Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Une odeur de gaz dans la maison : comment réagir ?

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Une odeur de gaz dans une habitation ne doit jamais être prise à la légère. Lorsque cela survient, il faut adopter la bonne attitude. Non seulement pour assurer sa propre sécurité, mais également celle du voisinage. Si l’odeur est le premier signe d’une fuite de gaz, il existe également d’autres manifestations symptomatiques.

L’une des premières choses à faire est de ne pas céder à la panique. Dans l’immense majorité des cas, les fuites de gaz sont bénignes et n’ont pas de conséquences. En revanche, une odeur de gaz dans un logement, si elle n’est pas forcément grave en soi, peut évoluer vers des formes plus préoccupantes

D'où vient l'odeur de gaz de ville ou de chaudière ?

Lorsque l’on extrait du gaz naturel, il est totalement incolore et inodore. Cette dernière caractéristique pourrait donc rendre les fuites très difficilement détectables. Pourtant, nous connaissons tous l’odeur du gaz. 

L'odeur du gaz et du méthane : une sécurité importante

En 1946, le gaz naturel est commercialisé en France pour alimenter certains logements (2). C’est à ce moment-là qu’il est odorisé de façon générale. Avant qu’il ne soit injecté dans le réseau de distribution, on ajoute au gaz naturel un additif chimique : le tétrahydrothiophène. Celui-ci est à base de soufre, et c’est pourquoi l’odeur caractéristique du gaz se rapproche de celle d’un œuf pourri

Il faut savoir que grâce à cet ajout, le gaz est détectable par notre odorat même s’il est présent en quantité minime (moins de 1% de l’air ambiant).

Historiquement, le tétrahydrothiophène n’a pas été le premier additif utilisé pour odoriser le gaz. C’est l’éthanétiol qui avait été retenu en premier lieu, mais ses propriétés corrosives, notamment sur les conduites et les gazoducs, lui ont valu d’être rapidement abandonné. 

Le principe de l'odorisation

Le gaz reçoit un additif avant qu’il ne soit distribué. Ainsi, c’est l’ensemble du réseau qui bénéficie de cette caractéristique. L’odorisation peut se faire : 

  • Dans les gazoducs qui transportent le gaz importé depuis d’autres pays. Cela se fait au niveau des frontières.
  • Dans les usines de regazéification, après que le gaz naturel a été amené à bon port par des méthaniers.
  • Dans le cas du biométhane, dans les usines adaptées. La France dispose à cet effet de plus de 500 installations raccordées (3).

Odeur et fuite de gaz : les autres symptômes

Une odeur particulière n’est pas le seul signe qui doit vous alerter. En effet, des maux de tête, un état nauséeux ou une fatigue intense et soudaine sont des signaux qu’il faut considérer avec attention. Si ces symptômes surviennent, il n’y a pas de quoi s’alarmer dans un premier temps : le fait d’aérer la pièce suffit à un retour à la normale d’un point de vue physiologique.

Un autre élément à considérer concerne votre facture énergétique. En effet, si vos habitudes de consommation n’ont pas changé mais que la facture concernant le gaz atteint des niveaux inédits, il faut se pencher sur la question.

Attention : si l’éventuelle fuite se trouve en dehors de l’habitation (au niveau par exemple du compteur), il est tout à fait possible de ne pas la déceler rapidement. D’autre part, une hausse de la facture concernée peut avoir d’autres explications, comme l’utilisation d’appareils vétustes et/ou énergivores, ou encore un mauvais entretien de l’ensemble de votre installation.

Forte odeur de gaz dans l'appartement ou la maison : les causes possibles

Lorsqu’une habitation est raccordée au gaz de ville, la chaudière, en charge du chauffage et de la production d’eau chaude, ainsi que les appareils de cuisson sont alimentés. De manière générale, une odeur de gaz dans un logement est souvent causée par

  • Un appareil vétuste ou mal entretenu (rappelons que l’entretien annuel de la chaudière à gaz est obligatoire)
  • Un branchement mal réalisé

Si vous détectez une fuite, il est nécessaire de couper l’arrivée de gaz qui concerne l’appareil en cause. Attention : une fuite peut parfois en cacher une autre. Pour ne pas prendre le moindre risque en attendant l’arrivée d’un professionnel, il est conseillé de couper l’intégralité des robinets de gaz de l’habitation.

Une odeur de gaz au niveau du compteur est possible si celui-ci est particulièrement vieux ou défectueux. Si vous constatez pareil phénomène, il faut prévenir les secours sans plus attendre

Ça sent le gaz chez moi : les gestes à adopter

Aérer les pièces

Si du gaz est présent dans l’air, il faut que celui-ci se renouvelle rapidement. En ouvrant les fenêtres, la concentration de gaz va diminuer, ce qui permet de s’éloigner du seuil de dangerosité et donc de prévenir tout risque d’incendie ou d’explosion.

Attention aux sources de chaleur

Si du gaz est fortement présent dans l’air, une minuscule étincelle peut suffire à entraîner une explosion. Il est donc impératif, en cas d’odeur suspecte, de ne pas utiliser les appareils électriques, ni les interrupteurs, et encore moins les sources de feu (briquets, allumettes) ou les ascenseurs !

Quittez le logement

Même si le fait d’avoir ouvert les fenêtres semble avoir amélioré la situation, mieux vaut quitter la maison ou l’appartement pour éviter tout risque d’intoxication. Si vous habitez dans un immeuble d’habitation collective, prévenez vos voisins pour qu’ils fassent de même, en prenant garde toutefois à ne pas utiliser leur sonnette d’entrée.

Contactez Urgence Sécurité Gaz

C’est une fois à l’extérieur que vous pouvez appeler les secours. En l’occurrence, il convient de contacter le service “Urgence Sécurité Gaz” au 0 800 47 33 33. Si un début d’incendie est en cours, les pompiers doivent être sollicités via le 18 ou le 112.

Questions fréquemment posées

Comment savoir si ça sent le gaz ?

Une odeur de gaz à son domicile ne passe pas inaperçue. En effet, une fuite s’accompagne d’une senteur caractéristique, semblable à celle d’un chou en décomposition ou d’un œuf pourri. Il s’agit donc d’une odeur assez désagréable, qui ne manquera pas de vous alerter.

Quelle est l'odeur du gaz ?

Lorsque l’on extrait du gaz naturel, il est totalement incolore et inodore. Cette dernière caractéristique pourrait donc rendre les fuites difficilement détectables. Depuis 1946, le gaz domestique en France est odorisé : avant qu’il ne soit injecté dans le réseau de distribution, on ajoute au gaz naturel un additif chimique : le tétrahydrothiophène. Celui-ci est à base de soufre, et c’est pourquoi l’odeur caractéristique du gaz se rapproche de celle d’un œuf pourri.

Pourquoi je sens une odeur de gaz ?

Lorsqu’une habitation est raccordée au gaz de ville, la chaudière, en charge du chauffage et de la production d’eau chaude, ainsi que les appareils de cuisson sont alimentés. De manière générale, une odeur de gaz dans un logement est souvent causée par un appareil vétuste et/ou mal entretenu, ou un branchement mal réalisé. Une odeur de gaz au niveau du compteur est également possible si celui-ci est particulièrement vieux ou défectueux. Si vous constatez pareil phénomène, il faut prévenir les secours sans plus attendre.

Comment savoir si il y a une fuite de gaz ?

Une odeur particulière, semblable à celle d’un oeuf pourri, n’est pas le seul signe qui doit vous alerter. En effet, des maux de tête, un état nauséeux ou une fatique intense et soudaine sont des indices qu’il faut considérer avec attention. Un autre élément à considérer concerne votre facture énergétique. En effet, si vos habitudes de consommation n’ont pas changé mais que la facture concernant le gaz atteint des niveaux inédits, il faut se pencher sur la question.

Comment enlever une odeur de gaz ?

Si du gaz est présent dans l’air, il faut que celui-ci se renouvelle rapidement. Ainsi, la concentration de gaz va diminuer, ce qui permet de s’éloigner du seuil de dangerosité et donc de prévenir tout risque d’incendie ou d’explosion. Dès lors, il convient d’aérer au maximum le logement, en ouvrant toutes les fenêtres. Attention cependant : l’utilisation d’appareils électriques est strictement prohibée en cas de fuite de gaz. Ainsi, si votre maison ou appartement est équipé de volets électriques, ne les actionnez pas.

Sources

 

(1) https://www.economie.gouv.fr/

(2) https://www.choisir.com/

(3) https://www.methafrance.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *