Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Les trucs et astuces pour rafraîchir la maison

Lors des périodes estivales, il est fréquent que la température à l’intérieur du logement dépasse les 20°C. Outre les conséquences que cela peut avoir sur la qualité du sommeil, les personnes fragiles y sont particulièrement sensibles, car davantage susceptibles de souffrir de déshydratation. Fort heureusement, il existe des astuces pour rafraîchir la maison…

La première idée qui peut venir à l’esprit est d’installer une climatisation. Séduisant sur le papier, mais ce type d’installation comporte un certain nombre d’inconvénients – et ne répond pas forcément aux principes des écogestes. Pourtant, il n’est pas forcément nécessaire d’investir des sommes conséquentes pour passer des moments agréables chez soi en été. Pour cela, suivez nos conseils et astuces pour rafraîchir la maison !

Les astuces pour rafraîchir sa maison ou appartement sans climatisation

Nous allons le voir, pour maintenir une sensation de fraîcheur agréable dans son logement, il n’est pas indispensable de se lancer dans de gros travaux. Voici donc quelques astuces économiques et faciles à mettre en œuvre pour rafraîchir sa maison.

Rafraîchir une pièce en maintenant les volets fermés

Trop de personnes omettent ce simple geste, qui peut pourtant à lui seul faire gagner quelques précieux degrés.

Lorsque les températures grimpent, le fait de fermer les volets empêche la chaleur de pénétrer dans la pièce concernée.

Peu importe qu’il s’agisse de volets en bois, de volets roulants ou de persiennes. Dès l’apparition du soleil, les fermer permet de conserver la fraîcheur de la nuit.

Une solution pour rafraîchir sa maison : ouvrez les fenêtres à la tombée de la nuit

Durant la journée, les fenêtres doivent être maintenues fermées. En revanche, dès que la température extérieure commence à baisser, il faut adopter le réflexe inverse : ouvrez les fenêtres à divers endroits du logement. L’air frais, grâce à l’appel d’air ainsi créé, circulera facilement.

Protégez les fenêtres du soleil

Il s’agit d’adopter le même principe que le célèbre pare-soleil des voitures. Il est facile de se procurer dans le commerce ce type de produit, qui protège vos fenêtres des rayons du soleil. Il est également possible d’adopter la méthode “Do It Yourself“, en collant sur un carton du papier aluminium et en plaçant le tout sur la fenêtre (côté rue ou jardin). Ainsi, grâce aux propriétés réfléchissantes de l’aluminium, les rayons sont dirigés vers l’extérieur.

Rafraîchir sa maison avec un ventilateur

La plupart d’entre nous ont le réflexe d’installer un ventilateur dans les différentes pièces lors d’épisodes caniculaires. L’intention est louable mais à double tranchant : en effet, si les températures sont élevées, l’appareil en question ne fait que brasser de l’air chaud. Son efficacité est donc très limitée.

L’astuce consiste alors à placer devant les pales une bouteille d’eau congelée ou des glaçons. Ainsi, l’air ventilé sera frais et cela aura rapidement des conséquences bénéfiques en apportant une réelle sensation de fraîcheur.

Rafraîchir sa maison sans clim : l'astuce du drap mouillé

Cette combine est à mettre en place lors d’épisodes caniculaires, quand la fraîcheur ne peut plus être retenue dans l’habitation. Suspendez un drap préalablement mouillé devant vos fenêtres, et n’hésitez pas à le maintenir humide grâce à un vaporisateur. Il est possible de coupler cette action avec un coup de serpillère humide sur les sols.

Rafraîchir sa maison naturellement avec des plantes

Les plantes vertes ne se contentent pas d’être esthétiques et d’apporter une touche de verdure dans un intérieur. Elles font en effet office de climatisation naturelle, en captant la chaleur et en libérant de l’humidité. Elles peuvent être placées à l’intérieur comme à l’extérieur : ainsi, en installant des plantes grimpantes ou des arbustes sur un balcon, vous pouvez limiter de façon significative le réchauffement des pièces.

Refroidir sa maison en éteignant les appareils électroménagers

Utiliser un four en été augmente considérablement la chaleur dans la cuisine. Si vous en avez la possibilité, ayez recours à un barbecue en extérieur ou limitez l’utilisation de cet appareil (il est de surcroît plus agréable de manger froid en été).

Dans le même ordre d’idée, évitez les modes veille des télévisions ou ordinateurs et éteignez-les : cela allègera vos factures énergétiques et évitera d’inutiles productions de chaleur.

Les inconvénients de la climatisation

Installer chez soi un climatiseur a des effets bénéfiques sur la température. Ceci est absolument indéniable. Mais il ne faut pas pour autant mettre de côté les nombreux problèmes que pose l’utilisation de ce genre d’appareils.

Un impact environnemental évident

La climatisation entraîne une hausse de la consommation électrique non négligeable. Au-delà des conséquences directes sur les factures concernées, cela n’est pas anodin au regard de la planète. De plus, utiliser un appareil de climatisation rejette des gaz frigorigènes dans l’air, ce qui augmente l’émission de gaz à effet de serre et contribue donc au réchauffement climatique. 

Alors qu’on estime qu’en 2040, on comptera dans le monde 5 milliards de climatiseurs (1), la question est cruciale au regard des enjeux environnementaux actuels.

L'assèchement de l'air (2)

L’utilisation d’une climatisation assèche inévitablement l’air ambiant. Cela peut entraîner certaines gênes, notamment au niveau des yeux (sécheresse oculaire) ou de la sphère ORL. Ceci peut déboucher sur des angines, des pharyngites ou des rhinites. En effet, le fait que les muqueuses de la gorge ou du nez soit asséchées les rend davantage vulnérables aux microbes. 

Le danger des chocs thermiques

Une climatisation utilisée de façon trop poussée peut entraîner une trop grosse différence de températures entre l’extérieur et l’intérieur. S’il fait par exemple 33° dehors et seulement 18° dans le logement, cela peut entraîner un malaise, voire un évanouissement. Dans certains cas extrêmes, chez les personnes fragiles, un choc thermique très violent est susceptible d’entraîner un arrêt respiratoire.

Le problème des climatiseurs individuels

Certains appareils ne fonctionnent pas avec de l’air extérieur et se contentent de recycler et refroidir celui présent dans le logement. Ainsi, si une personne est malade dans la maison, les microbes sont captés par le climatiseur puis dispersés, ce qui augmente sensiblement le risque de contamination pour les autres occupants
Ceci est également valable pour des allergènes qui pourraient avoir pénétré dans l’habitation.

Questions fréquemment posées

Comment rafraîchir une pièce rapidement ?

Si l’on souhaite faire baisser la température d’une pièce sans avoir recours à un climatiseur, il n’existe pas de solution miracle. La prévention est la meilleure alliée en la matière, notamment en maintenant fenêtres et volets fermés durant la journée. Le soir venu, quand les températures sont plus fraîches, il convient de les ouvrir à divers endroits du logement pour faire circuler un air plus frais. 
Une astuce intéressante pour obtenir une amélioration rapide consiste à placer dans la pièce concernée un ventilateur, devant lequel on place des glaçons ou une bouteille congelée. Ainsi, l’air qui est brassé est frais et cela se ressent assez vite.

Comment faire baisser la température d'une pièce sans clim ?

Il existe plusieurs méthodes naturelles pour lutter contre les fortes températures. Maintenir volets et fenêtres fermés durant la journée est le premier réflexe à avoir. On peut également placer à l’intérieur et à l’extérieur, quand cela est possible, des plantes vertes : elles font en effet office de climatisation naturelle, en captant la chaleur et en libérant de l’humidité.
Limiter l’utilisation des appareils électroménagers ou bien encore éteindre les téléviseurs et ordinateurs (éviter le mode veille) permet également de lutter contre la hausse du mercure dans les différentes pièces de la maison.

Comment rafraîchir sa maison en cas de forte chaleur ?

Une astuce est à mettre en place lors d’épisodes caniculaires, quand la fraîcheur ne peut plus être retenue dans l’habitation. Suspendez un drap préalablement mouillé devant vos fenêtres, et n’hésitez pas à le maintenir humide grâce à un vaporisateur. Il est possible de coupler cette action en passant une serpillère humide sur les sols.
Le soir venu, si le thermomètre atteint un niveau de fraîcheur acceptable, ouvrez en grand fenêtres et volets : cela rafraîchit la maison, à condition bien entendu de les fermer le matin, quand les températures commencent à remonter.

Comment rafraichir une chambre ?

La première chose à faire pour rafraîchir une chambre est de maintenir les volets et les fenêtres clos durant la journée, quand les températures sont les plus élevées. A contrario, ouvrez-les si cela est possible à la tombée de la nuit.
Si l’agencement de votre logement le permet, déménagez votre chambre à l’est : elle recevra les rayons du soleil le matin, mais moins l’après-midi, au moment où il fait le plus chaud. Si votre chambre est située sous les toits, n’hésitez pas à aller dormir au rez-de-chaussée : il existe souvent plusieurs degrés de différence qui vous seront d’un grand secours pour profiter d’un sommeil réellement réparateur.

Comment rafraîchir une pièce avec un ventilateur ?

La plupart d’entre nous ont le réflexe d’installer un ventilateur dans les différentes pièces lors d’épisodes caniculaires. L’intention est louable mais à double tranchant : en effet, si les températures sont élevées, l’appareil en question ne fait que brasser de l’air chaud. Son efficacité est donc très limitée.
L’astuce consiste alors à placer devant les pales une bouteille d’eau congelée ou des glaçons. Ainsi, l’air ventilé sera frais et cela aura rapidement des conséquences bénéfiques en apportant une réelle sensation de fraîcheur.

Sources

(1) https://www.cacheclimatisation.com/

(2) https://www.santemagazine.fr/ 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *