Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Installation d’une chaudière à gaz : le guide complet

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

L’installation d’une chaudière à gaz est une option intéressante si vous souhaitez bénéficier d’un système de chauffage efficace et économique. Avant de faire un choix définitif, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs éléments. De l’achat du modèle le plus adapté à votre logement, en passant par la sélection d’un installateur agréé et l’étude des critères techniques de votre habitation, chaque étape mérite une attention particulière.

Vous vous posez peut-être la question de la compatibilité de votre installation de chauffage avec une chaudière à gaz à condensation et du coût global de l’opération ? Pour être certain de faire un choix en toute connaissance de cause, prenez le temps de vous familiariser avec les différentes réglementations et normes de sécurité relatives à l’installation d’une chaudière à gaz. Il est également utile de vous renseigner sur les diverses aides financières disponibles permettant d’alléger le coût global de l’investissement.

Notre guide explore les différents aspects de l’installation d’une chaudière à gaz afin de vous aider à prendre une décision éclairée.

Les différentes étapes de l'installation d'une chaudière à gaz

Préparation de l'installation en amont

La mise en place d’une chaudière à gaz, qu’il s’agisse d’une première installation ou du remplacement d’une ancienne chaudière, nécessite une préparation minutieuse :

  • Choix du modèle de chaudière : prenez les temps de comparer les différents systèmes afin d’opter pour le modèle de chaudière le plus adapté à vos besoins. Par exemple, une chaudière à gaz à condensation permet de réaliser des économies d’énergie significatives par rapport à une chaudière classique, malgré un prix d’achat initialement plus élevé.
  • Évaluation des travaux préliminaires : à l’aide d’un professionnel, déterminez les éventuels travaux à réaliser avant l’installation de la chaudière. Il peut être nécessaire d’installer un circuit électrique dédié à la chaudière ou de créer un nouvel emplacement pour une chaudière à gaz murale.

  • Respect de la réglementation : depuis le 1er janvier 2022, l’installation d’une chaudière à gaz est interdite dans les logements neufs. Elle reste néanmoins autorisée en rénovation.

L'installation d'une chaudière à gaz

L’installation d’une chaudière à gaz est une tâche technique qui doit être confiée à un installateur agréé. Voici les principales étapes :

  • Pose de la chaudière : que vous optiez pour une chaudière murale ou au sol, l’installation doit être effectuée avec soin. Une chaudière murale doit ainsi être solidement fixée pour éviter tout risque de chute.
  • Raccordement au gaz et à l’électricité : un professionnel qualifié doit effectuer ces tâches pour garantir la sécurité de l’installation et le bon fonctionnement de la chaudière. Il doit également veiller à l’évacuation correcte des fumées, un élément crucial pour la sécurité de l’installation.
  • Connexion au circuit de chauffage : que votre logement soit équipé de radiateurs traditionnels, de planchers chauffants ou d’émetteurs basse température, l’installateur doit assurer une connexion optimale pour une distribution efficace de la chaleur.
  • Conduit d’évacuation : il doit être installé dans les règles de l’art afin d’évacuer correctement les fumée et garantir la sécurité de l’installation.

Remplacement d'une chaudière à gaz

Le remplacement d’une vieille chaudière par un nouvel équipement nécessite :

  • Le retrait de l’ancienne chaudière : la dépose de l’ancienne chaudière doit être réalisée en suivant des règles de sécurité. Un équipement spécial est nécessaire pour déposer puis déplacer une vieille chaudière au sol.
  • Des modifications éventuelles du réseau de gaz ou du système d’évacuation : si vous passez d’une chaudière classique à une chaudière à condensation, des modifications supplémentaires peuvent être nécessaires. Il est donc recommandé d’obtenir un devis d’installation précis avant de commencer les travaux.

Les critères à prendre en compte pour l'installation d'une chaudière à gaz

Le choix de l'emplacement

L’emplacement est un critère prépondérant lors de l’installation d’une chaudière à gaz. Il doit permettre l’utilisation sécurisée et efficace du système de chauffage. Voici les facteurs à prendre en compte :

  • Accessibilité : l’emplacement choisi doit permettre un accès facile à la chaudière pour l’entretien régulier et les éventuelles réparations confiées à un artisan chauffagiste. 
  • Ventilation : la chaudière à gaz doit être installée dans une pièce bien ventilée afin d’assurer une combustion de qualité et d’éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone
  • Raccordement au gaz : l’emplacement doit permettre un raccordement aisé au réseau de gaz, que vous soyez connecté au gaz de ville ou que vous disposiez d’une citerne individuelle de propane.

Le choix d'un installateur de chaudière à gaz

Le recours à un installateur agréé vous permet de bénéficier d’une installation respectant les normes de sécurité et dispensant un chauffage efficace. L’intervention d’un professionnel est avantageuse à plusieurs titres :

  • Compétence et certifications : un installateur agréé professionnel possède les compétences nécessaires pour réaliser l’installation conformément aux normes de sécurité détaillées dans la NF EN 15502 (1). Ces normes garantissent la qualité et la sécurité de l’installation. Par ailleurs, un installateur pouvant justifier du label Professionnel du Gaz (PG) est habilité à délivrer un certificat de conformité à l’issue de l’installation. Ce document est obligatoire pour la mise en service d’une chaudière reliée au gaz.
  • Conseils personnalisés : un bon installateur peut vous guider dans le choix du modèle de chaudière le plus adapté à vos besoins, que ce soit une chaudière classique ou une chaudière à condensation à très haute performance énergétique (THPE).
  • Devis d’installation : un professionnel vous fournira un devis détaillé avant l’installation, incluant le prix de la chaudière, le coût de la pose, du raccordement au gaz et des éventuels travaux supplémentaires.

Les autres critères à prendre en compte

Outre le choix de l’emplacement et de l’installateur, d’autres critères peuvent influencer l’installation de votre chaudière à gaz :

  • Type d’installation : en fonction de la configuration de votre logement et de la taille de la chaudière, vous pouvez opter pour une installation murale ou au sol. Chaque installation a ses avantages et inconvénients qu’un professionnel peut vous aider à évaluer.
  • Durée de vie et entretien : une chaudière à gaz a une durée de vie moyenne de 15 à 20 ans. Cette durée peut néanmoins varier en fonction de la qualité de l’entretien. Veillez donc à prévoir des visites techniques régulières dans le cadre d’un contrat d’entretien signé avec un professionnel.
  • Aides de l’État : l’installation d’une chaudière à gaz vous permet d’être éligible à certains dispositifs d’aide, notamment  l’éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) ou les Certificats d’économies d’énergie (CEE).

Le coût de l'installation d'une chaudière à gaz

L’installation d’une chaudière à gaz représente un investissement significatif dont le coût total va dépendre de différents facteurs. 

Coût selon le modèle de chaudière à gaz

  • Chaudière gaz classique : ce type de chaudière est généralement le moins cher, avec un prix d’achat variant entre 500 et 2 500 €. Cependant, le rendement énergétique des chaudières classiques est inférieur à celui des nouveaux systèmes, ce qui induit une consommation d’énergie supérieure et donc des factures plus chères.

  • Chaudière gaz basse température : ces chaudières sont disponibles à des tarifs variant entre 1 200 et 3 000€. Elles sont plus économes en énergie que les chaudières classiques, ce qui peut aider à compenser un coût initial plus élevé.

  • Chaudière gaz à condensation : ce sont les plus chères à l’achat, avec des prix généralement compris entre 1 500 et 5 000€, mais elles offrent le meilleur rendement énergétique et peuvent donc générer d’importantes économies sur les factures de gaz à long terme.

À noter : les fourchettes de prix sont assez larges, car les coûts varient également selon la puissance de la chaudière à gaz.

Frais liés à l'installation de la chaudière à gaz

  • Pose d’une chaudière : les frais de pose par un installateur agréé professionnel peuvent varier entre 500 et 1 500 €, en fonction de la complexité de l’installation.

  • Raccordement au gaz : si votre logement n’est pas déjà raccordé au réseau de gaz, il faudra prévoir des frais supplémentaires. Le raccordement au gaz de ville peut coûter entre 400 et 1 000 €, selon la distance en mètres linéaires entre votre logement et le réseau.

  • Travaux supplémentaires : si des travaux supplémentaires sont nécessaires, tels que la mise en place d’un circuit électrique dédié ou l’installation complète d’un mode chauffage central, cela augmentera également le coût.

Les aides disponibles pour l'installation d'une chaudière à gaz

Afin de faire face à l’investissement conséquent représenté par l’installation d’une nouvelle chaudière à gaz, vous pouvez vous renseigner sur les différents dispositifs d’aide existants.

Les Certificats d'économies d'énergie

Ce dispositif est accordé dans le cadre d’un partenariat entre l’État et les fournisseurs d’énergie. Il remplace la Prime Coup de Pouce.

L’État demande aux fournisseurs d’accorder des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) aux ménages, dans le but de les encourager à réduire leur consommation énergétique. Ces certificats peuvent être utilisés pour le remplacement de votre vieille chaudière.

Montant des CEE

Dans le cadre du remplacement d’une chaudière à gaz, le montant de la prime obtenue grâce aux CEE varie entre 90 et 420 €. Celui-ci est calculé sur la base de plusieurs critères :

  1. Ressources du foyer : le montant de la prime dépend des ressources du ménage ainsi que du nombre d’habitants.
  2. Type et superficie du logement : le type de logement (appartement ou maison) et sa superficie influencent également le montant de la prime.
  3. Zone géographique : la localisation de l’habitation, classée en zones H1, H2 ou H3 en fonction du climat, est également prise en compte dans le calcul de la prime.

Les conditions d'éligibilité aux CEE

Les CEE sont accessibles à tous, sans plafond de ressources, pour l’achat d’une nouvelle chaudière. Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • Être locataire, propriétaire bailleur ou occupant du domicile.
  • Réaliser les travaux de remplacement dans un logement achevé depuis plus de 2 ans.

L'éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ)

Il est accordé par les établissements bancaires ayant signé une convention avec l’État dans le cadre de travaux d’amélioration énergétique. Il couvre aussi bien l’achat que l’installation d’une nouvelle chaudière.

Montant de l'Éco-PTZ

La somme empruntable via l’éco-prêt à taux zéro dépend du nombre de postes de travaux concernés par la rénovation énergétique. Le montant du prêt peut fluctuer entre 15 000 et 50 000 €. Dans le cas du seul remplacement d’une chaudière à gaz, le prêt sera de 15 000 €.

Les conditions d'éligibilité à l'éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro est accessible à tous, indépendamment des revenus. Cependant, pour en bénéficier, certaines conditions doivent être remplies :

  • Statut du demandeur : seuls les propriétaires ou copropriétaires peuvent prétendre à l’éco-PTZ.
  • Nature du logement : le logement concerné doit être une résidence principale.
  • Objectif des travaux : les travaux entrepris, comme le remplacement de la chaudière, doivent viser une diminution significative de votre consommation énergétique.

Le taux de TVA réduit

Normalement fixé à 20 %, le taux de TVA peut être réduit dans le cadre de travaux de rénovation énergétique.

Le taux de TVA pour le remplacement d'une chaudière

Si vous remplacez votre ancienne chaudière par une nouvelle chaudière à très haute performance énergétique (THPE), vous pouvez prétendre à un taux de TVA réduit à 5,5 %.

Les conditions d'éligibilité au taux de TVA réduit

Pour être éligible à la TVA à 5,5 % lors du remplacement de votre chaudière, veillez à respecter les conditions suivantes :

  • Installation : elle doit être effectuée par un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).
  • Type de logement : le logement dans lequel se déroulent les travaux doit être destiné à l’habitation et doit être achevé depuis au moins deux ans.
  • Forfait fourniture et mise en place : l’entreprise qui vous fournit la chaudière doit également l’installer.

Les aides des collectivités locales

Les municipalités, départements et régions octroient également des aides financières pour le remplacement d’une chaudière à gaz. Les dispositifs concernent essentiellement l’installation d’une chaudière à condensation, seul système pouvant bénéficier du label THPE.

Les autres critères d’éligibilité peuvent sensiblement varier selon les choix politiques locaux, mais certains prérequis demeurent inchangés :

  • Logement : les aides locales sont généralement accordées aux propriétaires d’une résidence principale.
  • Normes : le matériel installé doit être conforme aux normes concernant les chaudières à gaz.
  • Installation : elle doit être réalisée par un professionnel RGE.

Questions fréquemment posées

Est-il encore possible d'installer une chaudière à gaz ?

Il est toujours possible d’installer une chaudière à gaz dans le cadre d’une rénovation. Vous pouvez par exemple remplacer une chaudière fioul par une chaudière à gaz pour un système de chauffage central, ou remplacer une ancienne chaudière à gaz par un modèle plus efficace et consommant moins d’énergie.

Quel est le prix d'une chaudière à gaz murale ?

Le prix d’une chaudière à gaz murale dépend du système installé : chaudière classique (entre 500 et 1 500 €), chaudière basse température (entre 1 200 et 3 000 €) ou chaudière à condensation (entre 1 500 et 5 000 €). Les chaudières à gaz murales étant généralement moins puissantes que celles installées au sol, les prix moyens seront plutôt proches de la fourchette basse.

Quelles sont les aides de l'État pour une chaudière à gaz ?

Les aides de l’État concernent généralement le remplacement d’une vieille chaudière à gaz par un système à condensation. On peut citer les Certificats d’économies d’énergie, l’éco-prêt à taux zéro et la TVA à 5,5 %. Depuis le 1er janvier 2022, l’installation ou le remplacement d’une chaudière à gaz ne permet plus de bénéficier du dispositif MaPrimeRénov’. 

Qui peut installer une chaudière à gaz ?

Une chaudière à gaz doit être installée par un professionnel agréé afin de garantir une mise en place dans les normes et l’efficacité du système. Une entreprise disposant du label Professionnel du Gaz (PG) pourra également délivrer un certificat de conformité à l’issue de l’installation.

Sources

(1) : https://www.boutique.afnor.org/fr-fr/norme/nf-en-1550221-a1/chaudieres-de-chauffage-central-utilisant-les-combustibles-gazeux-partie-21/fa189058/58897 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *