Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Sous-compteur électrique : quel est son rôle et pourquoi l’installer ? 

Envie de mieux consommer, passez à l’énergie verte

Vous n’en avez peut-être jamais entendu parler. Pourtant, ce petit appareil pourrait à l’avenir vous rendre de précieux services ! De quoi parle-t-on exactement ? Du sous-compteur électrique, bien entendu ! En raison des avantages qu’il procure, il rencontre un succès grandissant depuis plusieurs années.

Avec l’augmentation des prix de l’énergie, l’optimisation de votre budget d’électricité fait probablement partie de vos priorités. Le compteur divisionnaire vous permettra justement d’obtenir des informations précieuses sur votre consommation énergétique. Comment fonctionne ce sous-compteur électrique ? Comment l’installer ? À quel prix l’acheter ? Voici toutes les réponses à ces questions.

Sous-compteur électrique : de quoi parle-t-on ? 

Un sous-compteur électrique, ou compteur divisionnaire, peut être considéré comme une subdivision du compteur principal. Il permet donc de mesurer la consommation électrique des appareils électroménagers de votre logement.

Alors ? En quoi le compteur divisionnaire est-il si intéressant ? Contrairement à un compteur Linky, le sous-compteur électrique est capable de calculer la consommation énergétique d’une partie du circuit électrique, indépendamment du reste du logement.

Selon son emplacement, il vous donnera donc la possibilité de recueillir des données précises sur la consommation :

  • D’une pièce de votre habitation, la buanderie, la cuisine ou la salle de bain par exemple.
  • D’un étage de votre logement, le rez-de-chaussée, le 1er étage ou la cave.
  • D’un ensemble d’appareils électroménagers, à l’image des convecteurs ou du ballon d’eau chaude.

 

L’installation de compteurs divisionnaires, ou défalcateurs électriques, est également primordiale dans le cadre de la gestion énergétique d’une copropriété. Les sous-compteurs permettront de mesurer de façon impartiale la consommation effective de chaque locataire. Ils faciliteront donc la répartition des charges.

Comment fonctionne un compteur divisionnaire ?

Un compteur divisionnaire fonctionne exactement de la même manière qu’un compteur électrique classique. Son mode de fonctionnement dépendra donc de la nature de l’équipement. On distingue habituellement 3 grands types de compteurs

  • Le compteur divisionnaire électromagnétique : par le biais de bobines, il produit un champ magnétique entraînant la rotation d’un disque métallique. Selon la puissance du courant qui le traverse, ce disque tourne plus ou moins rapidement. Chaque tour complété correspond à une quantité d’énergie prédéfinie. Il s’agit du modèle de sous-compteur le plus ancien, mais également le plus abordable d’un point de vue financier.
  • Le compteur divisionnaire électronique : la consommation électrique est affichée sur un écran LCD. Apparus dans les années 1950, ces compteurs fonctionnent par l’intermédiaire d’un conducteur en forme de U et d’un capteur “à effet Hall”. Ces défalcateurs sont les plus fréquents sur le marché. Ils présentent un excellent rapport qualité-prix. 
  • Le compteur divisionnaire intelligent : plus complexe à installer, mais également plus onéreux, ce type de compteur permet de transmettre les informations liées à votre consommation à un appareil connecté. Grâce à lui, vous pouvez donc analyser votre profil énergétique depuis votre smartphone, votre tablette ou votre PC. Ces sous-compteurs sont rares. 

Comment choisir son compteur divisionnaire ? 

Pour choisir votre sous-compteur électrique, vous devrez prendre en considération 3 principaux critères :

  • Les caractéristiques de votre installation
  • La précision de la mesure 
  • La tarification de votre abonnement énergétique

 

Faut-il choisir un sous-compteur monophasé ou triphasé ?

Le choix d’un sous compteur d’électricité se fera en fonction des caractéristiques de votre installation. Deux grandes configurations doivent être distinguées : les compteurs monophasés et les compteurs triphasés.

Comment savoir si votre compteur principal est de type monophasé ou triphasé ? C’est très simple ! 

  • S’il dispose de 2 fils, il s’agit d’un compteur monophasé. Dans ce type d’installation, le conducteur de phase est rouge ou noir, le câble neutre est bleu.
  • S’il dispose de 4 fils, il s’agit d’un compteur triphasé. Un circuit de ce type est constitué de 3 câbles de phase et d’un câble de neutre. 

Votre sous-compteur électrique devra être de même nature que votre compteur principal.

 

Quand choisir un sous-compteur monophasé ?

Le compteur électrique monophasé est particulièrement adapté aux besoins énergétiques des particuliers. Il fonctionne très bien pour les équipements fonctionnant en 230 V, qui représentent la grande majorité des équipements électroménagers. En France, la grande majorité des logements sont équipés d’un circuit électrique de type monophasé.

Quand choisir un sous-compteur triphasé ?

Les compteurs électriques triphasés sont adaptés aux installations électriques plus importantes. Ils sont par exemple parfaits :

  • Pour les équipements énergivores fonctionnant en 400 V, à l’image des pompes à chaleur par exemple.
  • Lorsque la puissance de raccordement du compteur principal est supérieure à 18 kVA.
  • Pour les installations dans lesquelles le compteur est éloigné du logement.

 

Si votre logement est équipé d’une piscine chauffée, l’installation d’un sous-compteur triphasé sera peut-être nécessaire.

Qu'est-ce que la certification MID ?

En tant que particulier, rien ne vous oblige d’acquérir un compteur d’énergie certifié MID. Les modèles dépourvus de ce marquage ne peuvent cependant servir qu’à donner une indication sur la consommation.

L'option base et l'option heures-pleines creuses

Le choix de votre sous-compteur dépendra par ailleurs de l’option de tarification de votre abonnement électrique. Certains modèles permettent d’afficher les données de consommation en prenant en compte les périodes d’heures pleines et d’heures creuses. D’autres ne font pas de différence entre ces horaires. Ils conviendront très bien aux particuliers ayant souscrit l’option “Base”.

Pour rappel, l’option “base” repose sur une tarification simple du kWh d’électricité. Le prix de l’énergie est constant au fil de la journée. Dans l’option “heures pleines – heures creuses“, le prix de l’électricité diffère en fonction des heures de la journée. Il sera avantageux pendant les 8 heures creuses, mais plus onéreux pendant les 16 heures pleines. Les heures creuses se situent le plus souvent pendant la nuit ou en matinée.

En tant que particulier, vous n’avez pas la possibilité de choisir ces plages horaires. Les périodes d’heures creuses sont définies par Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité.

A-t-on le droit d'installer un sous-compteur électrique chez soi ?

La réponse est oui ! Vous avez tout à fait le droit d’installer un sous-compteur d’électricité dans le but de mieux maitriser votre consommation énergétique. Si vous êtes propriétaire du logement, vous n’avez donc aucune autorisation particulière à solliciter. En tant que locataire, vous devrez bien entendu en discuter avec votre propriétaire.

En revanche, vous n’avez pas le droit d’utiliser ces données de consommation dans le cadre d’une location saisonnière ou temporaire. En d’autres termes, il est illégal d’utiliser un compteur divisionnaire pour facturer l’électricité à l’occupant. Cela reviendrait à revendre de l’électricité, ce qui est strictement interdit par la loi. 

Le sous-compteur d'électricité est-il compatible avec le compteur Linky ? 

Le compteur Linky est aujourd’hui largement déployé en France. Il permet aux particuliers et aux entreprises de suivre au plus près leur consommation d’énergie, à l’heure, à la journée ou à la semaine. Comme c’est le cas de l’ensemble des compteurs généraux, un compteur Linky calcule la consommation d’un logement dans son ensemble. Il ne permet pas de faire de distinction entre les différentes pièces ou les différents appareils.

Les compteurs divisionnaires ont pour fonction de calculer énergétique d’une partie du circuit. Les données de consommation remontées peuvent ainsi concerner un étage ou pièce ou un équipement spécifique du logement.

Le compteur Linky et le sous-compteur électrique ne jouent pas le même rôle. C’est pourquoi ils sont parfaitement compatibles.

Quel est le prix d'un compteur divisionnaire ?

Pour bien estimer le montant de votre investissement, vous devez prendre en compte 2 facteurs : le tarif du compteur en lui-même et le prix de l’installation par l’électricien.

Le tarif d'un compteur d'énergie

Le prix d’un compteur électrique divisionnaire dépend d’un certain nombre de facteurs :

  • Le type de compteur : compteur électromagnétique, compteur électronique ou compteur intelligent.
  • Les caractéristiques techniques du compteur : sous-compteur électrique monophasé ou triphasé.
  • La qualité de la mesure.
  • La qualité de l’affichage et de l’écran.
  • La possibilité d’afficher les données de consommation en double tarification.

D’un point de vue général, l’achat d’un sous-compteur électrique pèse peu au regard des économies qu’il est susceptible de procurer sur le long terme. Prévoyez un budget compris entre 20 € et 300 € pour les modèles haut de gamme. À performances identiques, les compteurs électriques monophasés coutent habituellement moins cher que les compteurs électriques triphasés.

Le prix de l'installation d'un sous-compteur électrique

Qu’il soit de type triphasé ou monophasé, l’installation de votre sous-compteur électrique sera de préférence confiée à un professionnel qualifié. Votre électricien garantira la sécurité de l’installation ainsi que sa qualité. Cette prestation est généralement facturée dans une fourchette comprise entre 100 € et 200 € en moyenne.

Bien entendu, les tarifs sont susceptibles de varier en fonction de l’expérience de l’électricien, la marge commerciale qu’il souhaite dégager et des délais d’intervention.

Dans tous les cas, l’installation d’un sous-compteur électrique ne devra pas mettre en péril l’attestation de conformité Consuel. Cette dernière certifie l’adéquation de l’installation aux normes en de sécurité en vigueur. Pour rappel, chaque année, 50 000 accidents domestiques sont directement liés à un problème électrique.

Comment bien installer un compteur électrique divisionnaire ?

Nous vous recommandons vivement de faire appel à un électricien pour installer votre sous-compteur électrique. Si vous disposez des connaissances techniques nécessaires, veillez à respecter scrupuleusement les règles de sécurité :

  • Coupez le disjoncteur général sur votre tableau électrique.
  • Vérifiez l’absence de courant électrique à l’aide d’un appareil adapté, un multimètre par exemple.
  • Assurez-vous que l’installation et le câblage soient parfaitement en adéquation avec les normes en vigueur. Là encore, l’expertise d’un professionnel qualifié pourrait s’avérer précieuse.
  • Prenez connaissance de l’ampérage et du type de courant circulant dans l’installation. Le compteur divisionnaire devra bien entendu être compatible avec ces caractéristiques. 
  • Après avoir mis en sécurité le tableau électrique, munissez-vous de pinces isolées et de tournevis isolés. Les fils électriques utilisés pour effectuer le branchement du sous-compteur devront répondre aux dernières normes de sécurité.

 

Avant de procéder à l’installation du sous compteur électricité, prenez la peine d’étudier le schéma de branchement du compteur principal. En fonction de son usage, le compteur divisionnaire pourra être installé sur le tableau électrique ou en amont du circuit. Cette configuration permet de suivre la consommation en électricité d’un circuit spécifique de l’installation.

Questions fréquemment posées

Comment calculer la consommation d'un sous-compteur ?

Le sous-compteur a justement pour fonction de mesurer la consommation du circuit électrique auquel il est rattaché. Une fois correctement installé, vous n’avez donc aucune démarche particulière pour calculer votre consommation. Il vous suffira de faire défiler les informations sur l’écran de l’appareil.

Qu'est-ce qu'un sous-compteur électrique ?

Un compteur divisionnaire permet de mesurer la consommation d’une pièce ou d’un équipement spécifique de votre logement. Il constitue un outil intéressant si vous souhaitez optimiser votre budget énergétique ou mieux comprendre vos postes de consommation. 

Quel est le prix d'un sous-compteur électrique ?

Le prix d’un sous-compteur électrique classique est généralement compris entre 20 € et 120 €. Le tarif est susceptible d’évoluer en fonction des caractéristiques techniques de l’appareil,  de la précision de la mesure et des options proposées. Souvent, les compteurs électriques triphasés sont plus onéreux que les compteurs électriques monophasés.

Qui peut installer un sous-compteur électrique ?

Pour en garantir la sécurité, nous vous conseillons de confier l’installation de votre compteur divisionnaire à un technicien qualifié. Le prix moyen de l’intervention est compris entre 100 € et 200 €. N’hésitez pas à solliciter plusieurs devis pour réaliser des économies.

Comment brancher un compteur électrique monophasé ?

L’installation d’un sous-compteur requiert de bonnes connaissances en électricité. De préférence, l’opération sera donc confiée à un professionnel expérimenté.

2 Commentaires

  • Si mon compteur divisionnaire affiche la consomation de : 142853 kw que je multiplie par o,23 cts € combien cela fait en euros.
    Merci de vôtre réponse

    • Bonjour M. Cuenca,

      L’unité pour calculer le prix d’une consommation électrique est le kWh. Le chiffre que vous me donnez en en kW. Il faudrait donc que vous puissiez estimer combien de kW vous consommez par heure pour pouvoir répondre à votre question.

      Imaginons donc que vous consommiez 142 852 kW en 1 mois : on divise par 31 (jours) puis par 24 (heures) => ça fait 192 kWh soit 44,16€ (192×0,23€).

      N’hésitez pas à vous rapprocher de votre fournisseur d’énergie pour obtenir des réponses supplémentaires. PS : si votre fournisseur ne répond pas, vous pouvez changer à tout moment d’offre et de fournisseur ! Le service client d’ilek est noté 4,8/5 par plus de 3500 avis et tous nos conseillers sont en France 😉

      Benoît pour Mieux Consommer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *