Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Isolation de la toiture par l’extérieur : comment faire ? Quelles sont les aides ?

L’isolation est le levier le plus rentable en matière d’économies d’énergie, et permet de lutter contre les déperditions de chaleur dans votre logement.

 

Isoler son logement, c’est gagner en confort, réduire ses dépenses en énergie et limiter ses émissions de gaz à effet de serre. 30% des déperditions de chaleur se font par la toiture, isoler sa toiture devient donc une évidence.

Isoler cette zone sensible de votre logement est donc un moyen efficace de réduire votre consommation d’énergie. Pour cela, plusieurs techniques s’offrent à vous : isolation de la toiture par l’extérieur, l’isolation du toit par l’intérieur depuis vos combles …

Selon l’ADEME, dans un logement mal isolé, 30% de la chaleur en moyenne s’échappe pas le toit.

Vous souhaitez isoler un toit incliné, un toit terrasse ou un toit plat ? Il existe différentes solutions selon les caractéristiques de votre toiture pour améliorer la performance énergétique de votre logement.

 

Dans tous les cas, des aides financières peuvent vous aider à financer vos travaux !

Comment réaliser l’isolation thermique du toit ?

Pour isoler votre toiture, il est possible de procéder par l’intérieur ou par l’extérieur. De nombreuses techniques sont possibles selon vos besoins mais aussi selon les caractéristiques de votre toiture ainsi que des matériaux isolants utilisés pour les travaux.  

La méthode utilisée pour l’isolation, le coût et la durée des travaux dépendent des caractéristiques de vos combles : sont-ils aménageables ou perdus ?

  • Si vos combles sont “perdus”, l’isolation de votre toiture doit alors être réalisée par l’intérieur, grâce à la pose en continu d’un matériau isolant sur le plancher de vos combles.
  • Si vos combles sont aménageables, 2 solutions s’offrent à vous : l’isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. La technique par l’intérieur est souvent privilégiée car elle est plus simple à mettre en œuvre. Plus onéreuse, la technique par l’extérieur a quant à elle l’avantage de ne pas réduire la surface habitable de vos combles.

Faire l’isolation du toit soi-même

L’isolation d’une toiture, par l’intérieur ou par l’extérieur reste une opération particulièrement technique (réalisation des travaux, choix des matériaux) et difficilement réalisable seul. Il est conseillé de faire appel à un professionnel qualifié pour mener à bien un chantier d’isolation de toiture.

Faire intervenir un professionnel

Choisissez un professionnel certifié. Aujourd’hui, pour que vos travaux d’isolation de toiture soient éligibles aux aides financières à la rénovation énergétique, la certification “Reconnu garant de l’environnement”, ou RGE, est exigée. Cette certification est de plus un gage de qualité.

Combien coûte l’isolation du toit faite par un professionnel ?

Le coût d’une isolation de la toiture par l’extérieur varie selon :

  • la technique utilisée ;
  • les caractéristiques de votre logement ;
  • le choix des matériaux utilisés ;
  • de l’entreprise de travaux à laquelle vous allez faire appel. 

 

Pour appréhender le coût d’une telle opération et estimer votre budget : 

  • une isolation de toiture par l’extérieur selon la méthode du sarking : 200 à 250 €/ m² en moyenne
  • une isolation de toiture par l’extérieur grâce à la pose de caissons chevronnés : 150€ /m² en moyenne
  • une isolation de toiture par l’extérieur selon la méthode de pose de panneaux sandwich : 100 /m² en moyenne

Quelles sont les aides financières à la rénovation énergétique disponibles pour réaliser l’isolation de sa toiture

Vous pouvez bénéficier d’aides financières pour vos travaux d’isolation que vous soyez propriétaire bailleur ou propriétaire occupant.

 

Lancée le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’  est un dispositif d’aide à la rénovation énergétique mis en place par l’Etat. Il remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et les aides de l’Agence nationale de l’Habitat (Anah) « Habiter mieux agilité » et «Habiter mieux sérénité».

Accessible à tous les propriétaires et à toutes les copropriétés de logements construits depuis au moins 15 ans, MaPrimeRénov’ aide à financer vos travaux d’économies d’énergie. Pour être éligible, 2 conditions sont requises :

  • Vos travaux doivent permettre un gain énergétique supérieur à 35%.
  • Vos travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE. 

MaPrimeRénov’ est cumulable avec d’autres aides à la rénovation énergétique comme la prime énergie CEE dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie.

 

Les montants de primes sont forfaitaires et sont calculés à partir de la typologie des travaux engagés, du gain écologique obtenu à l’issue de l’opération mais aussi de votre niveau de revenus.

Quels types de toits peuvent bénéficier d’une isolation thermique ?

Les toits traditionnels inclinés ainsi que les toits terrasses, ou toits plats, peuvent bénéficier de travaux d’isolation thermique. Quel que soit le type de toit, plusieurs techniques peuvent être mises en œuvre.

 

Toutefois, l’isolation d’une toiture terrasse est une opération plus complexe que l’isolation de toiture inclinée traditionnelle. Très répandu dans certaines régions où le climat est favorable, le toit terrasse peut représenter une importante source de déperdition de chaleur. 

 

Accessible ou non, recouvert de dalles ou végétalisé, son isolation thermique dépend de sa configuration et de son utilisation. Sachez toutefois que l’isolation de ce type de toit joue un rôle primordial dans l’étanchéité de la structure de votre logement. Il faut donc faire appel à un professionnel qualifié pour la réalisation des travaux.

Comment isoler une toiture par l'extérieur ? 

L’isolation thermique de la toiture est une opération particulièrement rentable. Seul pré-requis à la bonne réalisation de ces travaux : isoler au plus près de l’espace chauffé.

Les avantages de l’isolation du toit par l’extérieur

Ces travaux d’isolation permettent de vous protéger du froid de l’hiver et de préserver votre intérieur des chaleurs estivales. Plus concrètement, de nombreux bénéfices sont à la clé :

  • Pas de perte d’espace
  • une facture de chauffage allégée
  • un impact réduit sur l’environnement
  • un confort de vie optimal
  • un habitat plus sain
  • une isolation phonique 
  • un changement de classe au DPE
  • une valorisation de votre logement en tant que bien immobilier !

Les travaux d'isolation par l'extérieur présentent l'avantage de conserver votre espace intérieur mais leur réalisation est naturellement contrainte par les conditions météorologiques.

Les inconvénients de l’isolation du toit par l’extérieur

Même si les bénéfices sont au rendez-vous, l’isolation de la toiture par l’extérieur présente tout de même quelques inconvénients. Il faut avoir en tête qu’il s’agit d’une opération onéreuse. D’un point de vue du bâti, les travaux peuvent aussi avoir des conséquences sur l’aspect global de la façade du fait d’un rehaussement de la toiture.

Enfin, selon l’ADEME L’isolation de certaines toitures peut entraîner de la condensation dans les charpentes de bois en modifiant l’équilibre hygrométrique. Pour l’éviter et maîtriser la migration de vapeur, une membrane pare-vapeur pourra être placée du côté chaud (intérieur au logement). À noter que la bonne mise en œuvre de ce produit est capitale pour ne pas dégrader le bâti.

Quelles sont les techniques pour faire l’isolation du toit par l’extérieur ?

Les techniques courantes pour isoler votre toiture par l’extérieur sont le sarking, les caissons chevronnés ou le panneaux sandwich.

La méthode du sarking

Cette méthode consiste à insérer un lit continu de matériau isolant rigide entre la charpente de votre toiture et la couverture pour traiter efficacement les ponts thermiques. L’avantage est que l’espace sous les combles est préservé tout comme l’esthétique de votre charpente.

La méthode des caissons chevronnés

Les caissons chevronnés se présentent sous la forme de longs panneaux composés d’une couche isolante, une couche couvrante et une couche décorative 

La méthode du panneau sandwich

Cette méthode consiste à fixer directement sur les pannes de la charpente des panneaux intégrant une couche d’isolant.

Quel est le meilleur isolant pour toiture ? 

Sur le marché, on retrouve 3 grandes familles de matériaux isolants :

  • les synthétiques : fabriqués à partir de polyuréthane ou de polystyrène expansé, ils allient performance et durée de vie mais ne sont pas reconnus pour leur caractéristiques écologiques.
  • les minéraux : fabriqués à partir de laine de verre ou de laine de roche, ces isolants allient performance thermique et résistance. En plus, ils sont peu onéreux. Très attractifs, ils sont largement plébiscités pour les travaux d’isolation thermique.
  • les biosourcés : fabriqués à partir de chanvre, de ouate de cellulose ou encore de liège expansé, ces matériaux sont de très bons isolants  et ont un impact réduit sur l’environnement mais sont plus onéreux.

Quel que soit le matériau isolant choisi pour vos travaux d’isolation de toiture par l’extérieur, pretez attention à ces deux indicateurs :

  • sa conductivité thermique ;
  • sa résistance thermique.

Après l’isolation de votre toiture, un autre poste d’investissement rentable est l’isolation des murs. Deux options s’offrent à vous :

  • l’isolation des murs par l’intérieur : cette solution présente l’avantage de ne pas se confronter à votre PLU, mais évidemment vous perdez de l’espace intérieur.
  • l’isolation des murs par l’extérieur : l’avantage est que vous ne perdez aucun espace, en revanche vous devez demander les autorisations adéquates.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *