Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Autoconsommation et Panneaux solaires : Comment commencer

L’autoconsommation consiste à subvenir à ses besoins en énergie. Les panneaux solaires sont le meilleur moyen aujourd’hui d’y parvenir. Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans l’autonomie énergétique.

Le marché des panneaux solaires et de l’autoconsommation évolue rapidement. De nombreuses options s’offrent désormais aux consommateurs soucieux de faire des économies et de contribuer au développement des énergies renouvelables. Il est donc important de bien se renseigner avant de faire un choix.

 

Les panneaux solaires permettent de produire de l’électricité à partir du rayonnement solaire. L’électricité ainsi produite peut être utilisée pour alimenter des appareils électriques ou être injectée dans le réseau public.

L’autoconsommation d’électricité est le fait de consommer l’électricité produite soi-même, au lieu de l’acheter auprès d’un fournisseur.

Cela permet de réaliser des économies, tout en réduisant sa consommation d’électricité issue du réseau public.

L’autoconsommation, c’est consommer sa propre production d’énergie !

L’autoconsommation : qu’est-ce que c’est ?

L’autoconsommation peut se définir comme le fait de consommer sa propre production d’électricité. Cela peut prendre diverses formes, notamment la production d’électricité avec des panneaux photovoltaïques et sa consommation immédiate, ou bien la production de chaleur avec une chaudière à bois et sa consommation pour le chauffage de son logement.

L’autoconsommation permet de réduire sa consommation d’énergie provenant des réseaux publics, ce qui peut se traduire par une diminution de la facture d’énergie. Elle peut également contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre, en particulier si l’énergie produite est renouvelable.

L’autoconsommation peut être mise en place de diverses manières.

Pourquoi choisir les panneaux solaires pour de l’autoconsommation ?

Les panneaux solaires disposent d’un potentiel particulièrement intéressant si vous avez un objectif d’autoconsommation. Composés de cellules photovoltaïques qui convertissent l’énergie lumineuse en courant électrique, ils peuvent être utilisés pour alimenter des appareils électriques ou pour stocker l’énergie dans des batteries pour une utilisation ultérieure. A vous de bien choisir votre batterie pour panneaux solaires.

Il existe plusieurs types de panneaux solaires qui remplissent chacune des objectifs concrets afin d’atteindre au moins partiellement l’autonomie énergétique :

  • les panneaux photovoltaïques convertissent le rayonnement solaire en électricité ;
  • les panneaux thermiques collectent la chaleur pour alimenter l’eau chaude sanitaire ou le système de chauffage ;
  • les systèmes hybrides ont une double fonction : production d’électricité et de chaleur.

Peut-on vivre uniquement de l’autoconsommation de ses panneaux solaires ?

Atteindre une autoconsommation totale avec une installation de panneaux solaires est théoriquement possible. Plusieurs conditions sont nécessaires pour atteindre cet objectif :

  • vivre dans une région suffisamment ensoleillée ;
  • avoir une maison correctement orientée, avec idéalement une toiture exposée plein sud ;
  • disposer de la place nécessaire pour installer un nombre de modules solaires adéquat par rapport à votre consommation annuelle en kilowattheure.

Afin d’estimer si vous pouvez parvenir à une autonomie énergétique, certains ordres de grandeur doivent être mis en avant :

  • un panneau solaire standard occupe une surface d’environ 1,5 m² (Source ADEME);
  • la puissance moyenne d’un panneau solaire photovoltaïque, exprimée en kilowatts-crête (kWc), est comprise entre 0,25 et 0,3 kWc ;
  • un module solaire, composé de 4 panneaux a donc une puissance égale ou légèrement supérieure à 1 kWc ;
  • l’énergie électrique générée par une telle installation sera comprise, selon l’ensoleillement, entre 1000 et 1200 kWh par an ;
    (Source BDPV au 31/10/2022)
  • une habitation de taille moyenne (100 m², 4 personnes, DPE D) consomme environ 20 000 kWh par an.

1000 kWh

Que vaut 1 kWc ?

Une installation solaire photovoltaïque d’une puissance de 1 kWc fournit en moyenne 1000 kWh par an (en fonction de la région, en considérant une exposition optimale de 35° plein sud).

Par ailleurs, rappelons que les panneaux solaires exploitent une source d’énergie intermittente : en journée, ils produisent plus d’énergie que l’habitation n’en consomme.

 

Afin de viser une autonomie énergétique, il est donc nécessaire de supplémenter l’installation avec un système de batterie pour collecter l’énergie non immédiatement consommée.

Revendre sa production d’électricité

Depuis 2006, si vous choisissez d’installer des panneaux solaires sans y ajouter de batterie, l’électricité créée et non consommée est revendue.

A ce titre, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  1. choisir le tarif réglementé avec obligation d’achat. Pour ce faire, rapprochez-vous du service EDF Obligation d’Achat. Le contrat que vous signerez est encadré par l’Etat. Il impose au fournisseur d’énergie l’achat de la totalité ou du surplus de la production électrique issue des sources renouvelables.
  2. opter pour le marché libre. Dans ce cas, vous devez contacter votre fournisseur d’électricité afin d’en savoir plus sur les modalités de vente.

Panneau solaire en autoconsommation ou revente ?

A savoir : le prix de rachat du kWh est inversement proportionnel à la puissance de votre installation. Moins votre installation sera puissante, plus vous revendrez cher votre production.

Quelle puissance maxi en autoconsommation ?

Pour déterminer la puissance idéale – et maximale – de votre installation de panneaux, la réponse tient compte de plusieurs facteurs :

  • Votre consommation énergétique
  • Votre zone géographique
  • L’inclinaison et l’orientation des panneaux
  • La qualité et l’efficacité des panneaux

Plus d’informations dans notre article spécifique sur la puissance des panneaux solaires.

Comment sont raccordés les panneaux solaires au circuit électrique domestique ?

Afin de produire et consommer votre propre électricité, vos panneaux solaires doivent être reliés au circuit électrique domestique.

 

Notez que cette liaison n’est pas obligatoire, notamment si vous faites poser des panneaux solaires uniquement dans le but de revendre l’électricité produite.

Le fonctionnement des panneaux solaires est simple.

Une fois que les rayons du soleil ont frappé les cellules photovoltaïques, ils transmettent leur énergie au niveau des électrons contenus dans les panneaux. Par la suite, ces électrons se déplacent et créent un courant continu.

Comme les circuits électriques domestiques fonctionnent avec un courant alternatif, l’électricité générée doit passer à travers un onduleur.

Pour finir, le panneau solaire est raccordé sur le tableau électrique :

  • la terre sur la barrette de terre ;
  • la phase et le neutre au niveau d’un même disjoncteur 16A.

A noter : L’onduleur est obligatoire quel que soit le type d’installation : même si l’électricité générée est injectée dans le réseau électrique général, elle doit quand même circuler en courant alternatif.

Comment disposer ses panneaux solaires pour produire un maximum d’énergie

Les professionnels sauront vous conseiller sur l’inclinaison optimale de vos panneaux solaires. Pour capter le maximum de rayons tout au long de l’année, les panneaux doivent être disposés plein sud avec un angle d’environ 35°. 


Cet angle, qui correspond globalement à la majeure partie des toitures françaises, est une moyenne : idéalement, le panneau solaire doit capter les rayons de façon perpendiculaire. Il devrait donc être plus incliné en hiver, et presque à plat en été.

Pour optimiser votre production d’énergie, et notamment si vous n’avez pas de toiture inclinée, il peut être intéressant de vous renseigner sur les supports de panneaux solaires réglables.

 

Vous pourrez alors disposer vos panneaux solaires à même le sol, ou sur un garage extérieur, sur des supports dont vous modifierez l’inclinaison suivant la saison.

En lire plus sur l'autoconsommation :

Rendement d’un panneau solaire par région

RégionsRendement 12 mois précédent
Auvergne-Rhône-Alpes1094 Wh/Wc
Bourgogne-Franche-Comté1050 Wh/Wc
Bretagne1020 Wh/Wc
Centre-Val-De-Loire1014 Wh/Wc
Corse1211 Wh/Wc
DOM-TOM1245 Wh/Wc
Grand-Est985 Wh/Wc
Haut-de-France942 Wh/Wc
Ile-de-France950 Wh/Wc
Normandie994 Wh/Wc
Nouvelle-Aquitaine1102 Wh/Wc
Occitanie1160 Wh/Wc
Pays-de-la-Loire1065 Wh/Wc
Provence-Alpes-Côte d’Azur1250 Wh/Wc
Source : Données en date du 22/12/2023 sur BDPV (https://www.bdpv.fr/fr/classement.php?)

Enfin, sachez qu’il faudra nettoyer ou déneiger vos panneaux selon les saisons pour en tirer toujours le maximum de bénéfices. Le rendement des panneaux solaires est naturellement fortement dépendant des ombrages auxquels ils sont exposés.

Combien coûte une installation de panneaux solaires pour de l’autoconsommation ?

Le coût d’installation des panneaux solaires peut varier de façon importante d’un professionnel à l’autre. Votre investissement dépend en outre de la surface de toit disponible pour installer les panneaux et de vos objectifs : autoconsommation partielle ou autonomie énergétique totale.

Puissance Fourchette de prix
3 kWc
entre 7500 et 8400€
6 kWc
entre 15000 et 16800 €
9 kWc
entre 22500 et 25200 €
Pour une famille de 4 personnes vivant dans une maison de 100 m², une installation de 9 kWc avec batterie permet quasiment d’atteindre l’autonomie énergétique.

Autoconsommation : est-ce (vraiment) rentable d'installer des panneaux solaires ? 

Si vous désirez faire installer des modules de panneaux solaires pour votre habitation, vous vous posez certainement la question de la rentabilité : à partir de quel moment est-ce que vous en aurez pour votre argent ?

Pour répondre à cette question, il y a deux choses à savoir : le montant de votre investissement initial et les économies induites chaque année grâce au fonctionnement des panneaux.

Les bénéfices engendrés sont de deux natures :

  • une partie de votre électricité proviendra de votre propre production : 30 % de l’électricité produite par les panneaux sera effectivement consommée au niveau de l’habitation (varie en fonction de votre rythme de vie). Pour une installation de 3 kWc qui produit 3000 kWh / an, votre consommation correspondra au moins à 1000 kWh / an.
  • vous pourrez revendre le surplus à EDF
 

En prenant en compte ces différents paramètres et en y ajoutant les différentes aides sur les panneaux solaires, on estime que l’installation est amortie en 10 ans environ (Source GOUV, en 2008).

Décidé à installer des panneaux solaires et autoconsommer votre propre électricité ? Découvrez les démarches à réaliser pour l’installation de panneaux solaires photovoltaïques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *