Pour un studio en province, prévoyez un loyer mensuel entre 400€ et 800€, et à Paris, cela dépasse généralement les 800€ (10). Ajoutez à cela un dépôt de garantie (qui ne doit pas dépasser 1 mois de loyer (hors charges)) (11), des frais d’agence, une assurance habitation entre 150€ et 250€ par an, et des coûts mensuels d’électricité, d’eau, et d’internet qui peuvent s’élever à environ 75€ à 150€. Sans oublier l’équipement initial, les meubles et l’électroménager, dont le prix peut varier selon les produits que vous choisirez. En somme, pour les premiers mois, un budget initial de 2 000€ à 4 500€ pourrait être nécessaire, suivant la situation et la localisation.

Quoi acheter pour son premier appartement ?

Avant d’investir dans tout un tas d’objets décoratifs, commencez par les meubles de base : un lit confortable, une armoire ou un dressing pour vos vêtements, une table et des chaises pour les repas, et un canapé ou fauteuil pour la détente. L’électroménager est aussi primordial, notamment un réfrigérateur, une cuisinière ou des plaques de cuisson, et éventuellement un micro-ondes. N’oubliez pas les ustensiles de cuisine de base, la vaisselle, les couverts et les verres. Assurez-vous également d’avoir des éléments essentiels pour la salle de bain comme des serviettes, un rideau de douche et un tapis de bain. Pour finir, pensez aux fournitures de nettoyage, à l’éclairage, ainsi qu’à des éléments décoratifs pour donner à votre espace une touche personnelle.

Pour faire des économies, et optez pour des solutions plus écoresponsables, plutôt que d’acheter neuf, pourquoi ne pas se tourner vers des vêtements d’occasion, des meubles vintage ou des livres et objets culturels de seconde main ? Les friperies, boutiques en ligne ou applications dédiées offrent une multitude d’options pour renouveler sa garde-robe et meubler son appartement sans casser sa tirelire. Chaque meuble, vêtement ou objets réutilisés, c’est autant de ressources préservées et de déchets évités.

S’engager dans cette démarche de consommation responsable, c’est contribuer à la réduction de la surproduction et du gaspillage, tout en se créant un intérieur avec du caractère. Alors, pour votre premier appartement, laissez-vous tenter par la seconde main !

Comment préparer son dossier de location ?

Pour louer votre premier appartement, il est primordial de présenter un dossier complet, bien organisé et soigné. Cela démontre votre sérieux et augmente vos chances d’obtenir le logement désiré. Un dossier de location doit généralement contenir les éléments suivants (12) :

  • Une pièce d’identité : une copie d’une carte d’identité ou d’un passeport en cours de validité.

  • Des justificatifs de revenus :

    • Trois dernières fiches de paie.
    • Dernier avis d’imposition.
    • Si vous êtes indépendant, fournissez des bilans récents de votre activité.
  • Un contrat de travail ou attestation d’emploi : pour prouver la stabilité de votre situation professionnelle.

  • Un garant : si vos revenus sont jugés insuffisants ou instables, un garant peut être demandé. Celui-ci devra également fournir une copie de sa pièce d’identité, ses justificatifs de revenus, et parfois un justificatif de domicile.

  • Une lettre de motivation : bien que non obligatoire, une lettre expliquant votre situation, pourquoi vous avez choisi cet appartement et assurant de votre sérieux peut parfois faire la différence, surtout dans les zones tendues.

Bon à savoir : si vous êtes étudiant, une copie de votre carte étudiante, un justificatif d’inscription à l’université ou à l’école, et parfois les revenus ou garanties de vos parents peuvent être demandés.

Si le propriétaire accepte de vous louer son bien, un contrat de location sera établi pour formaliser cet accord. Un état des lieux sera également réalisé afin de comparer l’état du bien à votre arrivée et à votre départ, et d’établir d’éventuelles dégradations dont vous pourriez être responsable. Assurez-vous d’être méticuleux lors de sa rédaction. Tout oubli ou négligence pourrait vous coûter cher à la fin de votre bail.

Comment acheter son premier appartement ?

Pour acheter votre premier appartement, il est d’abord essentiel de définir précisément votre budget en tenant compte de vos économies, de votre capacité d’emprunt et des frais annexes comme les frais de notaire. Une fois le budget défini, listez vos critères prioritaires (localisation, surface, équipements…) et commencez vos recherches via des agences immobilières, des sites spécialisés ou des annonces entre particuliers.

Lors des visites, soyez vigilant sur l’état général du bien, son environnement et les éventuels travaux à prévoir. Assurez-vous également d’avoir un DPE – Diagnostic de Performance Energétique – récent. Après avoir trouvé le bien idéal, négociez le prix si possible, puis approchez votre banque ou un courtier pour finaliser le financement.

Enfin, avant de signer l’acte de vente chez le notaire, assurez-vous d’avoir tous les diagnostics techniques en main et de bien comprendre toutes les obligations liées à votre achat.

Sources

(1) https://agirpourlatransition.ademe.fr/

(5) (8) (11) https://www.service-public.fr/

(6) (7) https://www.economie.gouv.fr/

(9) http://www.cniid.org/

(10) https://edito.seloger.com/

(12) https://www.ma-vie-administrative.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *