Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Bien estimer la consommation électrique d’un ventilateur

Lors des périodes de fortes chaleurs, le ventilateur devient un allié indispensable pour se rafraîchir. Même si cet appareil est moins énergivore qu’un climatiseur, il consomme tout de même de l’électricité. Cet aspect est à prendre en compte, surtout si vous souhaitez acheter plusieurs ventilateurs. La consommation d’un ventilateur peut varier en fonction de la puissance, du type de ventilateur, mais aussi de sa durée d’utilisation.

 

Nous reviendrons sur la puissance en watts des différents ventilateurs disponibles sur le marché : elle permet de calculer la consommation annuelle du ventilateur en kWh et son coût d’utilisation.

Par ailleurs, le choix du type de ventilateur est également important pour déterminer sa consommation d’énergie. Par exemple, les ventilateurs sur pied consomment moins que les ventilateurs de plafond, et les ventilateurs colonnes sont en principe les plus économes.

Enfin, le fait que la consommation d’un ventilateur soit peu importante ne doit pas faire oublier certains écogestes permettant de faire baisser la facture d’électricité.

Les différents types de ventilateurs et leur consommation électrique

À l’heure actuelle, la plupart des ventilateurs disponibles sur le marché ont une fonction d’oscillation et possèdent une puissance et une orientation réglables. Pour plus de confort, les appareils de haute et moyenne gammes peuvent également être programmés.

Afin de traduire la consommation électrique maximale des ventilateurs, nous avons retenu une hypothèse de fonctionnement importante : 12 heures par jour et 60 jours dans l’année. Le calcul se base  sur le prix du kWh en tarif base réglementé d’avril 2023, soit 0,2 €.

Exemple de calcul pour un ventilateur de 50 W :

0,05 x 12 x 60 = 36 kWh/an .

36 X 0,2 = 7,2 € de consommation électrique annuelle.

À noter : le résultat correspond à une consommation maximale et non moyenne, car le calcul est basé sur la puissance nominale des ventilateurs.

Le ventilateur colonne

Le ventilateur colonne, également appelé ventilateur tour, est un ventilateur vertical et fin qui peut être placé dans des espaces étroits, tels que des coins ou des couloirs. Contrairement aux ventilateurs traditionnels, qui soufflent de l’air dans une seule direction, les ventilateurs colonne ont des ouvertures sur les côtés qui permettent une diffusion d’air plus large et uniforme. 

Consommation électrique du ventilateur colonne

Puissance du ventilateurConsommation annuelle en kWhCoût d’utilisation
Modèle le plus économe : 25 watts183,6 €
Modèle le plus puissant : 45 watts32,46,5 €

Le ventilateur sur pied

Le ventilateur sur pied fait partie des modèles les plus courants. Il est monté sur une base avec une tige réglable pour permettre une utilisation confortable à différentes hauteurs. Il est généralement équipé de plusieurs vitesses de ventilation pour ajuster la quantité d’air brassé.

Consommation électrique du ventilateur sur pied

Puissance du ventilateurConsommation annuelle en kWhCoût d’utilisation
Modèle le plus économe : 30 watts21,64,3 €
Modèle le plus puissant : 60 watts43,28,6 €

Le ventilateur de plafond

Ce type de ventilateur est fixé directement au plafond d’une pièce. Il est équipé de pales horizontales qui tournent pour créer un flux d’air descendant qui peut aider à refroidir la pièce. Il est généralement contrôlé par une télécommande ou un interrupteur mural et peut être équipé de fonctions supplémentaires telles que des lumières intégrées.

Consommation électrique du ventilateur de plafond

Puissance du ventilateurConsommation annuelle en kWhCoût d’utilisation
Modèle le plus économe : 40 watts28,85,8 €
Modèle le plus puissant : 90 watts64,813 €

Les écogestes à appliquer pour limiter la conso d'un ventilateur

Par rapport à l’ensemble des appareils électriques domestiques, la consommation d’un ventilateur reste très modeste. Cela ne doit pas faire oublier que les économies d’énergie se réalisent avec une somme de petits gestes ! Voici quelques astuces à appliquer pour diminuer la consommation d’électricité de votre ventilateur.

Utiliser la puissance au minimum

Lorsque l’on a trop chaud, on a tendance à régler le ventilateur sur sa puissance maximale. Si un important flux d’air peut momentanément vous soulager, pensez tout de même à baisser la puissance de votre appareil après quelques minutes.

Éteindre le ventilateur lorsqu'il n'est pas utilisé

Cela semble évident, mais il faut y penser ! D’autant plus avec les ventilateurs récents qui sont de moins en moins bruyants.

Choisir un modèle programmable

Même si le coût est un peu plus important, ce choix permet de faire des économies à moyen terme. Si vous utilisez votre ventilateur la nuit, programmez-le de façon à ce qu’il s’éteigne tout seul au bout de quelques heures.

Questions fréquemment posées

Est-ce qu'un ventilateur consomme beaucoup la nuit ?

En tarif base, le ventilateur va consommer autant la nuit que le jour. Le problème est que passé l’endormissement, le ventilateur consomme en pure perte. Pour éviter cela, vous pouvez opter pour un modèle programmable. 

Qui consomme le plus, un climatiseur ou un ventilateur ?

Les climatiseurs standard avec unité extérieure ont des puissances comprises entre 2000 et 3500 watts. Les ventilateurs consomment beaucoup moins d’électricité avec des puissances qui dépassent très rarement les 100 watts.

Quelle est la consommation d'un ventilateur sur pied ?

Les ventilateurs sur pied disponibles sur le marché ont des puissances comprises entre 30 et 60 watts. Cela correspond à une consommation annuelle comprise entre 20 et 45 kWh.

Quel est le ventilateur qui consomme le moins ?

Les ventilateurs colonnes sont les modèles les plus économes en électricité, avec des puissances nominales comprises entre 25 et 45 watts. 

Combien consomme un ventilateur ?

Le ventilateur sur pied, qui est le modèle de ventilateur le plus répandu, a une puissance moyenne de 50 watts. Avec un fonctionnement de 12 heures par jour pendant 60 jours, sa consommation sera de 36 kWh par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *